Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nantes-Lyon (2-1)

Lyon prend encore une claque à Nantes

Sur la pelouse de Nantes, l'OL a enchaîné un troisième revers d'affilée (2-1). Sans Fekir et Depay, laissés sur le banc au début de la rencontre par Genesio, Lyon a été incapable de se transcender pour retrouver la victoire et gratter des points sur Lille. Le podium est loin d'être assuré.

Modififié

Nantes 2-1 Lyon

Buts : K. Coulibaly (11e) et Limbombe (83e) pour les Canaris // Terrier (41e) pour l'OL.

Comment sortir la tête de l'eau ? Comment ne pas finir la saison en roue libre ? Les questions fusent certainement dans la tête de Bruno Genesio depuis un peu plus de dix jours et cette élimination de la Coupe de France contre Rennes, combinée à une prolongation de contrat avortée par Jean-Michel Aulas lors d'une conférence de presse lunaire. À Nantes, contre une équipe à la rue depuis le début de l'année civile, l'OL avait tout intérêt à faire oublier ses deux derniers revers.


Sans Depay et Fekir dans un premier temps, les deux stars de l'attaque lyonnaise ayant été laissées sur le banc par le coach rhodanien. La conséquence d'une possible altercation à l'entraînement, selon les informations de Canal +. Et la tension devrait encore monter d'un cran dans les jours à venir à Lyon, incapable de mettre fin à cette spirale négative et concédant une troisième défaite de rang (2-1) sur la pelouse de la Beaujoire. Une place sur le podium est loin d'être assurée pour cet OL-là.

Le cauchemar lyonnais, le miracle Terrier


Le onze légèrement remanié n'empêche pas Moussa Dembélé d'être le premier à se montrer dangereux, mais Tătăruşanu repousse la première tentative de l'ancien attaquant du Celtic (8e). La réponse nantaise est immédiate : après une perte de balle de Terrier, Nantes lance un contre éclair et la passe en profondeur de Waris trouve parfaitement Coulibaly, qui se charge de glisser la chique sous Lopes (1-0, 11e). Boum, un nouveau coup sur la tête déjà bien amochée d'un OL en perdition. Un pressing inexistant, peu d'occasions à se mettre sous la dent, la bande à Genesio passe complètement à côté de sa première demi-heure, sans savoir comment répondre au jeu rugueux du FCN, dont Tousart, Aouar et Denayer font les frais en passant du temps à terre.


Résultat : le rythme est cassé par les multiples interruptions de jeu et Tousart doit finalement laisser sa place à Depay (33e). Un choix offensif de la part du technicien lyonnais, bien décidé à réveiller ses troupes. Raté, le temps fort est nantais et Moutoussamy voit sa frappe contrée par Denayer, avant que Lopes ne sauve les siens face aux assauts de Rongier (38e) et Traoré (39e). L'orage passe et il faut un éclair de Terrier pour remettre Lyon dans le droit chemin. À quelques minutes de la pause, l'attaquant de 22 ans égalise d'une somptueuse enroulée du pied droit, qui termine sa course dans le but de Tătăruşanu après avoir touché le poteau (1-1, 41e). Oui, l'OL est miraculé.

Limbombe achève l'OL


Et si la chance de Nantes était passée ? Lyon présente en tout cas un nouveau visage au retour des vestiaires. Plus volontaires, plus ambitieux dans le jeu et plus tranchants, les visiteurs prennent enfin le contrôle d'une rencontre qui semblait leur échapper. La défense nantaise est en panique sur un ballon envoyé dans la surface, mais Depay et Aouar ne parviennent pas à faire trembler les filets (48e). Les Canaris ne voient plus trop le jour et pensent même perdre leur dernier rempart, finalement rétabli après plusieurs minutes de flottement. Tătăruşanu voit les offensives lyonnaises se multiplier : Dembélé est en retard sur le centre de Dubois (54e), avant de voir Fábio sauver son tir vicieux sur la ligne (58e).


La défense nantaise résiste, à l'image du jeune Basila, 19 ans, auteur d'une prestation impeccable pour sa première apparition chez les grands. Lyon n'est pas aidé par un Depay souvent trop gourmand et peu inspiré et par une nouvelle tuile avec la blessure de Marçal. Et Nantes sort peu à peu la tête de l'eau, se rapprochant tout doucement de la surface lyonnaise, sans vraiment réussir à inquiéter Lopes. Il faut donc un coup de pied arrêté pour délivrer la Beaujoire et crucifier l'OL. Les Nantais obtiennent un coup franc à l'entrée de la surface après une faute de Ndombele sur Waris, et Limbombe choisit ce moment pour envoyer un bijou dans la lucarne et marquer son premier pion en Ligue 1 (2-1, 83e). L'entrée du capitaine Fekir ne change pas grand-chose, et Moutoussamy n'est pas loin de faire le break dans le temps additionnel. Le maintien est quasiment acquis pour Nantes, le cauchemar est loin d'être terminé pour les Gones.



Nantes (4-3-3) : Tătăruşanu - Fábio (Kwateng, 90e), Basila, Diego Carlos, Cha. Traoré - Rongier, Ab. Traoré, Moutoussamy - Limbombe (Lucas Lima, 87e), K. Coulibaly, Waris (Boschilia, 90e). Entraîneur : Vahid Halilhodžić.

Lyon (4-3-3) : Lopes - Dubois, Tete, Denayer, Marçal (Rafael, 61e) - Tousart (Depay, 33e), Ndombele, Aouar - Terrier, Mo. Dembélé, Cornet (Fekir, 84e). Entraîneur : Bruno Genesio.



  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Clément Gavard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Le Kiosque SO PRESS

    Hier à 17:00 Henry discuterait avec les New York Red Bulls 28
    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
    Hier à 12:50 L'ancien club de Weah au Liberia rétrogradé en D3 Hier à 12:15 La VAR sera introduite à partir des quarts à la CAN 2019 14