Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 14 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Bayern-Schalke

Manuel Neuer : pas de Nübel, bonne nouvelle ?

Troisième, le Bayern reçoit un Schalke 04 en plein renouveau (cinquième) à l'occasion de la dix-neuvième journée de Bundesliga ce samedi. Un match à la saveur particulière pour Alexander Nübel, le gardien suspendu des Königsblauen, qui verra s'écharper depuis les tribunes ou son canapé ses actuels et ses futurs coéquipiers, puisqu'il rejoindra le Bayern cet été. Un match tout aussi décisif, donc, pour son futur concurrent Manuel Neuer, qui ne semble plus faire l'unanimité dans les cages des Roten. Le champion du monde 2014 le sait : c'est maintenant qu'il lui faut envoyer un message à son jeune rival.


S'il y a bien un sujet qui pullule dans les débats footballistiques en Allemagne, c'est cette bonne vieille T-Frage. La T-Frage, littéralement « question du gardien du but » , voit s’écharper fans et experts depuis 1962 sur le choix du gardien n°1 de la Nationalmannschaft. Un choix souvent cornélien qui doit dégager une hiérarchie entre deux monstres de niveau souvent similaire : Tilkowski/Fahrian, Schumacher/Stein, Kahn/Lehmann et le dernier en date Ter Stegen/Neuer, avant la Coupe du monde 2018. Dans tous les cas, le n°1 en est évidemment sorti renforcé, prêt à attaquer de nouvelles années fructueuses et avec un statut quasiment incontesté jusqu’à la fin de sa carrière. Mais si l’Allemagne a toujours su comment régler cette épineuse question, jamais elle n’avait eu la délicatesse de la refourguer à ses clubs. Alors que la T-Frage nationale continue de se poser entre Manuel Neuer et Marc-André ter Stegen (malgré la confirmation du premier), voilà qu’une inédite T-Frage locale va prochainement faire office de poil à gratter supplémentaire pour le gardien du Bayern : l’arrivée du prometteur Alexander Nübel dans les rangs du Rekordmeister cet été.

Nübel au Bayern, le high-kick des Roten


Pour Neuer, la menace est réelle : à 23 berges, Nübel est déjà capitaine de Schalke 04, dont il garde les cages depuis le milieu de la saison dernière. S’il s’est surtout fait connaître pour son horrifiant high-kick à l’encontre du milieu de Francfort Mijat Gaćinović il y a un mois (geste qui lui a valu 4 matchs de suspension, dont le dernier contre le Bayern ce samedi), le gamin formé à Paderborn est surtout l’étoile la plus brillante de la nouvelle génération de portiers allemands.

Vidéo

Et si Schalke reverdit à une jolie cinquième place de Bundesliga cette saison (à trois points du Bayern), le club de Gelsenkirchen le doit en partie à sa muraille blonde au visage poupon (cela ne vous rappelle personne ?). Avec 18 buts encaissés en 15 rencontres, Nübel fait mieux qu’un certain Manuel Neuer (22 buts encaissés en 18 matchs dans une équipe ultra-dominante). Le benjamin dame aussi légèrement le pion à son aîné en matière d’arrêts effectués (48 contre 47, avec 3 matchs de moins). Dernier motif d’inquiétude : Nübel n’est pas venu au Bayern pour regarder le champion du monde 2014 avec de grands yeux. « Alex veut détrôner Neuer sur le moyen terme. Quand on va au Bayern, c’est pour s’y imposer » , affirmait son agent au magazine 11Freunde.


Une chose est sûre, Neuer n’a que très peu goûté l’arrivée de cette concurrence inattendue. Début janvier, en camp d’entraînement au Qatar, le portier de 33 ans mettait les choses au point en conférence de presse en promettant l’enfer à son futur concurrent : « C’est une décision du club en perspective de l’avenir. Alex Nübel est un top gardien, qui appartient peut-être au futur. Mais ça ne change rien pour moi qu’il vienne au Bayern. Je suis un professionnel qui veut jouer tout le temps. » En privé, l’hostilité atteignait même des sommets. À son directeur sportif Hasan Salihamidžić, qui tentait de négocier 15 rencontres par saison pour Nübel, Neuer a catégoriquement refusé de céder le moindre bout de match à son concurrent.

Nübel qui rigole, Neuer qui pleure ?


Pourquoi une telle fermeté de la part d’un homme qui a toujours assuré « penser au bien de l’équipe » ? Parce qu’il sait que l’option proposée par Salihamidžić serait probablement le début de la fin pour lui. Élu meilleur gardien du monde en 2016, Neuer n’a jamais retrouvé son meilleur niveau à la suite de sa longue blessure survenue en 2017. Au point de voir son nom apparaître dans les stats peu glorieuses d’Opta (deuxième pire gardien du Big Five en matière de pourcentage d’arrêts en novembre 2018) et, donc, de voir son statut en équipe nationale remis en cause. Que sa tour d’ivoire en club soit elle aussi attaquée n’est que la continuité d’une courbe qui n’en finit plus de chuter.



Sur le papier, le tandem Neuer/Nübel sent bon l'implosion : un jeune loup aux dents longues, un oligarque pas partageur, un club pas habitué aux cohabitations entre gardiens... La jurisprudence PSG l'a montré : mettre ses gardiens en ballottage ne débouche sur rien de bon, engendrant un climat de tension et d'instabilité qui ne sied guère à ce poste. Pour ne rien arranger, les deux hommes ne se connaissent pas, n'ont pas encore pris contact et communiquent seulement par médias interposés. La seule fois où Nübel et Neuer se sont croisés, c'était lors de la correction infligée par le Bayern sur les terres de Schalke (0-3), lors de la quatrième journée. Le dernier rempart de la Nationalmannschaft le sait : ce match retour contre les Königsblauen, samedi, revêt une importance capitale pour envoyer un message à son rival.

Par Douglas de Graaf
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom

il y a 9 heures David Beckham veut « laisser une trace » à l'Inter Miami 19
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 11 heures Viens tester tes connaissances et ta culture foot ! 1