Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 83 Résultats Classements Options
  1. // Dossier
  2. // Foot & Chewing-gum

Mais qui es-tu, le Malabar United ?

À la fin des années 2000, une équipe a tenté de se faire une place au sein du football professionnel indien. Son nom ? Le Malabar United Football Club. Une preuve parmi d'autres qu'à travers le globe, ce mot ne représente pas qu'un bout de sucre à la consistance énigmatique et a même pas mal de lien avec le ballon.

Modififié
« Je ne me souviens pas d’un gros nom ayant joué pour eux. » Vishnu Prasad a beau être un suiveur assidu du championnat indien, ses souvenirs du Malabar United sont très flous. Il faut dire que dans le genre trajectoire éphémère, cette équipe a fait fort. « Je ne les ai jamais vraiment couverts, admet ce journaliste au New Indian Express. Je me souviens les avoir vus jouer en deuxième division. C’était à l’époque où le football dans le Kerala avait du mal à se hisser au niveau professionnel. Les clubs apparaissaient, duraient quelques années puis faisaient faillite. C’est ce qui est arrivé au Malabar United. »

Mer d’Arabie et promotion express

Rembobinons et mettons tout ça dans un contexte adéquat. En Inde, bien loin de la pâte pas très healthy qui fait travailler nos mâchoires et permet à certains de s’adonner au périlleux exercice de l’éclatement de bulles, Malabar n’est rien d’autre qu’une région historique au sud-ouest du pays couvrant notamment l’actuel État du Kerala, et qui a aujourd’hui donné son nom à une portion du littoral qui fait face à la mer d’Arabie. Rien de surprenant, donc, qu’un club voie le jour au milieu des années 2000 (un certain homme d’affaires nommé Mohammed Mannil en aurait été à l’origine) et décide d’adopter un nom afin de s’identifier au territoire : le Malabar United Football Club est né. Et en 2009, après quelques années d’existence seulement et un parcours dans les divisions amateurs, il toque à la porte du monde professionnel, à savoir la deuxième division nationale.


« L’État de Kerala a aujourd’hui une ligue dans laquelle les gagnants sont de facto promus en deuxième division, souligne Prasad. Mais quand Malabar United jouait, cette ligue n’existait pas. C’était un système dans lequel les clubs exprimaient leur désir d’y jouer et les organismes nationaux l’acceptaient s’il s’agissait d’une proposition viable. Par exemple, la première fois que le Malabar United a joué en deuxième division, il y avait quatre autres clubs du Kerala, et Malabar était le plus modeste. Ils étaient professionnels, bien que le terme professionnel était très vague à l’époque. »

Koweït, Arabie saoudite et Trinité-et-Tobago

Étrangement, le Malabar United FC n’évolue pas sous une couleur rose clair, mais dans une tunique d'un rouge quelconque. Après tout, le sigle MUFC n’a peut-être pas été choisi par hasard. Le défenseur Loveday Enyinnaya, défenseur aujourd'hui capitane du Real Kashmir en première division, fait un temps partie de l'équipe. Toujours est-il que le Malabar United a du mal à faire des coups d’éclat dans cette I-League 2nd Division, excepté peut-être lors de sa deuxième saison. « Leur année 2010 a été respectable, continue Vishnu Prasad. Il y avait 21 équipes divisées en 3 groupes et 8 équipes participaient à la phase finale. Malabar a terminé premier de son groupe (avec trois succès et trois matchs nuls, N.D.L.R.) et a terminé 5e de la phase finale. » Lors de ce tour final qu’il ne disputera qu’une seule fois, MU termine ainsi dans le ventre mou, à 9 points d’une première place qui lui aurait permis de composter son ticket pour l’élite. Cette élite, le Malabar United n’en fera jamais partie. Après une année 2011 décevante, c’est déjà la fin pour le club du Kerala, et dès la saison 2012, il quitte la ligue et commence à disparaître des radars, comme la plupart des clubs de cet État s'étant vus trop beaux, trop vite. « Ils se sont arrêtés pour raisons financières, ont changé de propriétaires et se sont renommés FC Calicut par la suite, explique Nisanth V Easwar, plume de Goal India. Le FC Calicut est toujours enregistré, mais ils sont dissous et ne jouent nulle part. »


Mais tel le phœnix, le MUFC semble à chaque fois renaître de ses cendres, sous diverses formes, et ne disparaît jamais vraiment. Ces dernières années, dans l'anonymat le plus total, une mystérieuse formation revendiquée Malabar United FC est apparue au sein de la KIFF (Kuwait Indian Football Federation). Dans les ligues inférieures de Trinidad-et-Tobago, on trouvait il y a quelque temps un Malabar FC qui, lui, jouait bel et bien dans une merveilleuse liquette rose bonbon. Enfin en 2014, un club amateur fondé dix ans plus tôt par un groupe d’expatriés du Kerala en Arabie saoudite (et membre de la Dammam Indian Football Association) s'est lui aussi renommé "Malabar United FC" dans le plus grand des calmes, et ce, même s'il se diversifie dans le badminton. Quand y en a marre...



Par Jérémie Baron Propos recueillis par JB.
Crédit photo de homepage : https://www.malabarunitedfc.com/ .
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi

Hier à 14:01 EuroMillions : 114 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi 2
Hier à 18:19 La World Leagues Forum crée un comité pour lutter contre le racisme 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible