Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Algérie-Nigeria (2-1)

Mahrez envoie l'Algérie en finale

Grâce à un coup franc magistral de Riyad Mahrez sur le gong, l'Algérie s'est imposée face au Nigeria au stade international du Caire (2-1). Les Fennecs retrouveront le Sénégal vendredi en finale de la CAN.

Modififié

Algérie 2-1 Nigeria

Buts : Troost-Ekong CSC (40e) et Mahrez (90e+4) pour l'Algérie // Ighalo (71e sp) pour le Nigeria.

Surexcité, Djamel Belmadi préfère s’asseoir pour tenter de se calmer alors que le temps réglementaire est terminé depuis une seconde. Le banc algérien, lui, est debout. Tout le monde fixe Riyad Mahrez qui pose son ballon à 20 mètres des buts de Daniel Akpeyi. L’ailier de Manchester City recule, souffle un bon coup et envoie un coup franc magistral dans la lucarne. Fin du match. L’Algérie retrouve la finale de la CAN, 29 ans après leur dernière finale qui s’était terminée par une victoire face au... Nigeria. Riyad Mahrez n’était pas encore né.

Troost-Ekong plus efficace que Bounedjah


Ighalo, Iwobi, Chukwueze, Musa. C’est peu dire que le Nigeria débarque dans cette demi-finale avec l’envie de jouer vers l’avant. Sauf que cette envie a vite été bouffée par la mise en place tactique des Algériens qui décident de prendre le jeu à leur compte. Résultat, ce sont les Fennecs qui se montrent les premiers dangereux sur un centre parfait de Youcef Belaïli que Baghdad Bounedjah reprend de la hanche au second poteau (6e). Un raté qui n’empêche pas l’attaquant d’Al Sadd de continuer ses efforts et de buter sur Daniel Akpeyi (29e).


Et quand ce n’est pas Bounedjah qui fait trembler les supporters du Nigeria, c’est Ramy Bensebaini qui fait parler son jeu de tête en envoyant un énorme coup de casque qui frôle la barre transversale (15e). Bousculés, les hommes de Gernot Rohr n’arrivent pas à ressortir le cuir et ne pénètrent dans la surface adverse que sur des coups francs lointains. Et à force de souffrir, les Nigérians finissent par lâcher les armes. Intenable depuis le coup d’envoi, Riyad Mahrez déborde sur le côté avant de centrer pour... William Troost-Ekong qui trompe son propre gardien (1-0, 40e). Cruel, mais pas immérité.

Riyad Mahrez plus fort que la VAR


Impossible de savoir ce qu’a bien pu dire Gernot Rohr dans le vestiaire durant la pause. Mais une chose est sûre, son Nigeria n’est pas revenu sur la pelouse avec le même visage. Un changement d’attitude qui a eu le mérite de tendre les Algériens, mais qui n’a pas vraiment permis aux Nigérians de se montrer réellement dangereux, à l’image d’une frappe toute molle et bien à côté d’Alex Iwobi (58e). Jusqu’à cette frappe puissante d’Oghenekaro Etebo qu'Aïssa Mandi, surpris, repousse d’un bras très légèrement décollé. Suffisant pour que l’arbitre, après consultation de la VAR, ne siffle un penalty qui paraît sévère. Un cadeau qu'Odion Ighalo accepte avec plaisir en envoyant le cuir au fond des filets (1-1, 71e).


La suite ? Une nouvelle frappe d’Alex Iwobi que Raïs M'Bolhi capte facilement (82e). Un parpaing de Henry Onyekuru en tribunes (87e). Un joli mouvement de l’Algérie qui se conclut par une frappe de Sofiane Feghouli au-dessus (88e). Une praline d'Ismaël Bennacer qui rebondit sur la transversale (91e). Et ce bijou de Riyad Mahrez sur coup franc qui donne la victoire à l’Algérie sur le gong (2-1, 90e+4).




Algérie (4-4-2) : M’Bolhi - Zeffane, Mandi, Benlamri, Bensebaini - Feghouli, Guédioura, Bennacer, Mahrez - Bounedjah, Belaïli. Sélectionneur : Djamel Belmadi.

Nigeria (4-2-3-1) : Akpeyi - Awaziem, Troost Ekong, Omeruo, Collins - Ndidi, Etebo - Chukwueze (Onyekuru, 78e), Iwobi, Musa - Ighalo. Sélectionneur : Gernot Rohr.


par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible