Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options

Mais qui es-tu, Pablo Longoria ?

Nommé directeur général délégué chargé du football à l’Olympique de Marseille, Pablo Longoria va apporter au club phocéen des capacités supplémentaires dans le recrutement. À seulement 33 ans, le natif d’Oviedo démarre sa septième expérience dans un club professionnel. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que partout où il passe, son savoir ne laisse personne indifférent.

Modififié
Des cheveux noirs intenses, un regard perçant et des ambitions plein la tête. Pour succéder à Andoni Zubizarreta en tant que directeur sportif au club, l’Olympique de Marseille s’est décidé à recruter dans ses rangs Pablo Fernández Longoria. Sur le site officiel du club, l’Espagnol s’est exprimé sur sa fierté d’intégrer les rangs de l’OM : « Le foot est inconcevable sans passion. Mes derniers choix ont été fondés sur la passion et l’histoire des clubs où j'ai travaillé. (...) Je souhaite apporter le plus possible à l’Olympique de Marseille et j'ai hâte de vivre la passion des supporters, du stade et de la ville » . Maître mot de son discours d’introduction, la « passion » s’avère fondamentale aux yeux du nouveau dirigeant phocéen. Dans les faits, elle peut même devenir vorace voire envahissante chez ce bourreau de travail.

Huelva, le commencement


En 2005, Pablo Longoria est un homme fraîchement majeur. Très actif dans le visionnage des rencontres de football pour analyser les performances individuelles mais aussi l’usage des jeux vidéo de type Football Manager, ce geek surnommé El Chico de la Play (Le Garçon de la Playstation, en VF) dégote un poste de stagiaire en lien avec l’agent Eugenio Botas. Parmi sa clientèle, Botas travaille avec Marcelino Garcia Toral, récemment nommé entraîneur du Recreativo de Huelva, club de deuxième division espagnole. C’est le début d’un parcours commun de trois années entre les deux hommes, durant lequel Longoria donne des infos aussi pertinentes que poussées au coach de l’équipe première pour recruter des profils spécifiques à Huelva de 2005 à 2007, puis au Racing de Santander pour la saison 2007-2008, exercice que le club terminera à une sixième place qualificative pour la coupe UEFA.


Entre autres, Longoria sera l’un des acteurs de l’arrivée de Florent Sinama-Pongolle au Recreativo Huelva lors de l’été 2006, alors que le club doyen d’Espagne vient de fêter son accession au sein de l’élite. « La première fois que je l’ai croisé, c’était dans un parking, se souvient l’actuel consultant pour Canal+. J’ai tout de suite senti quelqu’un de très discret avec une énergie positive et de grandes connaissances dans la manière de concevoir le football. À l’époque, c’était très rare de croiser des personnes plus jeunes et plus expertes que moi dans mon propre domaine. Pablo était de cette catégorie, il connaissait chaque détail sur le bout des doigts. S’il en est là aujourd’hui, c’est n’est pas une coïncidence : c’est un énorme bosseur qui vise juste. » Une bonne pioche de Longoria, puisque le Français est toujours à l’heure actuelle le meilleur buteur de l’histoire du club en Liga avec 22 buts en 68 matchs. « Derrière, j’ai pu signer à l’Atlético de Madrid, poursuit l’ancien international français. Si j’ai réussi mon passage du foot anglais au foot espagnol et que j'ai ressenti cet épanouissement professionnel, c’est en partie grâce à Pablo. »

Un CV XXL


Après son expérience réussie à Santander, Longoria se lance à l’échelle européenne puisque Newcastle United lui permet de s’offrir une première expérience professionnelle en tant que recruteur officiel. « Pablo est là sans être vraiment là, quand tu ne le connais pas tu peux te demander ce qu’il fait ici tellement il parle peu, décrit Sinama-Pongolle. Mais dès qu’il prend la parole, tu sens que son conseil n’est pas anodin. Maintenant, je l’ai connu quand il avait vingt ans... Est-ce que le fait d’avoir évolué dans un aspect beaucoup plus business du foot l’a fait changer ? Je ne sais pas. » Au fil des années, Longoria a pris du galon comme une comète traverse le ciel : directeur du recrutement de Huelva de février 2009 à novembre 2010 (où il propose d’ailleurs à André Villas-Boas, l’adjoint de Mourinho à l’époque, son tout premier poste d’entraîneur principal mais le Portugais choisit finalement l’Académica de Coimbra), recruteur de l’Atalanta Bergame entre décembre 2010 et juin 2013, directeur de recrutement de Sassuolo entre juillet 2013 et juillet 2015, directeur de recrutement de la Juventus entre août 2015 et février 2018, et enfin directeur technique chargé du recrutement au FC Valence entre février 2018 et septembre 2019. Un curriculum vitae XXL que Jacques-Henri Eyraud s’est probablement fait une joie d’éplucher sur LinkedIn.

« Lâche » et « peu recommandable » selon ses détracteurs


Cependant, le passage de Longoria chez les Murciélagos (appuyé par Marcelino, évidemment) a connu son lot de turbulences. La raison ? Un chevauchement des fonctions exercées entre Longoria et Vicente Rodríguez, secrétaire technique du club depuis janvier 2016. Après avoir quitté le club, Vicente décrit même Longoria comme « lâche » et « peu recommandable » dans le quotidien régional Las Provincias. « C’était quelqu'un de proche avec Mateu Alemany (directeur sportif depuis mars 2017, N.D.L.R) avant le recrutement de Longoria au club, explique Roberto Ferriol, journaliste basé à Valence pour Plaza Deportiva. De ce fait, Vicente s’est probablement senti un peu exclu. Mais il n’y a pas d’inquiétude à avoir : Longoria n’est pas un type dangereux, il n’apporte pas de problème au cœur d’une cellule de recrutement, c’est tout le contraire. » Que Longoria se rassure : Vicente, buteur lors de la finale de la coupe UEFA en 2004 contre l'OM, n’est pas non plus en odeur de sainteté sur le Vieux-Port.

« Il réfléchit comme un détective »


Dès lors, quels types de joueurs seraient susceptibles de débarquer prochainement à l’OM en plus de Leonardo Balerdi ? « Si l’on exclut le mauvais choix concernant Mouctar Diakhaby, Longoria aime dénicher et révéler les jeunes à fort potentiel, poursuit Ferriol. À Valence, il a fait venir l’international U19 français Koba Koindredi, l’Anglais Yunus Musah, l’espoir polonais Mateusz Legowski ou encore le gardien espoir argentin Joaquín Blázquez. Il s’est avant tout chargé de recruter des promesses d’avenir pour Valence. Mais il est aussi capable de réussir en équipe première : à la Juve, il est parvenu à faire signer Rodrigo Bentancur. » Ainsi, l’OM pourrait voir débarquer de nouvelles pépites à la Commanderie, à la fois dans les pieds mais aussi dans la tête. « C’est un homme capable de tout pour connaître le moindre détail sur un joueur, dévoile Ferriol. Ici, il était capable d’aller espionner les recrues potentielles dans un bar pour savoir comment elles se comportaient en société une fois le football terminé. Il réfléchit comme un détective qui fait semblant de lire son journal, toujours bien placé dans un coin de la pièce. » Marseille a déjà une garantie : ses bistrots ont un nouveau client.

Par Antoine Donnarieix Tous propos recueillis par AD, sauf mentions.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE

il y a 1 minute La collection de tirages photo So Foot d'août est dispo !
Hier à 16:31 Un joueur anglais accepte d'être payé £1 par semaine 14 Hier à 14:33 Le groupe Enter Shikari devient sponsor maillot d'un club amateur anglais 26
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi
Hier à 10:26 Jordi Cruyff sur le banc de Shenzhen 14