Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Tirage au sort

Lyon se frottera au Barça

Lyon savait qu'il hériterait d'un gros d'Europe. Et en se voyant servir le Barça d'un Messi toujours extraordinaire, les hommes de Bruno Génésio ont été gâtés. Pourtant, les données sont les mêmes qu'avant le tirage : il faudra compter sur deux exploits pour voir le printemps.

Modififié

Olympique lyonnais - FC Barcelone


Aller : OL - Barça , le mardi 19 février.
Retour : Barça - OL, le 6 mars.

C1 : L'OL retrouve le Barça, le PSG face à United


En quoi est-ce un bon tirage ?


« Je n'aimerais pas être à la place de ceux qui vont tomber contre nous » , fanfaronnait Jean-Michel Aulas avant le tirage. Difficile d'imaginer ce lundi midi les jambes barcelonaises flageoler à l'idée de rencontrer les Gones en huitièmes de finale de Ligue des champions. Pourtant, Lyon est dans la position qu'il attendait : celle d'outsider. Rôle qui lui va finalement très bien, en atteste sa prestation lors de sa double confrontation contre Manchester City en poule (2-1 ; 2-2). « C'est un gros morceau, mais c'est excitant, admet Gérard Houllier, représentant de l'OL à Nyon. On n'a jamais très bien réussi contre eux, mais on aura une carte à jouer contre eux, la carte jeunesse, et on aura moins de pression contre eux que contre un autre. » Nabil Fekir (suspendu à l'aller) et Memphis Depay n'attendent que de signer leur masterpiece sous le maillot lyonnais, quand la génération Aouar-Ndombele-Mendy voudra aussi entrer en fanfare dans la cour des grands.


De quoi faut-il se méfier ?


Pas besoin de faire semblant de chercher, le principal danger sera Lionel Messi, toujours aussi étincelant avec 20 buts toutes compétitions confondues cette saison. Et rien ne permet de penser que la machine du leader de Liga puisse être enrayée au mois de février. Surtout que l'historique lyonnais face aux Blaugrana est loin d'être favorable : deux défaites lors de la phase de groupes en 2001-2002 (2-3 ; 0-2), une pouille et un nul en 2007-2008 (0-3 ; puis 2-2 avec un doublé de Juninho), et la dernière en date, lors des huitièmes de finale en 2009. Les hommes de Claude Puel avaient tenu à l'aller (1-1) avant d'exploser au retour avec notamment un doublé de Thierry Henry et un but de Lionel Messi. Mais bon, les Lyonnais n'ont pas à se soucier du passé : aucun Français n'avait gagné à l'Etihad Stadium avant eux...




Les retrouvailles


S'il assurait « ne pas avoir de préférences concernant (son) futur adversaire » , Bruno Génésio espérait secrètement le retour au pays d'un enfant de l'OL. « J'aimerais un retour de Karim (Benzema) à Lyon avec le Real » , avait-il avoué en conférence de presse. C'est raté pour cette fois. Cependant, les Rhodaniens pourront tout de même se réjouir de croiser le Barcelonais Samuel Umtiti, même si sa présence au Parc OL dépendra de son rétablissement. Le défenseur champion du monde a été victime d'une lésion au cartilage du genou gauche fin septembre, avec une rechute fin novembre. Il n'est donc pas dit qu'il sera d'aplomb pour le déplacement des Catalans à Décines mi-février.


L’anecdote pour briller en société


Pour trouver un bilan positif pour Lyon face à un club espagnol, et a fortiori contre le Barça, c'est du côté des filles qu'il faut aller chercher des exemples. L'an dernier, les Fenottes s'étaient débarrassées des Catalanes en quarts de finale (2-1 ; 1-0). Ne reste plus qu'à faire appel à Eugénie Le Sommer pour aller chercher l'exploit.



Par Mathieu Rollinger
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 36 minutes Un entraîneur perd son téléphone avec 2000 contacts 4
il y a 2 heures 80 cartons jaunes et 6 rouges : l'équipe de Joey Barton est à son image 7 il y a 7 heures Austin nouvelle franchise de MLS 31
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:46 La subtile repartie d'un entraîneur à une question aberrante 54