Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Amiens (2-0)

Lyon fait le boulot contre Amiens

À domicile, Lyon s'est imposé tranquillement devant une faible équipe amiénoise grâce à des éclairs de Bertrand Traoré et Memphis Depay.

Modififié

Lyon 2-0 Amiens

Buts : Traoré (24e) et Depay (75e) pour l'OL

Ça n'avait beau être qu'une réplique, elle brillait de mille feux. Surtout entre les mains de Nabil Fekir, fêté comme il se doit sous le soleil lyonnais. Mais la pépite lyonnaise est rentrée aux vestiaires avec sa Coupe du monde pour laisser ses copains magnifier la reprise du quotidien de la Ligue 1. Sur le papier, même sans l'international français, il y avait de quoi réussir une aussi belle entrée que la saison passée, où les Gones avaient balayé Strasbourg. Emmenée par un milieu jeune et un trio d'attaque aussi sexy qu'inconstant, l'équipe de Bruno Génésio détenait les joueurs frisson pour donner chaud à la défense amiénoise.

Le show Traoré

Mais le premier frisson est venu d'un défenseur, la recrue Léo Dubois, toute proche de tromper Gurtner d'une frappe à ras de terre avant le quart d'heure de jeu, après une subtile déviation de Traoré. Mendoza tente bien de secouer ses partenaires d'une frappe lourde fuyant le cadre, mais c'est bien le scénario attendu qui prend forme : des Lyonnais qui font vivre le ballon face à une équipe amiénoise attentiste. Bien lancé par Memphis Depay, Bertrand Traoré gâche d'abord une belle opportunité en perdant son face-à-face avec Régis Gurtner. Il en faut plus pour décourager le Burkinabé qui réussit un petit festival dans la foulée sur son côté droit, prenant de vitesse Lefort avant de trouver la faille, enfin, en frappant angle fermé dans une forêt de jambes. Celles du portier amiénois sont pour une fois trop écartées. Lyon est logiquement devant et l'ancien de l'Ajax est tout proche de mettre fin à tout suspense sur une action quasi identique à la précédente. Si on peut lui reprocher parfois son jeu un peu « bègue » , il faut bien reconnaître que, comme Valérie, son langage corporel vaut toujours le coup d’œil quand la chique lui arrive. Heureusement, car il n'y avait pas grand-chose d'autre à voir dans une première période rendue peu attrayante par le manque de répondant de l'équipe de Christophe Pelissier.

Le show Depay

S'ouvraient alors deux hypothèses : soit l'OL haussait le ton collectivement pour transformer une victoire tranquille, mais étriquée en démonstration, soit l'apathie quasi générale prenait le dessus et nous emmenait doucement vers la sieste. C'est malheureusement la seconde voie qu'ont choisie la plupart des acteurs. Lyon, ne se sentant pas en danger, maîtrise toujours les débats au milieu et laisse ses attaquants à leurs envies ou non de faire le show individuel. Amiens en profite pour s'enhardir un brin et se retrouve tout proche de punir l'indolence de son adversaire après un joli une-deux entre l'intrigant Mendoza et Quentin Cornette, conclu par une frappe de ce dernier qui meurt tout près du poteau. Trop peu pour faire regretter à l'Olympique lyonnais son petit match, car le talent, même économisé, finit souvent par parler. Celui de Memphis Depay était resté muet jusqu'au dernier quart d'heure. Peu inspiré dans le jeu, l'international néerlandais a claqué son habituel but de classe sur un coup franc aux seize mètres, logé dans la lucarne de Gurtner. Suffisant pour commencer cette nouvelle saison sans fausse note, même si les solistes ont encore surpassé l'orchestre.


Lyon (4-3-1-2) : Gorgelin - Dubois, Marcelo, Morel, Fer. Mendy - Ndombele, Tousart (Diop, 87e), Aouar - Depay - Traoré (Cornet, 87e), Mariano (Terrier, 76e). Entraîneur : Bruno Génésio.


Amiens (4-2-3-1) : Gurtner - El Hajjam, Adenon, Dibassy, Lefort - Fofana, Gnahoré - (Otero Timite, 89e), Mendoza, Cornette - Konaté (Bodmer, 84e). Entraîneur : Christophe Pélissier.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Chris Diamantaire
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 12:42 OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime 1 Hier à 11:41 NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement !

    Le Kiosque SO PRESS

    À lire ensuite
    City maîtrise les Gunners