Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options

Lyon, ça passe ou ça casse

Après l'arrivée de Claudio Beauvue du côté de Gerland et un départ d'Alexandre Lacazette de moins en moins probable, l'Olympique lyonnais a déjà une idée de ce à quoi ressemblera son équipe la saison prochaine. Et peut déjà se poser quelques questions.

Modififié
Alors que le groupe professionnel – sans les internationaux, qui ne feront leur rentrée que lundi prochain – a repris les entraînements cette semaine à Tola Vologe, Hubert Fournier a retrouvé beaucoup de visages connus. À vrai dire, il n'a eu à se présenter qu'à une seule recrue, Jérémy Morel, l'ancien défenseur marseillais. L'autre recrue des Gones, l'attaquant Claudio Beauvue, est quant à lui arrivé à Lyon mercredi pour passer sa visite médicale au centre Paul Santy et pour visiter les terrains d'entraînement et les installations du club avec Florian Maurice. Il ne lui reste plus qu'à signer son contrat, être présenté à la presse et à ses nouveaux coéquipiers. De son côté, le président Jean-Michel Aulas continue les négociations sur plusieurs dossiers et l'assure : le mercato de l'Olympique lyonnais n'est pas terminé. Et à bien y regarder, il faudrait mieux en effet que le club des Gones se renforce encore un peu s'il veut pouvoir aborder la saison qui vient avec le plus de garanties possibles. Faute de quoi la chute pourrait être très douloureuse.

Brelan d'as


Si les Lyonnais sont si satisfaits de la venue de Claudio Beauvue entre Rhône et Saône, c'est que son association avec Alexandre Lacazette en attaque a de quoi faire rêver. Toutes compétitions confondues, l'un a inscrit 27 buts la saison passée, et l'autre, 31. Hubert Fournier se retrouve donc avec l'une des meilleures paires d'attaquants français en main, et cela semble le ravir. « Il a des qualités complémentaires par rapport aux joueurs offensifs qui composent notre effectif » , a expliqué le technicien lyonnais en conférence de presse, ce mercredi. « Ils peuvent jouer ensemble (avec Lacazette, ndlr). L'avantage avec Claudio, c'est que comme Alex, il a été formé sur un côté, ce qui élargit sa palette de possibilités » , a-t-il poursuivi. La signature de Claudio Beauvue a donc tout d'un bon coup, d'autant que l'ancien attaquant de l'EAG n'a pas pu s'empêcher de vendre la mèche à propos de l'avenir d'Alexandre Lacazette, son grand pote, qui devrait encore être lyonnais la saison prochaine. Alors la paire Lacazette-Beauvue soutenue par un Nabil Fekir en forme pourrait aisément dynamiter n'importe quelle défense de Ligue 1. Seulement, un autre élément est à prendre en compte.

Si ces trois-là ont tous réalisé une superbe saison, il ne faut pas oublier que le plus dur reste à faire. Et le plus dur, c'est confirmer. Au plus haut niveau, qui plus est, puisque l'Olympique lyonnais retrouve cette année la Ligue des champions, une compétition dans laquelle le trio magique n'a pas beaucoup d'expérience. D'autant que, comme le rappelait Hubert Fournier ce mercredi, Claudio Beauvue a, avant d'exploser, mis « du temps à exprimer pleinement son talent. Il arrive un peu sur le tard, comme d'autres joueurs. » En bref, si la composition d'équipe pour la saison prochaine peut se montrer très alléchante – au moins du point de vue offensif –, il ne faut pas oublier qu'un énorme flop n'est pas à exclure, et que, bien qu'il s'agisse là de trois très bons footballeurs, aucun n'est à l'abri d'une saison sans. Seulement, à Gerland, l'attaque est loin d'être la partie de l'effectif la plus inquiétante pour la saison à venir. Et si le mercato venait à se clore dans les jours qui viennent, les Gones auraient bien du mal à faire bonne figure sur la scène européenne.

Il faut trouver le soldat central


Les dirigeants et le staff ne peuvent pas vraiment se le cacher : l'Olympique lyonnais ne peut pas aborder sa campagne européenne sans renforcer ne serait-ce qu'un peu sa défense, et plus particulièrement sa charnière centrale. Et de ce point de vue-là, Jérémy Morel ne peut pas vraiment être considéré comme un renforcement. Une bonne saison n'est certainement pas suffisante pour effacer toutes celles qui l'ont précédé. Alors qui pour épauler Samuel Umtiti en défense centrale ? Pour l'heure, la piste la plus sérieusement envisagée est celle d'un autre Marseillais, Nicolas Nkoulou. Et sur ce dossier, Hubert Fournier s'est dit « relativement optimiste » , ce mercredi. « Le joueur n'est pas insensible à nos demandes, mais nous ne sommes pas décisionnaires. C'est à Marseille de décider » , a-t-il confié aux journalistes. Nkoulou semble être le choix idéal pour les Gones, qui pourraient compter sur Milan Biševac pour le suppléer en cas de blessure et laisser Bakary Koné en dehors des terrains.


L'autre dossier sensible dans la capitale des Gones, c'est bien évidemment le probable départ d'Anthony Lopes, qui n'a manifestement pas apprécié les dernières déclarations du président Aulas quant à son intérêt pour Mandanda. « Il n'a jamais été un garçon qui se base sur l'argent. On donne cette impression, mais c'est faux. Il n'y a pas eu de discussions récentes. Les dernières remontent à deux ou trois mois. Il est lyonnais et son souhait est de rester. Mais aujourd'hui, dans ce contexte, il tend un peu l'oreille aux autres propositions » , a expliqué le père du gardien de but, Joël, dans les colonnes de L'Équipe. Et en cas de départ du Portugais, pas sûr que Marseille accepte de se faire piller jusqu'à son gardien de but par son rival lyonnais... À Lyon, l'aventure s'arrête ici aussi pour Mouhamadou Dabo et Yoann Gourcuff. L'un ne manquera pas à grand monde, l'autre fera pleurer ceux qui ont toujours cru en lui.


Par Gabriel Cnudde, à Lyon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4 Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 28

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 30 Hier à 11:20 Christian Vieri derrière les platines 24