Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Porto-Liverpool (1-4)

Liverpool rejoint le Barça en demies

Déjà vainqueur à l'aller (2-0), un Liverpool au réalisme glacial s'est largement imposé sur la pelouse du FC Porto en quarts de finale retour (1-4). Un score flatteur, qui ne reflète pas spécialement la physionomie du match, largement dominé par les Portugais avant l'ouverture du score de Mané.

Modififié

Porto 1-4 Liverpool

Buts : Militão (69e) pour les Dragões // Mané (26e), Salah (65e), Firmino (77e) et Van Dijk (84e) pour les Reds.

Le hors-jeu semble clair. Si clair que les joueurs de Liverpool ont à peine bronché. Au bout de cette frappe mollassonne de Salah, se dirigeant péniblement en sortie de but, Mané, seul dans le dos de la défense portugaise, s'est jeté, poussant le ballon au fond des filets. Histoire d'enfin toucher le cuir, après 25 minutes à l'attendre vainement ? Pour se mettre en confiance ? Parce que comme tout buteur qui se respecte, il a instinctivement suivi le ballon ? Allez savoir. Toujours est-il que, doigt sur l'oreillette durant une bonne minute, Danny Makkelie a fini par désavouer son assistant. Mettant fin à un suspense que le FC Porto s'était largement efforcé d'entretenir, jusqu'ici.

Supermané frappe encore


Vainqueurs 2-0 à l'aller, les Reds savent, à leur entrée sur la pelouse du Dragão, que leur petit matelas d'avance ne les autorise pas au moindre relâchement, eux qui se sont inclinés trois fois en quatre déplacements en C1 cette saison. Ce qui n'empêche pas Jürgen Klopp de laisser Keita et Firmino, les deux buteurs à Anfield il y a huit jours, et son capitaine Henderson sur le banc. Excès de confiance ? D'un enroulé du gauche qui flirte avec la lucarne, Corona se charge de ramener Liverpool sur terre.


Le message ne passe pas : apathiques, bougés dans les duels, les Merseysiders balbutient leur football, à l'image de Van Dijk, qui fout en touche une passe à cinq mètres. Dépossédés du ballon et mis sous pression par les Azuis e brancos, leur 4-4-2 décomplexé et leurs latéraux jouant comme des ailiers, les coéquipiers de James Milner n'en touchent pas une. Surtout, ils concèdent une palanquée de frappes : dix après seulement 20 minutes de jeu, dont cette volée de Marega de peu à côté (15e). Signe que les Reds n'y sont pas, Alisson se met déjà à jouer éhontément la montre. Et puis il y a cette action, a priori anodine, qui voit Sadio Mané inscrire son 23e but cette saison, le 4e en C1. Et mettre Liverpool à l'abri : Porto doit désormais planter quatre fois. Ouf. Si les Dragons reprennent le contrôle des opérations, le cœur y est moins. Milner est même à deux doigts de doubler la mise sur un centre d'Alexander-Arnold (45e+3).

Bis repetita


En début de deuxième période, Porto multiplie les tentatives. Mais celles-ci manquent, là encore, cruellement de tranchant. Et comme en première période, Liverpool n'a besoin que d'une situation pour faire ficelle. Lancé en contre par Alexander-Arnold, Salah s'échappe pour aller crucifier Casillas (0-2, 65e). Cruel pour Porto, qui voit tout de même ses belles intentions récompensées. Sur un corner de Telles, Militão s'envole pour placer un coup de casque gagnant (1-2, 69e). Auteur d'un triplé en huitièmes de finale au Dragão l'an passé (0-5), Mané croit cette fois au doublé, mais loupe le cadre après avoir effacé Casillas dans son déboulé (73e).


Partie remise pour des Reds décidément insolents de réussite : à la réception d'un centre d'Henderson, Firmino trouve à son tour la faille d'une tête puissante (1-3, 77e). Mané, Salah, Firmino : ne manque à ce line-up de cadors que le meilleur défenseur du monde, Virgil van Dijk. L'homme qui valait 84 millions d'euros ne se fait pas attendre bien longtemps, y allant lui aussi de son coup de boule, sur corner (1-4, 84e). Un temps balloté, pas spécialement inspiré, Liverpool vient tout de même de coller une fessée au FC Porto, comme l'an passé. C'est aussi à ça qu'on reconnaît les très grandes équipes.



Porto (4-4-2) : Casillas - Militão, Pepe, Felipe, Telles - H. Herrera, Otávio (Tiquinho, 46e), Danilo, Brahimi (Bruno Costa, 81e) - Marega, Corona (Fernando Andrade, 78e). Entraîneur : Sérgio Conceição.

Liverpool (4-3-3) : Alisson - Alexander-Arnold (Gómez, 66e), Matip, Van Dijk, Robertson (Henderson, 71e) - Fabinho, Milner, Wijnaldum - Salah, Mané, Origi (Firmino, 46e). Entraîneur : Jürgen Klopp.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Simon Butel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 11:25 Griezmann fustige l'homophobie en une de Têtu 240