Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Watford/Man. City (1-2)

Man City se sort du piège tendu par Watford

Malmené pendant plus d’une heure, Manchester City remporte finalement la partie musclée face à Watford. Joueurs mais usés physiquement, les Hornets s’inclinent pour la seconde fois de la semaine, tandis que les visiteurs goûtent de nouveau au succès à l’extérieur.

Modififié

Watford 1-2 Manchester City

Buts : Kolarov (55e CSC) pour les Hornets // Y. Touré (82e), Agüero (84e) pour les Citizens

Qui dit nouvelle année dit bonnes résolutions. Incapable de prendre les trois points en Premier League depuis le 12 septembre dernier et un déplacement à Crystal Palace, les joueurs de Manchester City ont décidé de se tenir à ce qu’ils se sont juré le 1er janvier à 00h01 avec sûrement quelques coups dans le pif. Sans briller dans le jeu, les Mancuniens ont redécouvert, en usant Watford, la joie de rentrer dans leur ville avec la victoire dans les bagages. Face à une généreuse et téméraire formation de Watford, Manuel Pellegrini peut remercier son grand Yaya qui a sonné le glas de la supériorité des locaux au tableau d’affichage. Et qui permet aux Sky Blues d’avoir - un peu - la tête dans les nuages en ce début 2016, en recollant à 3 points d’Arsenal.

Un promu qui promet


Pourtant à l’heure du tea time, la rencontre ne tarde pas à s’animer par l’envie des deux équipes de ne pas y aller avec le dos de la cuillère. Comme souvent à Vicarage Road, les Frelons essaient donc de piquer leurs adversaires d’entrée. Peu avant le quart d’heure de jeu, Ighalo enrhume Otamendi et décoche devant Hart, qui parvient à repousser la frappe du Nigérian. Première énorme frayeur pour les Citizens, qui tentent de répliquer de suite, par De Bruyne. Mais Gomes est vigilant et appliqué. À l’image de son équipe finalement, qui se projette intelligemment et défend avec concentration. À force d’être très sérieusement chahuté, un ogre endormi finit forcément par se réveiller. Coup sur coup, Fernandinho, Kevin De Bruyne et Agüero se montrent dangereux, sans trouver néanmoins les filets. Il aura donc fallu attendre la demi-heure pour voir les hommes de Pellegrini retrouver un semblant de jeu provocateur. Les Sky Blues pressent enfin plus haut et tentent au maximum d’écarter sur les ailes. Sans vraiment se montrer davantage menaçant pour Watford, qui continue de se montrer sérieux défensivement. À vrai dire, il n’en fallait pas plus pour annihiler les ardeurs de City, incapable de prendre l’ascendant sur le promu, même physiquement. Et ça nous donne donc un nouveau 0-0 à la mi-temps pendant cette période de fêtes. Allez, on y croit pour la seconde !

Une histoire de corners et coups de casque

On prend les mêmes, et on recommence. Toujours dans une agréable ambiance imposée par les fans, Watford secoue Man City dès l’entame de la mi-temps. Lancé en profondeur, Ighalo s’arrache - à la limite de la régularité - contre Mangala pour obtenir le corner. Après avoir failli marquer un corner rentrant lundi dernier face à Tottenham, Watson se charge de botter ce coup de pied de coin. C’est frappé fort au premier poteau. Un poteau où se trouve Kolarov, qui effleure malencontreusement le cuir du crâne. Suffisant pour tromper Joe Hart et faire de Ben Watson un membre du cercle sans doute très fermé des types qui ont - presque - rentré deux corners directs en deux matchs. À ce moment, les Citizens n’ont d’autre choix que de se ruer vers l’attaque afin de bousculer la charnière Britos - Cathcart de Watford. À la suite d’un mouvement collectif inspiré, De Bruyne oblige à nouveau Gomes à sortir sa frappe en corner. Manuel Pellegrini tente le tout pour le tout avant le dernier quart d'heure, en remplaçant Mangala par Bony et recule ainsi Fernandinho d’un cran. Man City joue haut et se découvre en bas. Sur un contre, Otamendi prend une bourrasque-petit pont de Capoue qui ne trouve toutefois pas le cadre face à Hart. Le fameux tournant, puisque dans la foulée, Yaya Touré claque une remarquable reprise de volée sur un corner. Les poumons des Hornets accusent clairement le coup et n’arrivent même plus à mener rondement leurs contres. Sans leur laisser le temps de souffler, City assène le coup de grâce quelques secondes plus tard, par un temps de suspension indécent de Kun Agüero, qui claque une belle tête croisée. En toute fin de rencontre, Ighalo a l’occasion d’égaliser pour les siens, mais l’attaquant ne trouve pas mieux que les gants du portier anglais citizen. Plus rien ne sera marqué à Vicarage Road, qui n’oublie pas de saluer ses héros malheureux.


Par Eddy Serres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 15:55 Une finale de Ligue des champions hors d'Europe ? 82
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE