Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Demies
  3. // Man City-Real Madrid (4-3)

Vinícius, Rush Hour

Passé dans une autre dimension cette saison, Vinícius Júnior a tourmenté la défense de City (avec un pion supersonique à la clé) en compagnie de Karim Benzema dans la folle demie que se sont livrée Skyblues et Merengues (4-3). Si le Real sort de cette manche aller avec un but de retard et que le Brésilien n'a pas tout réussi ce mardi soir, il a néanmoins montré qu'il avait les cannes pour inverser la tendance la semaine prochaine.

Modififié
Fernandinho a peut-être cru qu'il avait trouvé la clé. Sept minutes après la reprise de la bagarre entre Manchester City et le Real Madrid ce mardi soir, le Brésilien avait chopé à la gorge son compatriote Vinícius Júnior pour aller offrir une brillante passe décisive à Phil Foden. Éteint, Vinícius ? Il n'avait peut-être jamais été aussi à point. Dans les 120 secondes suivant ce duel, le feu follet de Bernabéu a eu droit au match retour, face à son aîné de presque dix-sept ans, et a pu se racheter. Le même passeur (Ferland Mendy), le même appel, le même adversaire, la même feinte, avec cette fois un Fernandinho mordant la poussière et un couloir gauche s'ouvrant en grand. Et à cet instant précis, Pep Guardiola savait. Au bout de ce run, à la 55e minute, celui qui portait l'appareil dentaire bien avant l'attaque du Real a bluffé tout le monde en terminant en solo, pour le 3-2. Une action qui ne serait certainement pas allé à son terme avec le Viní Júnior de 2020. Et un symbole, aussi, de cette rencontre où, à chaque fois que City pensait avoir couché son hôte, celui-ci se relevait pour rester dans le coup.

« J'aime la pression »

S'il n'a pas toujours fait les bons choix et a parfois eu plus d'échecs que de réussite à l'Etihad Stadium, Viní (21 ans, rappelons-le) représente ce Real qui sait encaisser les coups et perdre les rounds sans pour autant aller au tapis. Comme en huitièmes face au PSG, où il avait offert l'égalisation à Karim Benzema. Comme en quarts contre Chelsea, où il avait offert le pion de la victoire... à Karim Benzema. À chaque fois, il a fait la différence en fin de match retour après une double confrontation mi-dangereuse, mi-décevante. Face à City, encore une fois, il n'a pas plané au-dessus de tout le monde comme le fait son compère KB9 depuis le début de saison. Mais la menace qu'il a symbolisée (premier frisson madrilène à la 17e, tout proche de provoquer le CSC de Rúben Dias à la 25e avant d'être signalé hors jeu), dans cette soirée portes ouvertes où tout était possible, laisse beaucoup d'opportunités quant au match retour, à l'inverse de Rodrygo qui aura été beaucoup moins en vue.



Sans João Cancelo ni Kyle Walker, les Mancuniens n'ont jamais vraiment réussi à totalement stopper l'ancien de Flamengo. C'est un fait : dans les grands rendez-vous, ce dernier répond désormais présent. « On sort de ce match la tête haute après une bonne deuxième période, a lâché l'Auriverde à Movistar+ après cette nuit de folie. Le prochain match sera différent. » Sur son but de classe, l'ailier madrilène analyse : « Je me rapproche, je vois que l'autre défenseur central (Aymeric Laporte) est loin et je pense que j'ai un bon coup à jouer pour marquer. J'aime la pression. Une minute après avoir échoué, j'ai marqué pour revenir à égalité. J'ai beaucoup couru, et j'ai bien terminé l'action. » Il fallait au moins ça pour réveiller le Real et nous offrir cette dernière demi-heure de barge, avant de promettre l'enfer aux Anglais dans une semaine pour la manche 2. Si tout se passe comme prévu, la seule interrogation sera désormais de savoir à quelle minute Vinícius servira-t-il Benzema pour renverser l'oppresseur.

Par Jérémie Baron
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom
Hier à 18:00 Live twitch : célébrations mythiques et montées/descentes Hier à 07:04 Bonus FDJ de 10€ avec le code promo RDJ10 2
Hier à 12:09 Le FC Fontenay-le-Fleury rend hommage aux femmes qui ont marqué l'histoire 15
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
À lire ensuite
Les notes du Real