Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Demies
  3. // Ajax-Tottenham (2-3)

Lucas crucifie l'Ajax et envoie Tottenham en finale

Quasiment qualifié à la mi-temps (2-0), l'Ajax a vu son rêve se briser sur un triplé incroyable de Lucas Moura, avec un dernier but inscrit à la dernière minute. Tottenham a répondu à la folie par la folie.

Modififié

Ajax Amsterdam 2-3 Tottenham Hotspur

Buts : De Ligt (5e), Ziyech (35e) pour l’Ajax // Lucas (55e, 59e, 90e+5) pour les Spurs

Le Real Madrid et la Juventus ne pensaient pas pouvoir échanger aussi tôt avec leur bourreau du mal qui les a frappés. Car après avoir émerveillé l'Europe à coups de football flamboyant, sans calcul et bourré de talent, l'Ajax a vu Tottenham détruire son rêve avec ses propres ingrédients. La partie semblait pourtant pliée dès la mi-temps (2-0), tant les Hollandais avaient été efficaces et les Londoniens brouillons. Mais Mauricio Pochettino et les siens ont décidé de faire vriller la rencontre, grâce à un héros inespéré à ce niveau : Lucas Moura. C'est fou, intangible et inimaginable, mais Tottenham a réalisé une nouvelle remontada en une mi-temps. Et devient par la même occasion le quarantième club de l'histoire à disputer une finale de Ligue des champions, où les Spurs retrouveront leurs compatriotes de Liverpool. Entre miraculés, ils devraient parler le même langage.

De l'Ajax dans le texte


La Johan-Cruijff Arena ne boudait pas son plaisir d’accueillir pour la première fois des phases finales le match retour. Le plus dur a été fait à l’aller, mais l’histoire récente incite à la prudence : dans cette Ligue des champions, la première manche n’est qu’un apéro par rapport à ce qui peut être servi dans la seconde. Et comme une personne avertie en vaut deux, les Lanciers saisissent la partie à feu vif. D’une frappe masquée, Dušan Tadić vient alerter Hugo Lloris qui concède le corner. Mais le gardien français voit Matthijs de Ligt croquer le marquage de Kieran Trippier et venir placer sa tête dans son petit filet (1-0, 5e). Difficile de faire pire entrée en matière. Mais les Londoniens n’en jettent pas pour autant leur tablier : Heung-min Son de retour de suspension déboule sur le côté gauche, feinte le centre et tape le premier poteau d’un André Onana parti aux fraises (6e).


Tottenham n’en démord pas et continue de pousser. Moussa Sissoko transperce les lignes, mais Son (sur un superbe service d'Alli, 23e) puis Christian Eriksen (24e) butent sur le portier amstellodamois. Les absences combinées de Harry Kane, blessé, et Fernando Llorente, sur le banc, se font terriblement sentir tant il manque de présence dans la surface aux gars de Pochettino. Et après 20 minutes à avoir subi les vagues des Spurs, les Hollandais refont surface. La sentence ne tardera pas à tomber en contre. Si la première mèche allumée par Tadić, après une récupération haute de Van de Beek, frôle le poteau droit de Lloris, le Serbe préfère ensuite servir en retrait Hakim Ziyech sur la seconde. Cette fois, la frappe pure du gauche du Marocain trouve le petit filet (2-0, 35e). Ou comment transformer une mi-temps équilibrée à vue d’œil, en une leçon d’efficacité donnée par les Ajacides.

Et Lucas vivra


Pochettino a une nouvelle fois ciblé (trop tard ?) les carences de sa composition initiale et lance Llorente dans la bataille. Et Tottenham repart de l’avant plus fort que jamais, comme si un match retour de Ligue des champions ne pouvait pas se contenter du raisonnable. C’est d’abord Dele Alli, trouvé par Eriksen dans le dos de Tagliafico, qui sonne la charge même si sa reprise échoue dans les gants d’Onana. La lueur d’espoir viendra finalement d’un contre collectif : Danny Rose claque un petit pont sur un De Ligt parti aux avant-postes, cherche Lucas dont la déviation trouve Alli. L’Anglais mystifie toute la défense de l’Ajax et trouve le relais de Lucas qui finit par faire tomber le mur Onana (2-1, 55e). Le duel brésilo-camerounais aura rapidement une suite. Après un débordement de Trippier, Onana sort un arrêt miraculeux face à Llorente à bout portant, mais l’ancien Parisien profite du cafouillage pour slalomer entre les piquets blanc et rouge pour égaliser et faire basculer la rencontre (2-2, 59e).


L’incertitude pousse les acteurs à canarder dans tous les sens : Ziyech, Blind ou Llorente dégainent de loin, mais ne trouvent pas le cadre, alors que Lucas Moura voit De Ligt le priver d’un triplé tout fait d’un contre désespéré. La tactique est remisée au placard, ne reste plus que l’intensité, le combat et la hargne. Et à ce jeu-là, ces deux équipes ont du répondant. Il n’est alors pas étonnant de voir Hakim Ziyech taper le poteau entre deux bousculades sur Rose. Et si Son bouffe la balle, Vertonghen pense avoir sa revanche face à Onana. Mais le coup de tête du défenseur belge, sonné à l’aller sur une sortie du Camerounais, est une nouvelle fois boxé par les poings du gardien sur sa ligne (86e). Ziyech a la balle du K.-O. au bout du pied, mais se fait refouler par Hugo Lloris (90e+3). Et cette fois, l'Ajax verra Tottenham lui piquer son tour de magie au bout du temps additionnel, Lucas Moura profitant d'une bourde de Magallán pour envoyer Tottenham en finale, sous les yeux médusés des Néerlandais. Décidément, rien ne pouvait être normal dans ces demi-finales.



Ajax (4-2-3-1) : Onana - Marzaoui, De Ligt, Blind, Tagliafico - Schöne (Veltman, 59e), De Jong - Ziyech, Van de Beek (Magallán, 89e), Tadić - Dolberg (Sinkgraven, 67e). Entraîneur : Erik ten Hag.

Tottenham (4-2-3-1) : Lloris - Trippier (Lamela, 80e), Alderweireld, Vertonghen, Rose (Davies, 82e) - Sissoko, Wanyama (Llorente, 46e) - Eriksen, Alli, Son - Lucas. Entraîneur : Mauricio Pochettino.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Mathieu Rollinger
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Mais c'est quoi cette Ligue des Champions de malade ?




    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 11:25 Griezmann fustige l'homophobie en une de Têtu 240
    À lire ensuite
    Les notes de Tottenham