Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // Résumé

Lorient fait chuter Toulouse, Guingamp à l'arrachée

Deux clubs de l'élite chutent face à des équipes de Ligue 2 : Toulouse et Reims. Pendant ce temps-là, Dijon se relance, et Guingamp arrache sa qualification aux tirs au but.

Modififié

Toulouse 0-1 Lorient

But : Bila (74e)

Un Toulouse-Lorient, c'est clairement une affiche que l'on pourrait retrouver en juin prochain lors des barrages L1/L2. D'ailleurs, les deux formations semblent avoir fait de ce match de Coupe de la Ligue une sorte de répétition générale en prévision d'un tel scénario. Parce que tous les ingrédients sont là : deux blocs compacts, des approximations techniques à cause de la pression, et aucune prise de risque par peur de céder en premier. C'est bien simple, il ne se passe rien. Il faut attendre l'entame du dernier quart d'heure pour que ça se bouge un peu au Stadium. C'est sur un exploit individuel et une magnifique frappe enroulée du gauche de Bila que les hommes de Mickaël Landreau trouvent la faille. Ça fait maintenant huit matchs sans victoire pour le Téfécé.



Reims 1-1 (2 tab 3) Orléans

Buts : Ojo (88e) pour Reims // Tell (62e) pour Orléans

Champion avec quinze points d'avance sur son dauphin, Reims a littéralement assommé la Ligue 2 la saison dernière. Et comme beaucoup, Orléans s'était incliné à l'aller et au retour. Sauf que ce soir, les Orléanais déboulent à Reims en n'ayant rien à perdre, mais tout à gagner. À savoir la première qualification pour les huitièmes de finale de Coupe de la Ligue de leur histoire. C'est ainsi qu'à l'heure de jeu, après avoir été solide pendant tout le match, Orléans se projette vers l'avant et ouvre le score grâce à Tell, qui glisse le ballon sous le gardien rémois. Il faut dire qu'Orléans reste sur une formidable série de six victoires consécutives sans encaisser le moindre but. Alors que tous les voyants sont au vert pour Orléans, Reims décide de jouer les rabat-joie et Ojo égalise à la suite d'un cafouillage dégoûtant. Pas grave, l'émotion est encore plus belle avec une victoire au tirs au but pour Orléans.



Dijon 3-1 Caen

Buts : Saïd (3e et 79e) et Sliti (7e) pour Dijon // Khaoui (50e) pour Caen

Agréable surprise du tout début de saison avec trois victoires lors des trois premières journées, Dijon n'a plus gagné depuis et reste sur six défaites et deux nuls en huit rencontres. Alors, autant dire que les Bourguignons aimeraient bien se rassurer grâce à la Coupe de la Ligue. Tant mieux parce qu'apparemment, Caen a décidé de la jouer grand seigneur en mettant tout de suite ses adversaires dans les meilleures conditions. Dès le début de match, les Normands brillent par leurs largesses défensives. En sept minutes, Wesley Saïd a le temps de se faufiler dans le dos de la défense pour ouvrir le score, et Naïm Sliti a toute la liberté d'enchaîner en pleine surface pour doubler la mise. Il faut attendre le retour des vestiaires et une gueulante de Fabien Mercadal pour avoir une réaction caennaise. D'ailleurs, ça paie tout de suite avec l'égalisation de Saif-Eddine Khaoui. Mais les Normands se sont mis trop de bâtons dans les roues dès le début de match, et Wesley Saïd vient mater tous les espoirs de retournement de situation. Dijon se relance.



Metz 1-2 Amiens

Buts : Rivière (70e) pour Metz // Niane (5e, CSC) et Otero (71e) pour Amiens


Complètement largué en Ligue 1 la saison dernière avec plus de dix points de retard sur le premier non-relégable, Metz règne désormais en maître au sommet de la Ligue 2. Mais ce soir, Amiens avait bien envie de lui rappeler ses mauvais souvenirs. Et il a fallu à peine cinq minutes pour lui rafraîchir la mémoire. Adama Niane, meilleur buteur du club lorrain, est apparemment prêt à tout pour conforter son statut, peu importe la cage dans laquelle il marque. Sur un coup franc amiénois, il détourne n'importe comment le ballon dans ses propres filets. Coup dur. Pourtant, Metz mérite mieux et pousse tout le match. Alors qu'Emmanuel Rivière remporte un gros duel avec Gouano pour permettre aux siens de recoller, l'espoir dure trente secondes. Le temps nécessaire à Otero pour redonner l'avantage aux Picards d'une bonne frappe croisée. C'est écrit, Metz n'a pas le droit au succès face à l'élite.




Guingamp 0-0 (3 tab 2) Angers



Cette saison, l'En Avant de Guingamp n'a gagné qu'un seul petit match en Ligue 1. Et c'est face à Angers. Voilà qui aurait pu mettre les Bretons en confiance. Eh bien pas du tout. Heureusement pour eux, ils comptaient dans leur rang un gardien en état de grâce : Marc-Aurèle Caillard. Après une première mi-temps synonyme de néant footballistique, c'est bien Angers qui revient des vestiaires avec la ferme intention de faire la différence. Dès les premières secondes du deuxième acte, les Angevins se chauffent, et notamment Flavien Tait qui sollicite le portier guingampais pour la première fois. C'est là que le show Caillard commence. Que ce soit face à Angelo Fulgini, Cristian Lopez ou Thomas Mangani, il s'impose à chaque fois. Vient alors la séance de tirs au but où il sort trois penaltys. Un match plutôt plein. L'EAG remporte son premier match à domicile depuis le 21 avril dernier.


Le Havre 2-0 Troyes

Buts : Lekhal (26e) et Bonnet (30e, sp)

Dans le match 100% Domino's du soir, le destin a choisi son camp. Et il a préféré ne pas se mettre le Stade Océane à dos. Alors que les Troyens entament mieux le match, ils ne trouvent pas la faille et échouent sur la barre transversale. Quelques minutes plus tard, les Havrais ne manquent pas de punir ce manque de réussite. Sur un long coup franc tiré au second poteau, Lekhal veut la remettre de la tête dans le tas, mais trouve finalement le but en lobant Letellier. Et quatre minutes plus tard, le gardien troyen manque de sang-froid en concédant un penalty, transformé par le capitaine Alexandre Bonnet. Le match est déjà plié.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures Venez regarder un match chez So Foot ! 4

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom
Hier à 14:30 Le but de raccroc d'Habibou 10
À lire ensuite
Laisse pas traîner Memphis