Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 28e journée
  3. // Lorient/Saint-Étienne (1-0)

Lorient calme Saint-Étienne

Joueur, mais organisé, appliqué, mais créatif, Lorient aura livré la partie parfaite contre des Verts solides, mais trop chétifs. Mais parce qu'on ne bouscule par Saint-Étienne comme on renverse Bastia, et parce que Lorient est a priori plus là pour faire rêver que pour gagner, les Merlus attendront la dernière minute pour s'offrir trois points presque synonymes de maintien.

Modififié

Lorient - ASSE
(1-0)
J. Aliadière (90') pour Lorient


L'école de la chemise décontract' approuvée par Christian Gourcuff opposée à celle du col roulé signé Christophe Galtier, c'est bien plus qu'une opposition de style entre deux entraîneurs de la Ligue 1. Bien plus aussi qu'un affrontement entre un prétendant à la Ligue des champions et une équipe qui a vu hier soir la zone rouge se rapprocher dangereusement, Lorient - Saint-Étienne au Stade du Moustoir, c'était l'occasion d'assister à un duel entre deux équipes aussi joueuses que radicalement différentes. Deux formations qui n'ont peut-être rien en commun, mais qu'un vent de folie semble vouloir rassembler. Par amour du foot ambitieux, mais pas toujours fructueux, il fallait regarder ce match comme on regarde un vrai beau tableau. Sans toujours tout saisir, mais en étant persuadé d'avoir appris quelque chose. Au final, et après une longue hésitation, l'artiste breton s'est décidé à signer sa toile. Une juste reconnaissance.

Sous le soleil exactement

Des contrôles vers l'avant et orientés, une circulation de balle fluide et rapide, et donc une réelle envie de produire du jeu, mais aussi un premier coup franc en mode tir au pigeon signé Alain Traoré. Le début de match est plutôt plaisant et les protagonistes inspirés. Dans l'ombre de son flanc gauche, Monnet-Paquet enchaîne les déboulés tandis qu'à l'opposé, un Fabien Lemoine ébloui néglige son pied gauche au moment de conclure. Une histoire de contraste, un problème de surexposition dont Fabien Audard aurait pu être la principale victime. Sauf que si Romain Hamouma se délecte entre grosse frappe et enchaînement rapide, la Brandade ne tient pas le même rythme. Tout bénéf' pour les Merlus qui en profitent pour équilibrer les échanges. Jouffre, Aliadière et Vincent Aboubakar sont là pour éclipser le temps d'une fin de mi-temps la bonne entame stéphanoise. Pas à côté, pas n'importe où, les Merlus terminent comme ils ont commencé, en force et en vitesse, mais sans succès.

Sainté crucifié, Lorient récompensé

Veston remisé, Christian Gourcuff est manifestement refroidi au moment de faire son retour sur le petit banc lorientais. Ce n'est pas le cas de ses ouailles. À peine manquent-ils de réalisme. Décidés à maîtriser un second acte qui est susceptible de leur offrir une fin de saison en roue libre, les Merlus accélèrent et mettent la pagaille dans la moitié de terrain des Verts. On sentait Aboubakar capable du meilleur cet après-midi, le Camerounais joint le geste à l'impression au moment d'éliminer Guilavogui et Bayal Sall, mais trouve le poteau de Stéphane Ruffier. Le début d'une sale demi-heure pour Sainté. Dominé, mais surtout dépassé par la technique appliquée et la suite des bourrasques de K.M.P passé côté soleil, Saint-Étienne a la bonne idée de faire le dos rond, de laisser passer l'orage pour mieux profiter des beaux jours. Les Verts sont bien partis pour quitter le Moustoir avec le sentiment du devoir accompli. C'était sans compter sur le sang-froid de Jérémie Aliadière qui offre sur penalty trois points presque significatifs de maintien définitif, mais surtout diablement mérité.

Martin Grimberghs
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 112
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall