Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Petite finale
  3. // Belgique-Angleterre

Lukaku-Kane, souliers de chocolat ?

Romelu Lukaku peut espérer contester ce samedi le titre de meilleur buteur de la Coupe du monde à Harry Kane. Un match dans le match pour deux artificiers qui ont eu le tort ne pas être décisifs dans les moments les plus importants.

Modififié

Les deux ont fait la gueule après leur demi-finales. Il faut dire qu'être éliminé tout en restant muet, cela ne prête pas à sourire. Samedi, Harry Kane comme Romelu Lukaku pourraient certes finir l'un comme l'autre meilleur buteur du Mondial. Mais pas forcément récupérer le smile pour autant. Avant le match pour la troisième place, l'Anglais tient la corde avec six pions quand le Belge est sur la seconde marche avec Cristiano Ronaldo et Denis Cherisev grâce à ses quatre unités au compteur.


Les avants-centres anglais et belges vont donc se disputer le titre de Soulier d'or dans un match qui devrait être ouvert et donc propice à une augmentation de leurs statistiques. Si on considère, évidemment, que ni Antoine Griezmann ni Kylian Mbappé n'iront claquer un doublé contre la Croatie le lendemain.

Šuker, Ronaldo, Fontaine... ou Salenko


Même si cela donne moins de bonheur qu'un titre mondial, une ligne « meilleur buteur de la Coupe du monde » sur le CV a de la gueule. Surtout, cela vous place au même niveau que des légendes comme Davor Šuker (six buts en 1998), et pas trop loin de Ronaldo le Brésilien (huit buts en 2002), voire de l'incomparable Just Fontaine et ses treize buts en 1958.


Harry Kane et Romelu Lukuku auront néanmoins plus de points communs avec Oleg Salenko et ses six réalisations de 1994 que Hristo Stoïchkov, co-meilleur buteur de la même édition, ou que Roberto Baggio qui avait planté un but de moins aux States. Car le Russe en avait claqué cinq contre le Cameroun dans un match sans enjeu quand le Bulgare et l'Italien avaient mis des buts décisifs en phase à élimination directe.

Productivité contre le Panama ne suffit pas...


C'est ce qui est un peu malheureux avec les deux strikers. Kane comme Lukaku se sont en effet gavés de provisions pendant la phase de poules : cinq buts dont deux penaltys et un tir détourné pour Kane, deux doublés contre le Panama et la Tunisie pour Lukaku. Lequel n'a pas marqué une seule fois à partir des huitièmes, quand le prince Harry a mis son troisième penalty de la compétition contre la Colombie. Sans dénigrer le talent évident de deux des meilleurs attaquants de la planète football aujourd'hui et sans oublier la feinte géniale du Mancunien face au Japon, Mario Mandžukić a eu plus d'impact avec deux buts en huitièmes de finale et en demi-finales du Mondial.



La quantité, c'est bien ? La qualité, c'est mieux. Mais pour se consoler, Kane et Lukaku pourront repenser à Hristo Stoichkov, furieux d'avoir perdu le match pour la troisième place 4-0 contre la Suède en 1994. Furieux, oui. Pas tant par la défaite et la quatrième place que par son mutisme devant le but ce jour-là, qui l'avait empêché de finir seul meilleur buteur de la Coupe du monde. Quand on n'a plus que cela, une distinction individuelle ne se dénigre pas.





Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 2 heures Prolongation imminente pour Gignac avec les Tigres 12
Hier à 18:01 Il marque après 729 jours de disette 39

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 16:04 La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 61
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 14:33 Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 16