Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options

Luis Enrique presque romain

Pas de Deschamps. Ni de Pioli, ni de Gasperini, ni de Villas Boas. L'AS Roma semble avoir choisi son entraîneur pour la saison prochain.

Il devrait s'agir, selon toute vraisemblance, de Luis Enrique. L'ancien joueur du Barça a été choisi par Thomas DiBenedetto pour lancer la révolution culturelle américaine à l'ombre du Colisée.

Après l'arrêt de sa carrière de joueur, en 2004, Luis Enrique est devenu entraîneur. Il a pris les rennes du Barcelone B en 2008, après que Guardiola a été promu coach du Barcelone « des grands » (enfin, des petits grands).

Ironie de l'histoire, Luis Enrique n'a jamais été très proche de ses voisins italiens. Au contraire. Lors du Mondial 1994, il avait reçu une manchette de Tassotti en plein visage, au cours du match Espagne-Italie, qui lui avait fracturé le nez. Depuis, il n'a jamais caché un léger agacement envers les Italiens.


Une rancune qu'il va devoir ravaler, s'il ne veut pas se brouiller d'emblée avec le Roi Totti.

EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


il y a 6 heures La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 86 il y a 9 heures La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 24
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
il y a 9 heures River Plate devrait quitter El Monumental 12 il y a 10 heures Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 33 Hier à 11:08 Rooney, héros de la 95e minute 17 Hier à 10:21 Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 27