Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Manchester City-Liverpool (4-0)

City et Sterling font honneur au champion

Sacrée gueule de bois pour Liverpool. Une semaine après avoir été sacrée championne d'Angleterre, l'équipe de Jürgen Klopp a concédé sa deuxième défaite de la saison en championnat. Pas n'importe où, et surtout pas n'importe comment : contre Manchester City, son dauphin, qui lui en a collé quatre et a régalé à l'Etihad Stadium (4-0). Non, ce n'était pas une soirée à faire des courbettes.

Modififié

Manchester City 4-0 Liverpool

Buts : De Bruyne (25e, sp), Sterling (35e), Foden (45e) et Oxlade-Chamberlain (66e, CSC)

Il n'est pas de beau champion sans valeureux second, paraît-il. Que Liverpool se rassure donc : si sa large avance tout au long de la saison a rendu son sacre si prévisible qu'il en aurait perdu de son charme, son dauphin, Manchester City, s'est chargé ce soir de rappeler au Royaume combien les hommes de Jürgen Klopp ont eu du mérite de l'avoir si largement devancé. À sa façon : en collant au tout nouveau roi d'Angleterre une dérouillée qui fera date (4-0). Avec, dans le rôle du maître artificier, une vieille connaissance des Reds, qui l'ont formé, et de Joe Gomez, qui s'est frité avec à l'aller et lors du rassemblement de la sélection anglaise qui a suivi : Raheem Sterling.

Ce diable de Sterling


La vengeance est un plat qui se mange froid ? Ce précepte, l'ancien Red l'a visiblement intégré depuis novembre, mais il l'a aussi revisité, ce soir à l'Etihad Stadium : avec lui, il se mange froid ET épicé. Fautif sur le penalty de l'ouverture du score et éliminé sur le second but, Gomez l'a appris à ses dépens. Dans son sillage, c'est tout Liverpool qui a sombré. Accueilli par une haie d'honneur à son entrée sur la pelouse, le nouveau champion semble pourtant décidé, au vu de son entame de match, à rappeler son dauphin à sa condition de second. Maîtres du cuir et particulièrement pressants à sa perte, les Reds laissent toutefois des espaces dans la profondeur, dont City et Gabriel Jesus, deux fois signalé hors jeu d'un rien, sont tout près de profiter dans le premier quart d'heure. Privés de l'ouverture du score par un Ederson doublement décisif face à Salah et Firmino (4e), puis par le poteau sur ce tir des dix-huit mètres de l'Égyptien (19e), les hommes de Jürgen Klopp n'en demeurent pas moins en danger à chaque incursion mancunienne dans leur camp.


Illustration sur ce centre fuyant de Mendy (14e), puis juste avant le cooling break, quand Sterling enrhume Gómez dans la surface et gratte le 18e péno de sa carrière en Premier League (le premier concédé cette saison par Liverpool), transformé par De Bruyne (1-0, 25e). Autre démonstration dix minutes plus tard, quand le même Sterling se trouve à la conclusion d'une action rondement menée par les Skyblues, élimine Gomez et ajuste Alisson (2-0, 35e). Délicieux passeur décisif sur le but du break, Phil Foden y va ensuite de son petit but juste avant la pause. Un une-deux avec Gündoğan, un autre avec De Bruyne, et voilà le prodige anglais mis sur orbite pour le 3-0 (45e).

Des records pour se relancer


La pause n'entame pas franchement la détermination des Citizens, proches d'inscrire un quatrième but par le même Foden, contré sur la ligne par Van Dijk (51e). Faute de définitivement couler, les coéquipiers de Jordan Henderson refont un temps surface. Mais Mané, seul face au but grand ouvert, gâche la remise en or de son capitaine (54e), qui dévie ensuite involontairement un coup franc d'Alexander-Arnold bien parti pour faire mouche (57e). La chance des Reds est passée : servi en contre par De Bruyne, Sterling efface Robertson et voit sa frappe du gauche déviée dans ses propres filets par Oxlade-Chamberlain, entré à la pause à la place de... Joe Gomez (4-0, 66e).


Pas de quatorzième but en championnat cette saison, donc, pour le numéro 7 mancunien, ni de 18e passe dé pour De Bruyne, en quête du record d'assists sur une saison de Premier League. Pas de cinquième pion non plus pour City, le but de Mahrez étant entaché d'une faute de main de Foden (90e+5). Mais une certitude : moins fringant que ces dernières saisons, ce Manchester City-là a de l'orgueil et de la ressource. De bon augure en vue de la saison prochaine, mais aussi de la fin de saison en Ligue des champions. Sorti de toutes les coupes, Liverpool devra lui aussi faire preuve d'orgueil pour se relancer après une telle déroute et pour aller chercher les quelques records qu'il vise. Pas forcément une bonne nouvelle pour Aston Villa, le prochain adversaire des Reds.




Manchester City (4-2-3-1) : Ederson - Walker (Cancelo, 73e), García, Laporte (Otamendi, 78e), Mendy - Gündoğan, Rodrigo - Foden, De Bruyne, Sterling (B. Silva, 78e) - Gabriel Jesus (Mahrez, 58e). Entraîneur : Pep Guardiola.

Liverpool (4-3-3) : Alisson - Alexander-Arnold (Williams, 76e), Gomez, Van Dijk (Oxlade-Chamberlain, 46e), Robertson - Henderson, Fabinho, Wijnaldum (Keita, 62e) - Salah, Firmino (Origi, 62e), Mané (Minamino, 85e). Entraîneur : Jürgen Klopp.


  • Résultats et classement de Premier League

    Simon Butel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE

    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 08:00 La collection de tirages photo So Foot d'août est dispo !