Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 26e journée
  3. // Arsenal/Manchester (0-0)

Manchester ralentit les Gunners

Un match engagé, un match serré, un match fermé. En quête de regain de confiance, Arsenal et Manchester United n'ont pas pu se départager à l'Emirates (0-0). Et c'est Chelsea qui en profite.

Modififié

Arsenal - Man. Utd
(-1--1)


On rêvait tous d'un 6-3, d'un 5-2 ou d'un 4-4. D'un Arsenal qui sombre une énième fois face à un gros lascar, ou d'un Manchester qui s'écroule pour de bon sous les canons londoniens. Mais non. La stat à prendre en compte était celle-ci : sur ses onze derniers matchs à l'Emirates, Arsenal avait gardé sa cage inviolée dix fois. Ce soir, ça a encore été le cas. A la peine, les Diables Rouges ont résisté jusqu'au bout aux offensives d'Özil et ses copains, pas aidés par un Giroud éteint par la charnière mancunienne. Solides mais trop peu entreprenants, les hommes de Moyes auraient pu repartir de Londres avec les 3 points, si van Persie n'avait pas vendangé ses trois énormes occasions. C'était pourtant le choc de Premier League préféré du Hollandais, buteur lors des cinq derniers affrontements, que ce soit d'un côté ou de l'autre. Arsenal confirme sa difficulté à taper les gros. Et laisse à Chelsea la tête du championnat.

Les ratés de van Persie vs les ballons perdus de Rosicky

Pour accompagner le duo van Persie-Rooney, Moyes mise sur la fougue de Valencia et le touché de Juan Mata. En face, Wenger s'obstine à préfèrer Rosicky à Oxlade-Chamberlain sur le côté droit. Pas encore remis de la débandade d'Anfield, les Gunners montrent d'entrée leur fébrilité, avec une perte de balle de capitaine Arteta, qui offre un face-à-face à RVP. Face-à-face perdu. Wilshere répond par un slalom dans la défense mancunienne, qui dégage en corner. Giroud s'élève alors au-dessus de Vidic, mais c'est son épaule et non sa caboche qui smashe le cuir. C'est intense. Arsenal tente de mettre en place son jeu de passes courtes et rapides, efficace jusqu'à ce que Rosicky perde le ballon. Manchester United répond par l'impact physique de sa doublette Carrick-Cleverley et un nouveau ballon en or pour van Persie. Encore raté. Le Hollandais opte mystérieusement pour son pied droit et son tir ne trouve que le poteau de corner. C'est engagé et tendu, sur le pré comme dans les gradins. Les duels aériens sont monstrueux. Özil cherche systématiquement Giroud, qui cherche systématiquement le but, sans jamais le trouver. Équilibrée, la partie peine à trouver son maitre.

Partie verrouillée

Rafael ayant eu l'intention de prendre un ballon de la tête à Giroud, sa chute de deux étages l'oblige à laisser sa place à Ferdinand au retour des vestiaires. Bad news pour les locaux, Rosicky, lui, est toujours là. Les occasions ne pointant pas le bout de leur nez, on doit se contenter d'un émouvant duel cocorico entre Evra et Sagna. Sans vainqueur, lui aussi. Les deux milieux de terrain livrent une grosse bataille et s'annulent mutuellement. C'est quand même con d'avoir deux créateurs de la trempe de Rooney et d'Özil et de les voir sevrés de ballons dans les 30 derniers mètres. L'heure de jeu vient d'être passée quand, enfin, l'Emirates se lève. Corner côté droit pour les Gunners, Koscielny claque son coup de tête, De Gea est battu mais Valencia sauve sur sa ligne. La bande à Arsène accélère le rythme, Rosicky vient enfin bouger Evra et gagne un super ballon, mais l'arbitre de touche lève le drapeau, à la surprise générale. C'est l'heure de Chamberlain et de Januzaj. Et de Sagna, qui dépose un délicieux centre devant le but, mais Giroud est une pointure trop court. A l'autre bout du terrain, c'est van Persie qui a une troisième balle de match, claquée par Szczesny. On en restera là. De Gea gère les deux derniers coups de canon des locaux et offre 1 point à son équipe. C'est Mourinho qui a le sourire.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 29
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 30 Hier à 11:20 Christian Vieri derrière les platines 24