Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Finale
  3. // Les Herbiers-PSG (0-2)

Lo Celso, le Verratti buteur

Ce mardi soir, en finale de la Coupe de France, Giovani Lo Celso a encore trouvé le chemin des filets. Une caractéristique qui fait de lui un milieu de terrain unique au Paris Saint-Germain.

Modififié
« À la différence de Verratti, Lo Celso, au-delà de ses qualités, a la capacité de marquer des buts. » Il y a quelques jours, un recruteur anglais expliquait dans les colonnes de L’Équipe que le jeune milieu argentin risquait de valoir plus que son coéquipier italien sur le marché des transferts. Notamment parce que Giovani Lo Celso ose tenter sa chance, y compris de loin, et trouve régulièrement le chemin des filets


Ce mardi soir, en finale de Coupe de France, il l’a encore prouvé. À la 26e minute de jeu, c’est lui qui ouvre le score face aux Herbiers, en enroulant parfaitement du gauche à l’entrée de la surface. Quelques minutes plus tôt, il tentait déjà sa chance dans une position similaire, et tapait le poteau. À deux reprises, même. Alors certes, ce n'étaient « que » Les Herbiers en face. Mais le fait est là : Giovani Lo Celso est un milieu de terrain qui marque.

Plus à l'aise en relayeur


Cette saison, c’est la sixième fois que l’Argentin trouve le chemin des filets. Marco Verratti, quant à lui, en a inscrit seulement deux... avec un temps de jeu supérieur. Surtout, quatre des six buts de Giovani Lo Celso ont été inscrits lors des six derniers matchs toutes compétitions confondues. Des buts auxquels on peut ajouter trois passes décisives. Un basculement statistique en cette fin de saison qui correspond peu ou prou à son repositionnement plus haut sur le terrain, en tant que relayeur, à la place où évolue habituellement Verratti, blessé. « Je dirais que je me sens plus à l'aise en milieu relayeur, cela correspond plus à mes caractéristiques. Je peux être plus proche de la surface adversaire et être à la conclusion d'actions offensives » , a expliqué l’Argentin himself au site HypeBeast.


Souvent aligné à la pointe basse du milieu à trois parisien, Lo Celso n’a pas forcément été mis dans les meilleures conditions tout au long de la saison. Complètement dépassé au match aller face au Real Madrid – des pertes de balles dangereuses, un positionnement défaillant, un penalty concédé, une quantité de duels perdus –, il a prouvé qu’il pouvait dépanner à ce poste. Mais pas s’y épanouir pleinement. Heureusement pour lui, Thiago Motta va prendre sa retraite à la fin de la saison. Ce qui obligera le PSG à, enfin, se pencher réellement sur le poste de numéro six lors du mercato estival, après bon nombre de bricolages (Yohan Cabaye, Benjamin Stambouli, Grzegorz Krychowiak, Lass Diarra, ainsi qu’Adrien Rabiot et Lo Celso, donc, pour dépanner).

L'avenir devant lui


Ainsi, si une véritable pointure s’installe devant la défense du PSG la saison prochaine, Giovani Lo Celso devrait avoir son rôle à jouer dans la rotation au poste de relayeur. Celui qui lui sied le mieux. Il ne doit en tout cas pas avoir peur de la concurrence, car il représente certainement l’avenir à Paris. Que ce soit avec le PSG ou avec la sélection argentine, il est d'ailleurs déjà passé devant un certain Javier Pastore dans la hiérarchie. À voir s’il se fera une place aussi facilement au sein de l’Albiceleste qu’au sein du PSG. Premiers éléments de réponse lors de la Coupe du monde.



Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 15:02 La Premier League aux couleurs de l'arc-en-ciel 23

Le Kiosque SO PRESS