Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 83 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Gr. H
  3. // Valence-Lille

LOSC : voyages au bout de l'enfer

Troisième équipe de Ligue 1 à l’extérieur la saison dernière et meilleure défense en déplacement, le LOSC affiche aujourd’hui un bilan catastrophique loin de Pierre-Mauroy : aucun succès, quatre petits buts marqués, quatre défaites, et la sensation que les Lillois ne savent plus s’exporter. Problématique à l’heure de jouer sa survie en Ligue des champions à Valence.


Lyon, un sparadrap à arracher

En stratège averti, Christophe Galtier sait qu’après les échecs viennent les maths. Alors, samedi soir, on a vu le coach nordiste se mettre à trembler : « La réalité, c’est qu’à la fin de la douzième journée, on sera probablement la plus mauvaise équipe du championnat à l’extérieur... » La faute à une deuxième défaite de suite en déplacement et à un constat aussi difficile à avaler qu’un Tuc : à l’extérieur, le LOSC ne répond plus. Plus du tout, même. Après la défaite subie au Vélodrome ce week-end, Galtier s’est alors répété et a de nouveau affirmé que son équipe n’avait « pas de marge » . Le match à Marseille a achevé de le prouver : les Lillois ne sont jamais vraiment entrés dans leur match, ont attendu près de cinquante minutes pour frapper au but et ont même glissé eux-mêmes l’ouverture du score dans le bec d’un OM qui n’était pas vraiment plus à l’aise. Cela avait déjà été le cas à Nice (1-1), et surtout à Toulouse (2-1), où Galtier avait déjà fumé un bon coup. Alors, où est le problème ? Difficile à dire. Seule certitude : cette conjoncture place le LOSC face à un casse-tête complexe à résoudre à l’heure d’aller jouer son avenir en C1, à Valence, face à qui les Nordistes ont probablement livré leur meilleur match - sans gagner - cette saison en Ligue des champions. « J’espère qu’on aura retenu la leçon, soufflait Christophe Galtier avant de partir de Marseille. Avant le match, on me demandait si ce match au Vélodrome pouvait être une bonne préparation pour la C1... Là, on sera dans l’obligation de l’emporter, il faudra être dans l’engagement offensif, car on n’a pas fait grand-chose... » Encore une fois. Étrange quand on sait qu’à domicile, le LOSC est la meilleure équipe de Ligue 1 à égalité avec Angers.

Stop au calcul


Étrange, surtout, lorsqu'on regarde la différence de rendement de certains joueurs. Attendu au tournant après sa bonne copie face à Bordeaux, Yusuf Yazıcı a été trop facile à Marseille (68% de passes réussies) et a été incapable de faire la moindre différence, tout comme Jonathan Ikoné (25% de dribbles réussis au Vélodrome seulement). Très souvent cette saison, le LOSC a eu l’air pétrifié à l’extérieur, bloqué offensivement et le déplacement perdu à Marseille est d’autant plus frustrant qu’il intervient après deux bonnes performances et un changement de système payant. Dans ce cadre, la colère de Galtier est ciblée vers le manque d’intensité mis par ses joueurs et leur incapacité à répondre dans l’impact. « Il faut qu’on soit à 110%, parce que dès qu’on est à 80%, ça ne passe pas. C’est là-dessus que ça m’agace » , a de nouveau sifflé le coach lillois il y a quelques heures, qui semble retourner le problème dans tous les sens depuis de nombreuses semaines, sans trouver la solution. Autre souci : le LOSC est plus que jamais dépendant de Victor Osimhen, remplaçant à Marseille, mais qui a apporté les ingrédients nécessaires lors de son entrée en jeu à vingt-cinq minutes de la fin. Mardi soir, la gâchette nigériane sera de retour dans le onze, le système n’aura probablement pas bougé, mais Lille a un avenir à jouer face à un Valence qui vient de retourner l'Espanyol (1-2) : il est donc temps d’arrêter de calculer.




Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.



Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom

Hier à 14:01 EuroMillions : 114 millions d'€ à gagner + 1 millionnaire garanti ce vendredi 2
Hier à 18:19 La World Leagues Forum crée un comité pour lutter contre le racisme 3
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons