Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Mancini, pire que Tevez...

Roberto Mancini a été le premier à jeter la pierre sur Carlos Tevez quand ce dernier l'a littéralement lâché en plein match, mardi face au Bayern. Sauf que le manager italien n'est pour le coup pas trop crédible, pour avoir fait pire pour un caprice encore plus ridicule que celui de son joueur.

En 1995, alors qu'il évoluait à la Sampdoria, Mancini s'est barré du terrain pendant quelques minutes lors d'un match contre l'Inter Milan parce que son coach de l'époque Sven-Göran Eriksson lui avait interdit de tirer un pénalty. Son équipe a alors dû jouer à dix. Mieux encore, cinq minutes après son retour sur le terrain, l'actuel entraîneur de City s'est fait expulser pour sévère protestation contre l'arbitre. Aujourd'hui, c'est donc à son tour de subir les chichis d'un de ses joueurs. La roue tourne.


WP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


À lire ensuite
Montolivo menacé