Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Dijon (1-3)

Lyon bouffe le tapis face à Dijon

Ce Lyon-Dijon aurait dû ressembler à une déculottée entre le troisième de Ligue 1 et la lanterne rouge. Celle-ci se sera bien déroulée, mais en faveur des Bourguignons, éclatants vainqueurs contre toute attente (1-3) de Gones incroyablement indigestes.

Modififié

Lyon 1-3 Dijon

Buts : Terrier (1e) pour Lyon // Saïd (3e, 7e), Rafael (65e, CSC) pour Dijon

Sur l'affiche, ce Lyon-Dijon aurait dû opposer un poids lourd à un poids mouche aux articulations rouillées. À la gauche de l’arbitre : un OL sur le podium de la Ligue 1 et qui reste sur 10 points lors de ses quatre derniers matchs de championnat. À la droite de l’homme en noir : un Dijon en perdition totale, lanterne rouge de Ligue 1 n’ayant connu que la défaite lors de ses 8 dernières rencontres. Un combat totalement déséquilibré, donc, et dont l’issue aurait dû se décider bien avant son terme, lorsque le favori des bookmakers aurait saoulé son challenger de coups. Mais il en fut différemment, car c'est l'OL qui a fini au tapis, encore sonné par l'épisode de la Coupe de France en milieu de semaine (élimination contre Rennes en demies) et incapable de maîtriser son adversaire.

Runarsson pas sonné


17 heures et 36 secondes : l’OL montre les muscles, impose sa puissance physique et assène déjà un premier uppercut qui fait mouche (1-0, Terrier). Probablement le début du calvaire pour Dijon. 17h et 2 minutes : deuxième action de la partie, deuxième but. Déjà le KO ? Non, puisque c’est le Dijonnais Wesley Saïd qui place un crochet du gauche dévastateur pour ramener son équipe à égalité aux points. 1-1, la lanterne rouge est déjà revenue dans le match contre toute attente. Le plus dur est fait : il s’agirait de temporiser. 17 heures et 6 minutes : pas un nouveau but quand même ? Eh bien si, et pour le DFCO s’il vous plaît, lorsque Saïd s'offre un doublé sur une frappe contrée par Marcelo. Lyon est dans les cordes et n’arrive pas à s’en dépêtrer.


Dix-sept heures et dix minutes : le match de Bundesliga a pris fin, place à une rencontre traditionnelle de Ligue 1. Les débats s’équilibrent, et chaque équipe joue sur sa force du samedi : les missiles pour Lyon, les contres fulgurants pour Dijon. Du côté des Rhodaniens, Cornet (27e, 32e) et Marcelo (21e) ont des envies de meurtre visant Runarsson, mais le portier islandais est en mode Terminator. Sur le deuxième pétard allumé à bout portant par l’international ivoirien, le dernier rempart de Dijon prend la sphère en pleine tronche, mais se relève, à l'image de son équipe, qui encaisse sans rompre. Et ce sont même les hommes d'Antoine Kombouaré qui obtiennent les situations les plus intéressantes à la faveur du no man's land laissé par le pantin désarticulé lyonnais au milieu. Mais ni Tavares, devant le but ouvert (34e), ni les attaquants bourguignons, par manque de réalisme, n’arrivent à enfoncer des Gones qui regagnent les vestiaires sous la bronca du Groupama Stadium.

Lyon sans crocs


Une mi-temps, et ça repart ? On en est loin. Lyon est toujours aussi apathique. Manque cruellement de volonté et d’engagement. De mouvements et de justesse technique aussi, pas aidé par un Nabil Fekir complètement à côté de la plaque. Le rush époustouflant de Cornet (52e) ne se révèle qu’une oasis dans le désert, alors que le déménageur Dembélé ne range pas les cartons dans le camion conduit par Runarsson, tantôt chauffard (54e), tantôt as du volant (62e).


Et puisque les onze passagers lyonnais assistent en spectateurs à la rencontre, Bruno Genesio décide de changer de pilotes. Ndombele et Depay, cantonnés au banc depuis le début du match, font leur entrée (63e), sans prendre les clés du van. Pas facile quand on conduit avec une roue crevée à l’arrière nommée Rafael, qui contre dans ses filets un centre de l’omnipotent Saïd (65e). L’avant-dernière équipe du championnat à l’extérieur mène 3-1 dans l’antre de la deuxième meilleure formation à domicile ? Vous ne rêvez pas. Runarsson non plus, tous les sens en éveil pour capter une remise et un coup franc de Fekir (77e, 83e). L’exploit de Dijon se précise, le cauchemar de Lyon aussi quand Denayer laisse ses partenaires à dix à la suite d'une blessure - Bruno Genesio ayant effectué ses trois changements. Dijon tient et arrache une victoire importantissime pour sortir provisoirement de la zone de relégation (18e). De son côté, Lyon prend un énorme coup sous la caboche et laisse Lille avec quatre longueurs d'avance. Bruno Genesio peut trembler.



Lyon (4-2-3-1) : Lopes - Dubois, Marcelo, Denayer, Rafael - Tousart (63e, Ndombele), Aouar - Cornet, N. Fekir, Terrier (75e, Traoré) - M. Dembélé ( 63e, Dembélé). Entraîneur : Bruno Genesio.

Dijon (4-3-3) : Runarsson - Chafik (86e, Alphonse) , Yambéré, Lautoa, Haddadi - Amalfitano, Balmont, Marié - Saïd, Tavares, Jeannot (84e, Kaba). Entraîneur : Antoine Kombouaré.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Douglas de Graaf
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi

    Hier à 17:11 Idées cadeaux : découvrez nos plus beaux maillots rétro à partir de 59€ ! Hier à 17:11 Idées cadeaux : découvrez nos maillots "Olive & Tom" à partir de 30€ ! Hier à 16:16 Joey Barton veut une refonte des règles de base du foot féminin 107
    Hier à 12:20 La table des probas du tirage des huitièmes de la C1 104 Hier à 12:00 Noël Le Graët n'est pas inquiet pour Mediapro 37
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
    Hier à 11:05 C1 : hégémonie historique des cinq grands championnats 131