Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quart de finale aller
  3. // Málaga/Dortmund (0-0)

Málaga et Dortmund se séparent bons amis

Au terme d'une rencontre très disputée, Málaga et Dortmund n'ont pu se départager. Si les Boquerones ont inquiété par moments Weidenfeller, les Schwarzgelben ont eu plusieurs fois l'occasion de tuer la rencontre. Au final, on a eu le droit à un joli 0-0.

Modififié
Málaga - Borussia Dortmund : 0-0

Jürgen Klopp avait prévenu : « Ce n'est pas le plus beau quart de finale, mais ce sera le plus intense. » Et il n'a pas eu tort : pendant 90 minutes, on a eu le droit à une bataille rythmée entre Espagnols et Allemands. Si Mario Götze avait été un poil plus malin, Málaga serait sorti du stade avec une valise. Mais comme il n'a trouvé ni champignon, ni fleur, ni étoile, petit Mario n'a pas réussi à se transcender. Quant aux locaux, ils ont fait paniquer l'arrière-garde de Dortmund par à-coups, mais n'ont jamais réussi à vraiment s'installer dans le camp de leur adversaire du soir.

Mario Götze croque, puis sauve

Pourtant, l'entame de match n'est pas sereine du côté du Borussia Dortmund. Ça balance pas mal, à la recherche de Lewandowski, voire de Grosskreutz. À l'inverse, Málaga fait du BVB : ça joue posé, en passes courtes, en combinaisons. Joaquín se permet même quelques débordements. Même à 50 ans, il aura toujours son coup de reins, celui-là. Mais cela ne dure qu'un moment. Le temps qu'Ilkay Gündogan prenne un coup sur la tête et active le mode ON. C'est parti : jeu à terre, passes sucrées, dribbles courts mais efficaces. Sur ce crochet qui élimine deux joueurs et cette transversale du gauche, on pense même un court instant au mec qui jouait au Real Madrid. Pas Pavon, l'autre. Bref, le réveil du numéro 8 coïncide avec la flopée d'occasions pour les Schwarzgelben. Götze perd deux face-à-face (14e, 18e), Reus combine bien mais place une frappe dégueulasse (25e), Lewandowski en fait de même (36e). Mais à chaque fois, Caballero est là. Bien sûr que le portier de Málaga n'est pas étranger à la bonne saison de son club, mais là, toutes les balles finissent dans ses bras. En fin de première mi-temps, les Boquerones manquent de la faire à l'envers aux Noir et Jaune, mais Weidenfeller sort une parade réflexe avant que Götze, sur sa ligne, ne sorte une tête signée Jérémy Toulalan.


Les réflexes de Weidenfeller

Après les citrons, le Borussia Dortmund repart de plus belle. Mais Mario Götze la met une nouvelle fois dans les bras de Caballero (46e). S'il jouait à Duck Hunt, il serait trop chaud celui-là. Derrière, Lewandowski se troue, Götze se fait tamponner, Reus est loin et Málaga en profite pour se réveiller. Weidenfeller sort une parade sympa sur une frappe d'Isco avant de capter sereinement une molle du gauche de Toulalan (66e). Petit à petit, c'est de moins en moins fluide. Normal, au vu de la bagarre intense que les deux équipes se livrent. D'ailleurs, Jonas Eriksson, l'arbitre de ce soir, a tendance à un peu trop user de son sifflet. La fin de rencontre ne ressemble à rien, mais en fin de compte, on retiendra que Málaga est toujours aussi chaud à domicile, et que ce fut un joli 0-0. Tout le monde n'a qu'une hâte : être à mardi prochain au Westfalenstadion pour en découdre.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1 Hier à 15:00 Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 3 Hier à 13:01 La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 18 Hier à 11:32 Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 66
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE