Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // L'événement du week-end
  2. //

Manchester amer

Après avoir vaincu Tottenham samedi soir, City a été couronné roi d’Angleterre le lendemain, en duplex et sur son canapé, grâce à une triste défaite de United... Autant dire que chaque camp avait espéré mieux. L’un parce que son parcours méritait une meilleure fin, l’autre parce qu’il n’a jamais su montrer les mêmes crocs que son rival.

Modififié
On ne sait pas si la gentillette rumeur est avérée. Mais qu’elle soit confirmée ou non, l’information révèle une certaine réalité des choses. Ainsi, Pep Guardiola n’aurait même pas regardé le match de Manchester United, préférant jouer au golf en famille plutôt que de regarder le trophée de Premier League se poser de lui-même sous ses doigts. « Demain, je joue au golf avec mon fils. Le seul score que je souhaite, c'est bogey ou birdie, déclarait en effet samedi l’entraîneur face à la presse, confirmant que le résultat des Red Devils lui était quasiment égal. Je pense que United va gagner, nous dépendons de nous. L'important est d'avoir la chance de gagner à la maison, devant notre public. Je suis ravi d'avoir cette chance. » Sauf que MU, qui devait s’imposer contre West Bromwich Albion pour que le championnat n’ait pas encore officiellement choisi son roi, a perdu à domicile. L’Espagnol a donc dû découvrir que son club était champion en regardant son portable, entre deux coups de putter, avant d’aller sabrer le champagne avec sa progéniture.

Cadeau empoisonné


Disons les choses telles que les joueurs de football le ressentent : un titre, s’il fait toujours plaisir et amène la plupart du temps à une bonne bringue, comporte rarement la même saveur (hormis circonstances exceptionnelles) quand il est obtenu dans un match autre que le sien. Surtout lorsqu'il est déjà quasiment gagné, et donc attendu. Les sportifs préfèrent les liesses avec les supporters, les maillots qui sentent la sueur et le devoir accompli, la dernière victoire ou le dernier point qui achève définitivement un long parcours où la coupe est, au bout, dévoilée. Dans le cas des Sky Blues, personne n’osera se plaindre de la fin du scénario, mais tout le monde pourra reconnaître qu’elle aurait dû se clôturer par un happy end différent – plus glamour –, dans une autre situation – plus charmante.


Dommage ? Évidemment : le spectacle et les efforts proposés par les Citizens ont régalé suffisamment de pupilles depuis le début de la saison pour que le cinquième triomphe national de leur histoire s’achève dans une joie commune, juste après un joli succès attrapé à Tottenham comme celui de samedi (1-3) par exemple. Ou même mieux : après une victoire à l'Etihad Stadium sous les yeux de l’ennemi juré.

Une histoire d'amour-propre


Oui, mais non. Car à défaut d’avoir convaincu en 2017-2018, United peut au moins se féliciter d’avoir dégueulassé la peinture de City. De fort belle manière d’abord, en renversant le leader honni qui menait 2-0 à la mi-temps et qui se croyait déjà couronné (2-3, score final). Et de façon bien moins glorieuse ensuite, en concédant une défaite très moche contre WBA (0-1). Comme si les soldats de José Mourinho étaient prêts à vendre leur dignité pour enquiquiner un tant soit peu l’ennemi.


Après avoir pourtant démontré une immense force de caractère, et alors même que ses supporters les plus fous commençaient à croire en un retour improbable en observant la méforme actuelle de l’adversaire (trois défaites consécutives toutes compétitions confondues, élimination en quarts de finale de Ligue des champions à la suite de sa double confrontation contre Liverpool).

Un bogey pour un rendu


MU n’en sort pas grandi. City n’en sort pas rapetissé, mais quand même un peu déçu. Comme si une partie de sa fête avait été gâchée par des sans-gênes qui auraient fait fuir la majorité des invités. Comme si la date fixée avait dû être avancée – ou reculée – au tout dernier moment. « City était la meilleure équipe. Ils allaient obtenir des points tôt ou tard, donc pas de drame, a tenu à noter Mourinho après le revers des siens, bien conscient de l’infériorité actuelle de sa team par rapport au champion. Nous méritons d'être punis. Mais ne dites pas à City qu'ils ont gagné le titre parce que United a perdu, ce n'est pas juste pour eux. » Il est important de le souligner ? Sans doute. Mais devoir le rappeler sonne comme une défaite pour les deux entités. Bravo quand même à ceux qui le méritent. Pour le bogey ou le birdie. Pour l’exercice accompli ou le derby.





Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 15:45 Harry Redknapp au casting d'une télé-réalité en Angleterre 19 Hier à 12:59 Entraîneurs de Premier League : une stabilité inédite 21

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 12:52 René Girard à Casablanca, c'est déjà fini 14 Hier à 12:00 Venez regarder un match chez So Foot ! 11 Hier à 11:54 Les Chivas sortent un maillot rétro pour le Mondial des clubs 22
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom
Hier à 08:00 Karembeu dans Joséphine, Ange Gardien 14