Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Manchester United-Liverpool (1-1)

Manchester United et Liverpool se quittent bons ennemis

Au terme d'un derby de petite cuvée marqué par un usage de la VAR à géométrie variable, Liverpool et Manchester United repartent d'Old Trafford avec un point chacun (1-1), avec des buts de Rashford et du revenant Lallana. Les Red Devils se satisferont de ne pas perdre la face devant le rival honni, toujours solide leader avec six points d'avance sur Manchester City.

Modififié

Manchester United 1-1 Liverpool

Buts : Rashford (36e) pour les Red Devils // Lallana (85e) pour les Reds

Le début de ce derby a priori déséquilibré ressemble plus au 14e de Premier League qu'au leader, et c'est bien évidemment le spectacle qui en pâtit. Firmino offre un sourire ironique au public du vieux Trafford en dévissant totalement une première frappe, puis McTominay répond au pétard mouillé de Wijnaldum par un envoi tout aussi écrasé. Rashford puis Wan-Bissaka foutent ensuite un peu le bordel dans l'arrière-garde des voisins dockers, mais c'est Firmino qui hérite des deux premiers véritables ballons de buts. Mis sur orbite par Mané sur le premier, le Brésilien le gâche en adressant une passe en retrait à De Gea, tandis que son coup de tête sur le second est annihilé par une superbe claquette de De Gea doublée d'une position de hors-jeu.


La suite ? Cette insupportable VAR qui ne peut pas s'empêcher de s'inviter sur le devant de la scène et de faire oublier aux millions de suiveurs de ce choc qu'ils ont le droit de s'enthousiasmer pour les superbes gestes que les 22 vrais acteurs leur proposent. McTominay, James et Rashford nous offrent une petite merveille de contre conclue par le dernier nommé (1-0, 36e), mais tout le monde s'en fout bien vite : tous les yeux se tournent vers Martin Atkinson et son oreillette, dans l'attente de savoir si les arbitres vont sanctionner la faute de Lindelöf sur Origi au début de l'action. Non contente de faire oublier à tout le monde qu'on assiste à un match de football, la VAR réussit à se planter et à accorder le but. Fort.

Ô VAR, Ô désespoir


Alors que les discussions des bancs de touche, des spectateurs, des commentateurs et des gens devant leur télé ou leur vieux streaming tournent encore autour de cette brillante intervention de la VAR, TAA balance une ouverture millimétrée dans la course de Mané qui contrôle et trompe De Gea d'une frappe croisée. Et puis ? On vous le donne en mille, la VAR vient encore ramener sa fraise, et montre clairement que le contrôle du Sénégalais est entaché d'une main. Involontaire, certes, mais comme elle mène à un but, la nouvelle règle concoctée par ce cher board de la FIFA exige un « NO GOAL » que l'armada arbitrale - car on ne sait plus bien combien ils sont au juste pour être honnête - ne se gêne pas d'entériner. Pas besoin de vous dire que Jürgen Klopp fulmine, ni d'ajouter que les discussions pendant la pause parlent beaucoup plus de gens dans un camion que d'athlètes qui se passent un ballon de football.


La suite ? Un Jürgen Klopp des mauvais jours - à savoir celui qui passe son temps à glisser des mots doux au quatrième arbitre - et une domination stérile des champions d'Europe, ponctués de nombreux centres au troisième poteau. Le football étant ce qu'il est, qui dit possession stérile dit gros danger de se faire prendre en contre. C'est Rashford - en pleine crise d'hyperactivité ce dimanche - qui se charge de faire respecter cette vérité en se créant la première vraie occase de la seconde période.

Et les mouches changèrent d'âne


Une accélération de Fred puis une frappe puissante de James plus tard, on commence à se dire que c'est mort pour les joueurs de la Mersey. C'est le moment que choisit Adam Lallana - à peine entré pour Henderson - pour rappeler aux suiveurs les plus dilettantes qu'il est toujours en vie : Un centre a priori anodin de Robertson termine étrangement sa course au second poteau après avoir traversé une forêt de jambes. L'Anglais se contrefiche de la VAR et du fait que cela intervienne contre le cours du jeu : il bat de Gea du plat du pied et remet les compteurs à zéro (1-1, 85e).


Le football étant toujours ce qu'il est, les mouches changent d'âne, et Liverpool se découvre une capacité à percer la défense mancunienne. Mais ni la volée d'Alexander-Arnold ni la frappe à ras de terre d'Oxlade-Chamberlain ne trouvent le cadre, et les deux ennemis intimes se quittent une fois n'est pas coutume bons amis.


Manchester United (5-3-2) : De Gea - Wan-Bissaka, Lindelöf, Maguire, Rojo, Young - Pereira (Williams, 90e), McTominay, Fred, James - Rashford (Martial, 85e). Entraîneur : Ole Gunnar Solskjær.

Liverpool : (4-3-3) : Alisson, Alexander-Arnold, Matip, Van Dijk, Robertson - Henderson (Lallana, 71e), Fabinho, Wijnaldum (Keita, 85e) - Mané, Firmino, Origi (Oxlade-Chamberlain, 60e). Entraîneur : Jürgen Klopp


  • Résultats et classement de Premier League

    Par Quentin Jeannerat
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

    Hier à 17:11 Le responsable de la VAR en Premier League lui donnerait « environ 7 sur 10 » 23 Hier à 16:17 Un coach amateur mis à pied pour avoir traité son équipe de pieds carrés sur Facebook 34
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    Hier à 10:34 Inscris-toi au 1er tournoi de la communauté SoFoot.com ! 84