Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Manchester City
  3. // Fair-play financier

Manchester City et l’UEFA : la fin du fair-play financier ?

La sentence est tombée ce lundi. Manchester City est totalement blanchi par le Tribunal arbitral du sport dans son litige l’opposant à l’UEFA pour non-respect du fair-play financier. Serait-ce le début de la fin pour le règlement comptable européen ?

Modififié
En février dernier, lorsque la sanction était tombée, l’annonce avait fait l'effet d’une bombe : Manchester City, club richissime du nord de l’Angleterre, détenu depuis 2008 par le fonds souverain émirati Abu Dhabi United Group, était exclu deux saisons de toutes les compétitions pour non-respect des règles du fair-play financier. L’UEFA avait frappé un grand coup, imposé sa force et sa suprématie et rétabli sa crédibilité. Le message était clair : si vous ne respectez pas les règles, vous en subirez les conséquences. Et quelles conséquences... City était en effet accusé d’avoir utilisé des sociétés écran, entre 2014 et 2016, afin de gonfler artificiellement ses revenus sponsoring. La famille Al Mubarak aurait ainsi versé plus de 150 millions d’euros à des entreprises avant que celles-ci ne signent des partenariats commerciaux avec le club et reversent directement les sommes précédemment touchées au club. Oui, mais voilà, l’histoire ne s'arrêtait pas là.

Des faits prescrits ou non établis


Plutôt que de reconnaître les faits, Manchester City, sitôt la sentence connue, s’est empressé d’aller porter l’affaire devant le tribunal arbitral du sport et de crier à l’injustice. Selon la presse britannique, les dirigeants de City jugeaient irrecevables les preuves de leur culpabilité, obtenues avec les Football-Leaks de façon litigieuse et illégale, via le piratage de boîtes mail et le vol de données. L'avocat de City, Simon Cliff, affirmait même que « Al Mubarak [le président du club] préférerait dépenser 30 millions de livres sterling pour les 50 meilleurs avocats du monde et poursuivre l'UEFA pendant les dix prochaines années plutôt que d'être sanctionné » .


Finalement, il ne lui a pas fallu dix ans pour l’emporter. Bien que la crise du coronavirus ait retardé l’échéance, la conclusion est tombée ce lundi 13 juillet 2020. Le TAS blanchit totalement Manchester City. Les faits seraient, selon la conclusion du tribunal, « non établis ou prescrits » . Le club s’épargne une exclusion ferme et définitive des compétitions européennes. Camouflet pour l’UEFA, qui passe d’une peine d’au moins 200 millions d’euros, entre l’absence de participation à la Ligue des champions, l’absence de visibilité, de médiatisation, de compétitivité, à une simple amende de 10 millions, à payer dans les 30 jours. Amende qui n’est pas fixée pour avoir utilisé des sociétés écran ou pratiqué le dopage financier, mais seulement pour n’avoir pas respecté l’article 56 du fair-play financier, celui de la « Responsabilité du bénéficiaire de la licence » . Autrement dit, de la collaboration du club avec l’Instance de contrôle financier des clubs, chargée d’appliquer le règlement du FPF.


La fin du fair-play financier ?


Reste maintenant à savoir si cette annonce vient remettre en cause directement le règlement comptable européen. Car après les révélations des Football Leaks, qui avaient fait grand bruit l’année dernière, aucun club incriminé n’a été lourdement sanctionné. La corruption ou le dopage financier du Paris Saint-Germain ? Rien. Le gonflement artificiel des comptes de Manchester City ? Rien. De plus en plus de voix s’élèvent pour affirmer que c’est la fin du FPF, qu’il n’a plus aucune crédibilité, plus aucune légitimité, qu’avec ce genre de sentence, les clubs riches doivent rigoler devant l’UEFA et regarder l’instance européenne avec mépris et condescendance. À quoi cela sert-il de faire un règlement comptable européen, de chercher à plus de régulation ou plus d’éthique si, finalement, les équipes ne respectent rien et ne sont même plus inquiétées ?


Pour l’instant, en l’état actuel des choses, on ne connaît pas l’argumentaire de City. On ne sait pas non plus si l’équipe de Guardiola a défendu son propre cas et a réellement démontré la prescription ou l’absence de faits établis, ou a simplement réussi à contourner les règles du FPF. Mais s’il s’avère que sa ligne de défense a été l’irrecevabilité des preuves ou l’illégitimité du règlement européen, alors, oui, ce dernier en prend un coup sévère. Jusqu’à sa suppression pure et simple ? Jusqu’à la construction d’une organisation inter-clubs indépendante ? Jusqu’à la création d’une Super Ligue européenne ? N’allons pas trop vite en besogne. Pour l’instant, on en est loin, et il n’est pas venu le temps où l’on verra des Manchester City-PSG ou des AC Milan-Chelsea toutes les semaines.

Par Pierre Rondeau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

Hier à 16:31 Un joueur anglais accepte d'être payé £1 par semaine 13
Hier à 14:33 Le groupe Enter Shikari devient sponsor maillot d'un club amateur anglais 26
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:26 Jordi Cruyff sur le banc de Shenzhen 14