Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // City-Watford (6-0)

Triplé historique pour City !

Après avoir brillamment remporté la Premier League et la League Cup, Manchester City s'est logiquement offert la FA Cup en écrabouillant tranquillement Watford. Aucune équipe n'avait encore réalisé le triplé national.

Modififié

Manchester City 6-0 Watford

Buts : D. Silva (26e), Jesus (38e et 68e), De Bruyne (61e) et Sterling (81e et 87e).

Si cela peut flatter son humilité, Pep Guardiola pourra toujours rappeler qu'une autre équipe a réussi le triplé national en Angleterre (Arsenal, chez les femmes) comme il l'a fait remarquer en conférence de presse d'avant-match. Mais ce détail n'occultera pas le principal, et son sourire en fin de partie en ce samedi après-midi l'a de toute façon trahi : en remportant la FA Cup après avoir soulevé la Premier League et la Coupe de la League dans la même saison, son Manchester City a réalisé quelque chose d'exceptionnel.


Watford ne pourra qu'en témoigner. Car à Wembley et en dépit de leur détermination, les malheureux finalistes n'ont jamais eu leur chance et se sont fait rouler dessus par les champions du pays. Supérieurs dans tous les domaines, ces derniers n'ont laissé aucune place au doute ou au suspense et sont tranquillement allés chercher ce qui leur appartient. Avec une conclusion, fatale : malgré leur élimination en quarts de finale de Ligue des champions, les Skyblues ont réussi leur exercice et sont définitivement les rois de leur territoire.

Vingt minutes d'énigme, et rideau


74% de possession de balle, deux buts à zéro, douze frappes à quatre, cinq tirs cadrés à un, neuf corners à un... Malgré une première petite alerte de Pereyra contrôlée par Ederson et un penalty réclamé pour un bras de Kompany, les chiffres de la première période parlent d'eux-mêmes. City est largement au-dessus, et Watford ne peut se mettre au niveau. Au milieu de cet acte, c'est Silva qui ouvre le score d'une reprise croisée après un duel aérien gagné par Sterling.


Un peu plus de dix minutes plus tard, Jesus réalise le break en profitant d'un sublime service du Portugais Silva. Un pion qui récompense la maîtrise technique et tactique des Mancuniens, et qui sanctionne les limites des Hornets. Lesquels se sentent bien impuissants, devant cette machine si bien huilée.

KDB, entrée synonyme de raclée


Du coup, les supporters de Watford n'ont plus qu'un objectif : ne pas voir leur équipe se prendre une volée. Mais éviter la fessée face à ce City constitue une vraie mission, et il faut la parade de Gomes ou un drapeau levé pour empêcher le champion d'élargir son avance avant la cinquantième minute. Les Hornets tentent bien de garder davantage la quille, mais l'adversité est trop forte même quand elle vient du banc. Ainsi, De Bruyne ne met que six minutes pour tromper le gardien brésilien à l'heure de jeu.



Et les changements de Gracia n'y font rien, au même titre que la belle volonté affichée par son clan. Lancé par De Bruyne, Jesus s'offre un doublé pour planter la 167e réalisation (!) de la saison citizen. Sterling, encore auteur d'une grosse performance, se charge des 168e et 169e (à la suite notamment d'un joli numéro de Silva) pour conclure le set. De quoi soulever le trophée avec la sensation du devoir accompli, au bout d'un triplé inédit chez les hommes. Que les filles d'Arsenal ne manqueront pas d'applaudir.


Manchester City (4-3-3) : Ederson - Walker, Kompany, Laporte, Zinchenko - B. Silva, Gündoğan (Sané, 73e), D. Silva (Stones, 79e) - Mahrez (De Bruyne, 55e), Jesus, Sterling. Entraîneur : Guardiola.

Watford (4-2-2-2) : Gomes - Femenía, Mariappa, Cathcart, Holebas - Capoue, Doucouré - Hughes (Cleverley, 73e), Pereyra (Success, 67e) - Deulofeu (Gray, 66e), Deeney. Entraîneur : Gracia.




Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 7 heures L’énorme craquage de fumigènes pour les 94 ans de Göztepe 6 il y a 9 heures José Mourinho prêt à diriger une sélection 50
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
il y a 10 heures L'étau se resserre autour de Raúl Bravo 23 VRAI FOOT DAY L'appel du 18 juin de Steve Savidan il y a 12 heures Lee Bowyer reste l'entraîneur de Charlton 4 il y a 13 heures Ils jouent à FIFA sur la façade d’un immeuble 17 il y a 14 heures Régional 1 : Saint-Leu perd sa montée sur tapis vert 17