Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Man. City-OL (1-2)

Lyon fait brûler la City

Rentré aux vestiaires à la pause avec deux buts d'avance, l'OL a tenu entre les vagues en seconde période et ramène un exploit historique de Manchester (1-2). Extraordinaire.

Modififié

Manchester City 1-2 OL

Buts : Bernardo Silva (67e) pour City // Cornet (26e) et Fekir (43e) pour l'OL.

C'était un soir pour ne pas tomber, éviter de s'envoler : la dernière fois qu'un entraîneur français avait tenté un coup tactique en arrivant à l'Etihad Stadium, il n'avait gagné qu'un chèque d'indemnité de départ de 22 millions d'euros. Peu importe, Bruno Génésio a débarqué mercredi soir à Manchester pour jouer et voir. Le cadre ? Un 4-4-1-1, Depay en pointe, Fekir à la barre, Maxwel Cornet préféré à Bertrand Traoré et Diop installé à la place de Lucas Tousart. Bingo, voilà le boss de l'OL avec un exploit entre les doigts : une victoire précieuse (1-2), chez le champion d'Angleterre en titre, conquise grâce à une première période torride et à une seconde solide. Historique.

Les notes de Manchester City

La leçon de Pep à Guardiola


Historique, pourquoi ? Car aucun club français n'était venu s'imposer à l'Etihad au cours de l'histoire, mais aussi car Génésio jouait sans aucun doute plus qu'un match mercredi soir, à quelques jours de la réception de l'OM, au Groupama Stadium. D'entrée, l'OL a croqué dans les mollets d'un City amputé de Mendy et De Bruyne, de Guardiola, suspendu et remplacé par Mikel Arteta, et d'Agüero, laissé sur le banc. Ce qu'on a vu : des Lyonnais animés par la quête d'un pressing sur les latéraux adverses, emmenés par un très bon Fekir, et qui ont réussi à surprendre les Mancuniens dans les intentions. À la suite de ce préchauffage, Manchester City passe la seconde : Aymeric Laporte trouve le poteau de la tête, puis Sterling passe par la force en tête baissée, sans mettre Anthony Lopes dans l’embarras. La bande de Génésio fait de la résistance, et même bien plus : après vingt-six minutes de jeu, Maxwel Cornet, idéalement servi par Nabil Fekir, vient ouvrir le score (0-1, 26e) et saloper le moteur du quart-de-finaliste de la dernière édition. Juste avant la pause, le capitaine de l'OL file en contre, danse dans la moitié de terrain adverse et retourne le script d'une frappe croisée au ras du poteau (0-2, 43e). Brillant.

La révolte selon Sané


Forcément touché dans leur orgueil, les Citizens placent un gros coup de pression dès le retour aux affaires. Laporte fait de beaux câlins à Memphis Depay, Fernandinho s’énerve sans cadrer son tir, puis Jesus cadre une frappe bloquée par le félin Lopes. Pas de quoi mettre en doute la capacité lyonnaise à évoluer en contre : servi comme un chef par Tanguy Ndombele, Depay oblige Ederson à une magnifique parade sur son poteau. L’occasion de tuer le match s’échappe, et une poignée de minutes suffisent à City pour que l’espoir ne renaisse sous le nom de Leroy Sané. Entré en jeu et frais dans son couloir gauche, l’Allemand dynamite la défense rhodanienne et sert Bernardo Silva en retrait pour la réduction de l’écart (1-2, 67e).

Déjà mis en difficulté par l’entrée de Sané, Lyon doit aussi composer avec les entrées de Sergio Agüero et Riyad Mahrez. Si l'Argentin se distingue tout de suite par un missile à ras de terre stoppé par Lopes, Mahrez reste plus discret. Touché par les coups de rein de Sané, Rafael laisse le soin à Léo Dubois de terminer le travail individuel sur le phénomène. Un travail d’ouvrier prêt à salir sa blouse orange avec, au bout, une victoire méritée. Malgré les dernières sueurs occasionnées par Agüero et Sané, les Lyonnais peuvent savourer leur sensationnelle performance.


Manchester City (4-3-3) : Ederson - Delph, Laporte, Stones, Walker - Fernandinho, D.Silva, Gündoğan (Sané, 55e) - B.Silva, Sterling (Mahrez, 76e), Gabriel Jesus (Agüero, 62e). Entraîneur : Pep Guardiola.

Olympique lyonnais (4-2-3-1) : Lopes - F.Mendy, Marcelo, Denayer, Rafael (Dubois, 76e) - Ndombele, Diop - Aouar, Fekir, Traoré, Cornet - Depay. Entraîneur : Bruno Génésio.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions



    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 19:30 L'ES Tunis corrigée par Al Ain en quarts du Mondial des clubs 9 Hier à 16:09 Kashima cuisine les Chivas 6
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom
    À lire ensuite
    Les notes de Lyon