Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe I
  3. // Vitoria Guimaraes/Lyon (1-2)

Lyon termine en beauté

Sous la pluie de Guimaraes, un OL bis s'est imposé grâce à un péno de Gomis et un joli but de Ferri (2-1). La bande à Garde termine première du groupe et devrait avoir un seizième abordable. Tout bon pour l'indice UEFA français.

Modififié
Vitoria Guimaraes - Olympique Lyonnais : 1-2
Buts : Tomané (11e) pour les Portugais. Gomis (63e sp) et Ferri (65e) pour l'OL.
L'OL termine en beauté

L'enjeu était simple pour les Lyonnais : gagner pour conserver la première place de ce groupe I et éviter les Benfica, Juventus, Naples et autre Tottenham (souvenir douloureux) au tour suivant. Rajeuni mais toujours aussi sérieux quand il s'agit de coupe d'Europe, l'OL l'a fait (2-1). Mené au score à l'heure de jeu, le survivant français de la C3 était mal barré, mais en un crochet, Gourcuff a tout changé. Pénalty et expulsion du défenseur portugais, et le tour est joué. Les Lyonnais ont alors pris le dessus et l'avantage, bouclant une phase de poule maîtrisée. C'est désormais aux titulaires d'assurer, dimanche soir, à Gerland, face à l'OM. Une autre paire de manches.

Un maillot du GF38 époque Ljuboja

Un stade vide, un terrain pourri et un adversaire qui se présente avec une sale copie d'un vieux maillot extérieur du GF38. C'est ce qu'on appelle un bel accueil. Pour la peine, Rémi Garde propose une équipe bis, avec du Zeffane, du Tolisso, du Pléa et un certain Yoann Gourcuff. Un immense espoir de la maison. Dans la cage, Lopes, comme à la maison, a récupéré ses vertèbres, mais pas ses réflexes. Sa sortie foireuse permet à Moreno d'ouvrir le score. But annulé par un arbitre généreux. Ce n'est que partie remise : coup franc côté gauche pour les Portos, enchaînement poitrine-volée peinard de Tomané (11è), et bim, 1-0. Les Gones se décident alors à entrer dans la partie, à prendre le ballon et à tenter d'en faire quelque chose d'intéressant. Mais hormis un beau missile de Mvuemba au ras du poteau, rien de bien glorieux. Yoyo touche trop peu de ballons, et l'ami Danic, recrue phare de l'été, continue à faire jouer son fantôme à sa place. Quant à Bafé, tout va bien, il trottine dans le vide, le corps penché en avant, comme d'habitude. Un sauvetage sur sa ligne de Zeffane et un tir lointain de Ferri plus tard, c'est la pause à Guimaraes.


Zeffane à tout faire

Des frappes lointaines. C'est la seule arme lyonnaise de la partie. D'abord Gomis, qui n'a pas touché une bille dans les 16,50m de Jesus, puis Zeffane, qui offre au portier brésilien une belle photo souvenir en pleine extension. Au contraire, les Portugais, bien aidés par la mutation en gruyère du milieu gone, aiment venir tâter le gazon de la surface lyonnaise. Mais le petit Mehdi est toujours là pour sauver sur sa ligne. Dans tous les bons coups, Zeffane, qui pourrait rapidement taquiner Bedimo, se permet même de faire trembler la barre de Jesus. Boum. L'heure de jeu est passée quand Danic se montre enfin sur son aile gauche et sert Gourcuff en retrait. Feinte de tir, crochet, tacle, pénalty. Et deuxième avertissement pour Correia, qui économise intelligemment une demi-heure d'effort. Gomis transforme (61è). Et Ferri valide joliment dans la foulée (65è). La suite ressemble à de la maîtrise, sauf quand Lopes entre en piste. Sur un énième dégagement foireux, le gardien lyonnais offre une balle de but à Plange, qui ne trouve que le poteau. Comme Freire quelques minutes plus tard. L'essentiel est assuré : invaincu, l'OL peut voir venir les seizièmes sans trop de pression.

Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 77 Hier à 14:14 La statue de Falcao 31
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom
Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 45 Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5