Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Manchester U.-Everton (4-0)

Lukaku plombe le retour de Rooney

Face à un Everton quelconque, Manchester a débuté fort et fini très très très fort. Et dans le duel des « ex » , Romelu Lukaku a marqué tandis que Wayne Rooney a passé la soirée mal accompagné.

Modififié

Manchester United 4-0 Everton

Buts : Valencia (4e), Mkhitaryan (83e), Lukaku (89e), Martial (90e+2) pour Manchester United

Il était de retour. La légende Wayne Rooney retrouvait un Old Trafford qui l’a tant chéri. Dans l’autre camp, c’était aussi un match un peu spécial pour Romelu Lukaku, qui retrouvait Everton après son transfert cet été. Un match de retrouvailles donc, mais où l’ancien Mancunien n’aura pas su briller. Pire, le bonhomme s’est fait voler la vedette par Valencia dès les premières minutes du match qui a signé un des buts de l’année en Premier League. Du côté des Red Devils, Lukaku, lui, ne s’est pas gêné pour dire à son ex tout ce qu’il avait sur le cœur et la renvoyer salement. De quoi mener Manchester United vers une victoire tranquille et permettre aux Mancuniens de rejoindre le voisin citizen en tête du championnat.

Valencia allume la mèche

Tout le monde attendait le retour de Wayne Rooney à Manchester. Même la pluie. Mais si Old Trafford prend l’eau, la première frappe du match n’a rien d’un pétard mouillé. Au contraire. Après quatre petites minutes de jeu, Valencia, attentif depuis l’extérieur de la surface, reçoit un centre de Matić et claque une violente fessée au cuir. Une reprise de l’extérieur du pied magnifique qui transperce Pickford et qui lance déjà le match.


En face, Wayne Rooney fait de son mieux pour redevenir la tête d’affiche de cette rencontre. Bien seul sur le front de l'attaque, l'Anglais voit sa frappe passer à quelques centimètres du poteau de De Gea. Mais l’ancien Mancunien n’est pas le seul à connaître un certain déchet face à son ancienne équipe. Parfaitement lancé par Mata, Lukaku se présente face aux buts, feinte la frappe pour éliminer un Williams qui se jette, mais manque complètement le cadre derrière. Décidément, pas facile de faire du mal à son ex.

Lukaku de poignard

Dans les vestiaires, Rooney réussit à se convaincre qu’il n’y avait pas de place pour la pitié dans ce match. Alors à peine de retour sur le terrain, l’Anglais se remet tout de suite en mode guerrier. L’attaquant rentre dans la surface, perd la balle, mais tacle pour récupérer le ballon à Bailly et enchaîne avec une frappe à bout portant. Mais le rêve était trop beau dans ce théâtre mancunien, et le metteur en scène De Gea avait une autre vision de la tournure de la pièce et bloque le tir. Et si le portier espagnol ne fait pas de cadeau à un vieil ami, il y avait encore moins de raisons qu’il laisse passer la frappe de Sigurdsson.

De l’autre côté du terrain, Pickford brille moins, mais peut remercier son poteau qui dévie un coup franc de Mata. Voyant que la chance est avec eux, les coéquipiers de Rooney décident de le soutenir un peu plus en attaque et les débats s’équilibrent et gagnent en intensité. Mais l’Anglais est cramé et s’offre une standing ovation pour sa sortie qu’il ne prend même pas le temps de savourer. Toujours sur le terrain, Lukaku se montre enfin décisif et offre le but du break à Mkhitaryan. Ça y est, le Belge a asséné le premier coup de poignard et peut se permettre de mettre son ex à terre en inscrivant le troisième but mancunien. Tout en célébrant devant les supporters d'Everton. Le supersub Martial viendra ajouter un dernier but sur penalty. Sous les yeux d'un Wayne Rooney consterné.

Manchester United (4-2-3-1) : De Gea - Valencia, Bailly, Jones, Young - Matić, Fellaini- Mata (Herrera,75e), Mkhitaryan(Martial, 88e), Rashford (Lingard, 61e) - Lukaku.

Everton (3-4-3) : Pickford - Jagielka, Keane, Williams - Baines, Gueye (Calvert-Lewin,75e), Schneiderlin, Martina - Sigurdsson, Rooney(Mirallas, 82e), Davies (Ramirez, 66e).

  • Résultats et classement de Premier League
    Retrouvez toute l'actualité de la Premier League

    Par Robin Richardot
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
    Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 7 Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
    Partenaires
    Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 09:51 DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions