Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // C1 féminine
  2. // Finale
  3. // Barcelone-OL (1-3)

Lyon bat Barcelone et s'offre une huitième Ligue des champions

Menant 3-0 dès la demi-heure de jeu, l'Olympique lyonnais a assez sereinement dominé Barcelone en finale de Ligue des champions malgré la réduction du score catalane juste avant la mi-temps pour remporter sa huitième C1 face aux ex-championnes d'Europe en titre.

Modififié

Barcelone 1-3 Lyon

Buts : Putellas (41e) pour Barcelone // Henry (6e), Hegerberg (23e) et Macario (33e) pour Lyon

Elles leur avaient pris leur bien, leur précieux trophée. Grandes gagnantes de la Ligue des champions 2020-2021, les Barcelonaises étaient vues d'un mauvais œil par les Lyonnaises. Car pour ces dernières, la C1 leur appartient. Normal quand on soulève la coupe en 2011, 2012, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020. Alors, à l'occasion de cette finale européenne 2022 opposant Espagnoles et Françaises, l'OL n'a pas pris de gant pour récupérer son sacre. En 33 minutes chrono, le statut de lauréates avait changé de camp. Et mine de rien, c'est un sacré exploit.

Et 1, et 2, et 30 minutes de jouées


Une leçon. Voilà le mot qui pourrait résumer la première demi-heure, durant laquelle Lyon plie la rencontre et cogne Barcelone avec trois buts marqués. Et ce, en dépit de la sortie sur civière de Carpenter, remplacée par Buchana au bout de quinze minutes. C'est d'abord Henry qui, dès la première action du match, lance les hostilités d'un enroulé terminant sa course dans la lucarne de Paños. Si Endler empêche ensuite l'égalisation devant Hermoso, l'OL breake rapidement grâce à une tête d'Hegerberg sur un centre parfait de Bacha. 2-0, puis 3-0 dix minutes plus tard (malgré le doublé manqué par Hegerberg, qui est tout proche de profiter d'une mauvaise passe en retrait de Paredes entre-temps) : auteur d'une nouvelle bévue, la défense catalane laisse Hegerberg servir Macario pour le poteau rentrant.

Un lob touchant la barre comme seul véritable frisson


Ça y est, le suspense vient d'être définitivement enterré... Même si Putellas donne un semblant d'espoir aux Espagnoles, en réduisant le score à la suite d'une bonne transmission d'Hansen. Au retour des vestiaires, le Barça continue cependant de jouer le jeu. À l'image de Guijarro, dont le lob lointain échoue sur la barre transversale qui la prive d'une réalisation exceptionnelle. Ou encore de l'entrante Crnogorčević, qui ne trouve pas la cible dans une fin de partie aussi rythmée que tendue. Largement insuffisant, toutefois, pour faire douter les Lyonnaises. Sereines et confiantes, les Françaises gèrent bien la seconde période pour conserver leur avance décisive. Et touchent même le poteau dans le temps additionnel, par Hegerberg ! Avec elles, au moins, Jean-Michel Aulas est rarement déçu : voilà un huitième titre européen au palmarès, le sixième depuis 2016. En face, les ex-championnes en titre doivent s'avouer vaincues : les meilleures de l'histoire, ce sont toujours les Rhodaniennes.



Barcelone (4-3-3) : Paños - Torrejón (Crnogorčević, 59e), Paredes, León, Rolfö (Pina, 76e) - Bonmatí, Guijarro, Putellas - Hansen, Hermoso (Oshoala, 46e), Caldentey (Martens, 59e). Entraîneur : Giráldez.

Lyon (4-3-3) : Endler - Bacha, Mbock (Cayman, 81e), Renard, Carpenter (Buchanan, 14e) - Macario, Henry, Horan - Malard (Le Sommer, 73e) , Cascarino (Morroni, 81e), Hegerberg. Entraîneur : Bompastor.


Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 14:00 Čeferin défend les calendriers surchargés et prend exemple sur « les ouvriers dans les usines qui gagnent 1000 euros par mois » 66 Hier à 10:35 Rudi Garcia va reprendre du service en Arabie saoudite 55