Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Tottenham-Man.Utd (3-0)

Manchester United explose face à Tottenham

Tottenham ne craque pas et fait durer un semblant de suspense en Premier League, en s'offrant en prime une victoire de luxe (3-0) face à des Mancuniens d'abord volontaires, puis complètement à la ramasse.

Modififié

Tottenham 3-0 Manchester United

Buts : Dele Alli (70e), Alderweireld (74e) et Lamela (76e) pour Tottenham

Ces gens courent. Depuis des semaines, des mois même, et ils en ont encore pour cinq journées. Tottenham court après cet improbable Leicester, qui a encore gratté ses 3 points cet après-midi. Manchester United court après une éventuelle place en Ligue des champions, et accessoirement après son prestige d'antan. En ce dimanche, les Red Devils ont aussi couru pour rejoindre le White Hart Lane à temps, en vain, et les bouchons londoniens ont bloqué le gros bus rouge au point de forcer à un report du coup d'envoi d'une demi-heure. L'heure du thé n'est plus aussi tranquille qu'auparavant outre-Manche. Les Mancuniens ont tout de même voulu montrer qu'ils étaient bouillants comme l'eau de la théière, en imposant à Tottenham un rythme toujours soutenu, mais a cédé à ses maux habituels. Un manque de réalisme et d'efficacité criant, voire carrément inquiétant, auquel Tottenham a répondu en 5 minutes de folie au cours desquelles les Spurs ont planté leurs trois buts. Et pour une fois, Harry Kane n'a même pas marqué et a laissé ses coéquipiers expédier les affaires courantes.

United toujours plus inefficace


22 hommes qui cavalent dès la première seconde, ça donne un début de match brouillon, au cours duquel les passes n'arrivent pas dans les pieds, les contrôles sont mal assurés, et les décisions précipitées. United s'en remet à certains de ses hits du moment, à savoir les percées d'Anthony Martial, mais l'ancien Monégasque trouve dès la 5e minute la route de Vertonghen, absent depuis 3 mois à cause d'un genou abîmé, et propulsé titulaire par Pochettino. Autre joueur de Manchester à se mettre en avant rapidement, le très très jeune arrière droit Timothy Fosu-Mensah, 18 ans et peur de rien, surtout pas de jouer vers l'avant. Du côté de Tottenham, on ne s'affole pas et on laisse la possession du ballon à Manchester, qui presse, mais n'arrive pas à donner de boulot à Hugo Lloris. C'est même De Gea qui marque des points en premier dans le match des gardiens, en arrêtant un tir aux 6 mètres de Kane qui était heureusement hors jeu.


Les minots Martial et Rashford ont beau suer sous leur maillot rouge pour tenter de trouver le faille, Schneiderlin a beau récupérer et conserver quelques milliers de ballons dans l'entrejeu, les verrous des Spurs ne sautent toujours pas. Et à la demi-heure de jeu, c'est encore Harry Kane qui joue l'épouvantail dans la surface mancunienne en forçant De Gea à sortir maladroitement, juste avant qu'un Lamela impardonnable ne rate une tête seul et à bout portant. Une fois cette alerte passée, les gars de Van Gaal reprennent la scène qu'ils étaient en train de jouer, faite de possession inutile, de phases de jeu sans lendemain et de derniers gestes imprécis. C'est donc à des hommes frustrés que l'arbitre Michael Dean indique le chemin des vestiaires après les trois premiers quarts d'heure.

Plié en 5 minutes


Solution envisagée par Louis van Gaal au début de la deuxième mi-temps, l'arrivée sur la pelouse d'Ashley Young - qui revient de blessure - à la place de Rashford. C'est pourtant Tottenham qui met la pression en premier avec deux frappes cadrées consécutives d'Eriksen puis de Dier, mais De Gea nettoie tout sans broncher. À peine 5 minutes plus tard, c'est au tour d'Harry Kane de s'y mettre et de trouver De Gea, lui qui a marqué plus de buts en Premier League cette saison que les trois meilleurs marqueurs de Manchester - Martial, Ronney et Mata - réunis. Un affront que Martial tente de réparer peu après l'heure de jeu en se lançant dans un rush incroyable de 50 mètres et en trouvant une position de tir au point de penalty, mais Lloris se détend superbement et sort la frappe de son collègue chez les Bleus. Petit coucou de la part de De Gea juste derrière avec un nouvel arrêt sur un centre détourné de Dany Rose.

C'est le moment que choisit Fosu-Mensah pour montrer qu'on peut être né en 1998 et traîner la patte comme un vieux. Visiblement blessé, le jeune Anglais laisse Darmian terminer le boulot. Mauvaise pioche, c'est de son côté que part l'ouverture du score, et Eriksen a un boulevard pour centrer vers Dele Alli qui pousse au fond du plat du pied. Après avoir craqué une fois, la défense des Manchester Unifiés se déchire définitivement dans la foulée. Les coéquipiers de Martial ne font que regarder Alderweireld s'élever et marquer de la tête sans opposition, deux minutes avant un troisième coup de fusil par Lamela qui trompe De Gea depuis l'entrée de la surface. Trois buts en cinq minutes, les trois partant du côté de Darmian, et Van Gaal n'en finit pas avec ses mauvais choix puisqu'il fait entrer Depay qui en vient aux mains avec Walker en moins de deux. La fin du match faisait bien d'arriver pour United. D'ailleurs, la fin de la saison aussi.


  • Résultats et classement de Premier League

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 2 heures Le coup de gueule de Didier Quillot après les multiples reports en L1 58 il y a 2 heures Trêve de publicité pour les paris en ligne en Grande-Bretagne ! 14
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    il y a 10 heures Tony Chapron : « La VAR n’est pas juste » 119