Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe L
  3. // Lyon/Guimarães (1-1)

Lyon ne gagne toujours pas

Tenu en échec à Gerland par le Vitória Guimarães (1-1), l'OL confirme ses difficultés actuelles. Déjà en grosse difficulté derrière, les Lyonnais ont en plus perdu Umtiti ce soir.

Modififié
Lyon 1-1 Vitória Guimarães
Buts : Gonalons (52e) pour l'OL ; Maazou (39e) pour Guimarães

Enfin, l'OL a mis un pion en Coupe d'Europe. Après la Real Sociedad et le Betis, ça commençait à faire long. Malheureusement pour la bande à Aulas, le coup de tête victorieux de Gonalons n'aura pas suffi aux Lyonnais pour décrocher une première victoire dans ce groupe I. En difficulté avec leur défense expérimentale et menés au score suite à une belle bourde de Fofana, les Gones sont montés en puissance au fil du match, finissant très fort, mais pas assez pour inscrire ce second but qui aurait fait du bien dans les têtes. C'est con, Gerland s'était mobilisé pour l'occasion. Mais c'est comme ça : l'OL ne sait plus gagner. Les Portugais, eux, ont réussi leur coup. Ils gardent la tête du groupe.

Coup de Maazou

Face à ces Portugais dont on ne sait pas trop ce qu'ils valent, Rémy Garde présente un onze original. Pas de Grenier, laissé sur le banc, mais le jeune Pléa sur l'aile droite. Derrière, c'est toujours le gros chantier. Fofana est donc aligné dans l'axe… et Ferri à droite. L'info côté Guimarães, c'est que Maazou n'a pas changé de style : chaussettes basses, et surtout pas de protège. Bon, force est de constater que l'OL est incapable de prendre le dessus sur son adversaire. Hormis quelques éclairs de Lacazette et un coup de tresses de Gomis, hors-jeu, RAS chez les locaux. La seule vraie occasion de la première demi-heure de jeu est l'œuvre de Malonga, mystérieusement pas attaqué sur cette demi-volée aux 20 mètres pas loin de terminer dans la lucarne de Lopes. Les choses ne s'arrangent pas pour Garde avec la sortie sur blessure d'Umtiti, remplacé par… Zeffane. Ferri-Koné-Fofana-Zeffane, c'est sympa, mais ça semble un peu juste pour l'Europe. La preuve avec ce gros raté de Fofana sur un dégagement anodin de Jesus (le gardien, pas le prophète), qui permet à Maazou de montrer ses pectoraux et aux supporters portugais de rugir de plaisir.

Sale soirée pour Fofana

Toujours aussi peu inventif dans ses chants ( « Lyon, Lyon, Lyon, Lyon  » ), Gerland siffle les siens. Quand on pense aux soirées européennes qu'ont vécues les Gones il n'y a pas si longtemps, il y a de quoi être frustré. D'autant que dès la reprise, sur une nouvelle mauvaise relance, André Santos passe à quelques centimètres de doubler la mise. Alerte, l'OL va mal et en appelle à ses leaders. Techniquement, celui-ci se nomme Lacazette. Le n°10 local fout le boxon et obtient un coup franc, que capitaine Gonalons catapulte de la tronche dans les filets de Jesus. Ouf, un peu d'air. Grenier entre en jeu et dépose illico un coup franc sur le crâne de Fofana qui, seul à 5m du but, réalise son second gros raté de la soirée. Ça y est, l'équipe a du liant, pose le jeu et domine son rival. Ce qui nous permet de réaliser que Guimarães aussi est très léger derrière - surtout dans les buts, où Jesus enchaîne les sorties foireuses – et que le petit Pléa est intéressant quand il se lâche. La fin de partie est nettement dominée par les Rhodaniens, mais Gomis manque la balle de match et Fofana, encore lui, ne parvient pas à dévier le puissant coup franc de Grenier. Maazou, lui, prendra son rouge sur la dernière action. Toujours le même, on vous dit.

par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti il y a 1 heure La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac
il y a 3 heures Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 6 il y a 3 heures Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 16 il y a 4 heures Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 38
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom