Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Marseille

Lopes : « Considéré comme un petit con »

Modififié
Anthony Lopes calme le jeu avant l'Olimpico.

À la veille du choc entre Lyon et Marseille, le gardien lyonnais s'est confié dans un entretien accordé à L'Équipe. Un timing pas vraiment anodin si on se souvient des incidents qui avaient éclaté à la fin de la rencontre entre les deux équipes au Vélodrome le 18 mars dernier. Dans une bagarre générale, Lopes avait giflé un intendant de l'OM, ce qui lui a valu cinq matchs de suspension. «  J'ai tiré les enseignements de ce qui a pu se produire à Marseille, explique-t-il. J'ai fait un énorme travail sur moi-même avec l'aide de mes conseillers et des personnes qui m'entourent. »

Lopes avoue avoir vécu une période très difficile après cet épisode, qui a un peu plus terni sa réputation de mauvais garçon. «  J'ai connu un très, très gros bas mentalement, ajoute l'international portugais. J'ai pu compter sur l'apport des personnes qui sont les plus importantes à mes yeux. (...) Ce qui s'est passé à Marseille, ça m'a mis en danger dans ma situation familiale, mais aussi dans ma vie personnelle, celle de tous les jours. J'ai vraiment été considéré comme un petit con. Et j'emploie le passé volontairement. »



Six mois plus tard, Lopes sort d'une très grosse prestation contre Manchester City et affirme vouloir changer son image, sans pour autant modifier son jeu. «  On a envie de laisser une image positive. La mienne est clairement négative, admet-il. À la fin de ma carrière, je n'ai pas envie qu'on dise que j'étais un taré complet, présent dans toutes les mêlées. »

Première étape dimanche soir au Groupama Stadium. CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:23 Kondogbia : « J'ai toujours voulu jouer pour la Centrafrique » 163
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 11:48 Bolt s'insurge contre un contrôle antidopage 25