Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Rennes (0-1)

Lyon se fait couper la chique par Camavinga

Rapidement privés de Memphis Depay et Jeff Reine-Adélaïde, Lyon s'est incliné face à des Rennais organisés et récompensés par un joli but de leur nouvelle sensation, Eduardo Camavinga.

Modififié

Olympique lyonnais 0-1 Stade rennais

But : Camavinga (89e)

Rennes tient son traitement. Car pour sortir sans trop de dommage de ce match à Lyon, haché de mauvais coups, de grosses et petites blessures dans les deux camps, les Bretons ont débouché leur pommade maison. Une crème appliquée par un gamin de 17 piges, nommé Eduardo Camavinga. Après s'être attelé à contrôler le milieu de terrain, le petit bonhomme a aligné toute la défense lyonnaise pour s'offrir un premier but en Ligue 1. Cela lui en fait toujours 254 de moins que Bernard Lacombe, honoré ce soir, mais cela suffit pour offrir une victoire précieuse aux Rouge et Noir, quatrièmes de Ligue 1 ce dimanche soir, et pour laisser les Lyonnais à leur dépression.

Un comble pour Lacombe


C'est peut-être à ça que l'on mesure le poids d'une institution. Celle qui a été malmenée ces derniers jours à cause des relations envenimées entre Marcelo et le Virage nord. Celle qui fait dire à Houssem Aouar que ces tensions doivent être « réglées en famille » . Mais celle qui sait aussi saluer un de ses plus fidèles soldats, à savoir Bernard Lacombe, attaquant iconique des années 1970 et 1980, puis conseiller spécial du président Aulas, qui prend à 67 ans sa retraite. Mais du haut de ses 255 buts en 497 matchs de D1, le meilleur buteur français en première division de l'histoire a observé un OL timoré, étouffé et sans idées offensives.



La faute à des Rennais à l'aise dans leurs sorties de balle face au pressing coordonné des Gones et électrisés par Raphinha. La recrue brésilienne maltraite à plusieurs reprises son compatriote Rafael sur son côté droit, mais M'Baye Niang ne peut convertir une de ses offrandes (15e). Lyon tente de réagir par l'intermédiaire de Memphis Depay sur un corner tiré directement ou d'Aouar sur une frappe écrasée lointaine, mais les Bretons proposent une jolie partition.


Si l'ancien de la maison Clément Grenier se confond en politesses à l'entrée de la surface, c'est surtout Benjamin Bourigeaud qui régale sur un coup franc platinien, sous les yeux de Michel en personne, et poussant Anthony Lopes à la parade (30e). Au-delà des nouvelles alertes lancées par Niang et Raphinha, les soucis lyonnais continuent avec la blessure au genou de Jeff Reine-Adélaïde. Mais une chose est sûre : Stéphan a un plan, comme il y a un an et dix jours au même endroit pour ses débuts sur le banc rennais (victoire 2-0), et il ne lui manque aujourd'hui plus qu'un but pour le valider.

Boucherie-charcuterie


Mais dans ses petits papiers, rien ne dit que le technicien avait prévu que la bonne agressivité aurait des répercussions sur la qualité de jeu. Les Lyonnais en subissent directement la conséquence, puisque Memphis Depay - chahuté pendant 45 minutes par ses adversaires - restera au vestiaire à cause d'un pépin physique. De plus, la succession de mauvais coups de part et d'autre va irrémédiablement faire tomber le rythme. Privés de leurs créateurs, les Lyonnais ne ripostent plus que par à-coups. Le rush Bertrand Traoré est à deux doigts de déchirer la feuille de route bretonne, mais Maouassa signe un retour autoritaire sans concéder le penalty (53e), alors que la lourde frappe de Tousart file au-dessus de la barre (64e).


De l'autre côté du ring, Rennes se fait beaucoup plus discret aux avant-postes et déplore également de la casse dans ses rangs. Faitout Maouassa est le prochain sur la liste, percuté à la tête par Rafael et sorti KO. Le latéral brésilien, pas rassasié, continue son carnage en découpant Niang sur un côté, avant de lui enlever d'un tacle désespéré - bien que maîtrisé - un but tout fait (82e). En face, le sauveur s'appelle Édouard Mendy, qui remballe Maxence Caqueret puis Bertrand Traoré avec une énorme double parade (85e). Le match se débride dans ses dernières minutes, mais Eduardo Camavinga règle tout ça, comme un grand, en enrhumant Joachim Andersen d'un délicieux crochet avant de tromper Lopes (0-1, 89e). L'OL tentera bien de répliquer dans le temps additionnel, mais ses cicatrices étaient trop fraîches pour sauver la face.




Lyon (4-2-3-1) : Lopes - Tete, Andersen, Denayer, Rafael (Cornet, 90e) - Caqueret, Tousart - Reine-Adélaïde (B. Traoré, 35e), Depay (Terrier, 46e), Aouar - Dembélé. Entraîneur : Rudi Garcia.

Rennes (4-2-3-1) : Mendy - H. Traoré, Da Silva, Morel, Maouassa (Gnagnon, 70e) - Camavinga, Léa-Siliki - Raphinha, Grenier (Hunou, 70e), Bourigeaud - Niang (Del Castillo, 83e). Entraîneur : Julien Stéphan.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Mathieu Rollinger
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    La Ligue 1, pas toujours bandante mais souvent surprenante !




    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Olive & Tom

    il y a 2 heures Jaume Roures craint un exode des joueurs de Ligue 1 cet été 16
    Hier à 21:00 Pirès compte passer ses diplômes d'entraîneur 24 Hier à 20:35 Les joueurs de la Liga demandent au gouvernement un délai supplémentaire avant la reprise 16 Hier à 20:15 Papin va bien redevenir entraîneur à Chartres 15
    Partenaires
    Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
    Hier à 16:49 Trois joueurs de Charlton refusent de reprendre 2 Hier à 15:17 Jaume Roures rejoint Aulas et s'inquiète pour la Ligue 1 39 Hier à 15:12 Le casse-tête se poursuit à Toulon entre Boudjellal et Joye 16