Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du Roi
  2. // Demies
  3. // Barcelone-Real Madrid (1-1)

Malcom un chef

Mené au score par le Real Madrid, le Barça s'en est finalement sorti avec un match nul ce mercredi en demi-finale aller de Coupe du Roi au Camp Nou (1-1). Et c'est grâce à l'ancien Bordelais Malcom, qui a peut-être lancé sa carrière au Barça avec ce but égalisateur.

Modififié
L’image est cocasse autant qu’elle fait plaisir à voir. Seul dans son coin, Malcom hurle de bonheur pour célébrer son but en direction des supporters pendant que ses coéquipiers, Jordi Alba et Luis Suárez en tête, préfèrent se plaindre auprès de l’arbitre d’une faute de Keylor Navas sur l’action plutôt que d’aller prendre dans les bras le Brésilien. Mais l’ancien Bordelais s’en moque, car il sait très bien que les 92 008 personnes présentes au Camp Nou ce mercredi n’ont d’yeux que pour lui. Comment pourrait-il en être autrement vu que l'ailier de 21 ans vient d’égaliser pour le Barça face au grand rival du Real Madrid, permettant ainsi aux Catalans de vivre plus sereinement cette manche retour de Coupe du Roi dans une semaine au Santiago-Bernabéu ? Alors peu importe l’attitude de Jordi Alba, peu importe que son but ne soit pas le plus beau de sa carrière, durant quelques secondes, Malcom a pu profiter du moment présent et libérer toute sa rage.

Le show Malcom


Plus que son but importantissime, c’est dans le jeu que Malcom a marqué des points pour son premier Clásico, Ernesto Valverde l’ayant laissé sur le banc lors du match de championnat en octobre dernier (5-1). Intenable sur son couloir droit, le Brésilien a fait vivre un cauchemar à Marcelo en enchaînant les accélérations, les crochets destructeurs et les combinaisons avec Nelson Semedo, une nouvelle fois très bon. C’est bien simple, Malcom a tout simplement remporté haut la main son duel interne avec son compatriote Philippe Coutinho qui a traversé la rencontre sur son aile gauche dans la peau de Casper le fantôme la moitié du temps, et de l'homme qui a inversé sa chaussure gauche et sa chaussure droite dans l’autre moitié. Et pourtant, il suffit d’avoir vu un ou deux matchs des Girondins de Bordeaux la saison dernière pour savoir que Malcom peut être encore meilleur qu’il n’a été ce mercredi soir tant il semble encore manquer de confiance en lui. Cette confiance qui lui faisait tenter des frappes de 35 mètres qui filaient la plupart du temps en pleine lucarne.

Plus sub que supersub


En même temps, comment le natif de São Paulo pourrait avoir sa jauge de confiance à son maximum alors qu'Ernesto Valverde ne l’utilise qu'avec parcimonie (7 matchs de Liga dont seulement une titularisation, 30 minutes en Ligue des champions dont un but face à l’Inter), le laissant gambader sur le pré quasiment exclusivement en Coupe du Roi (5 titularisations) ? Et pourtant, l’entraîneur du Barça aurait pu lui offrir un peu plus de temps de jeu avec la récente blessure d'Ousmane Dembélé ou encore la saison plus que moyenne de Coutinho. Mais non, Valverde a préféré lui donner quelques minutes par-ci par-là quand il ne préférait carrément pas le laisser à la maison. Annoncé sur le départ lors du mercato hivernal, Arsenal étant très intéressé par un prêt, celui qui a été recruté 41 millions d’euros est finalement resté en Catalogne dans l’attente de pouvoir saisir sa chance, comme il le confiait dès le mois de novembre à Barça TV : « Je veux jouer des matchs difficiles pour démontrer à l’entraîneur que j’ai la qualité pour être dans ce groupe. » Le message semble être passé.




Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Coupe du Roi - Demies aller - FC Barcelone-Real Madrid (1-1)




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE