Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Porto-Liverpool (1-4)

Liverpool, le monde ou rien

En s'imposant largement sur la pelouse de Porto (1-4), Liverpool s'est qualifié pour les demi-finales de Ligue des champions. Une compétition que les Reds avaient pourtant annoncé mettre de côté pour donner la priorité au championnat. Désormais plus de choix à faire, Liverpool veut les deux.

Modififié
Les supporters de Liverpool ne vivent que pour ça. Les étoiles de la Ligue des champions ? Non. La Premier League. Ce championnat qui échappe aux Reds depuis 1990. Le club de la Mersey ne l'a même jamais gagné sous sa nouvelle appellation instaurée en 1992. Au contraire de Blackburn, Leicester, Arsenal, Chelsea, Manchester City et le rival de Manchester United qui en a soulevé 13. Le moment est donc venu de mettre fin à ses 29 ans de disette. Et ça, les joueurs l’ont bien compris. À l’image de Mohamed Salah qui avait annoncé la priorité de la saison au micro de Sky Sports en mars dernier : « Je vais être honnête avec vous, pour moi la compétition la plus prestigieuse est la Ligue des champions. Mais le rêve de toute une ville et du club est le championnat. Donc, je serais heureux de sacrifier mon rêve pour le leur. » Avec cette jolie phrase, Salah est encore un peu plus entré dans le cœur des supporters des Reds. Des supporters qui ont probablement oublié d’aller au bout de la pensée de l’Égyptien. C’est dommage, ils auraient entendu que l’ancien de la Roma compte bien tout rafler : « Mais si on gagne les deux, ce serait génial et c’est ce qu’on va essayer de faire. » C’est même ce qu’ils sont en train de faire.

Premier League ET Ligue des champions


Présent dans le dernier carré de la Ligue des champions pour la seconde année consécutive, Liverpool n’est plus qu’à trois matchs du sacre. Alors oui, il va falloir d’abord se défaire de Barcelone en demies avant de rêver à une finale contre Tottenham ou l’Ajax. Mais Lionel Messi a beau marcher sur l’eau cette saison, son Barça reste friable et la Pulga devra trouver la clé pour être le premier joueur à réussir un dribble sur Virgil van Dijk. Avant de penser à cette confrontation face aux Blaugrana, Liverpool va devoir se remettre la tête dans le championnat. Car contrairement à la saison dernière où les Reds étaient largués, cette année tout est différent. Mieux, les hommes de Jürgen Klopp sont actuellement premiers et n’ont plus que quatre rencontres à disputer face à des équipes de second plan : Cardiff, Huddersfield, Newcastle, Wolverhampton. Quand le concurrent de Manchester City – qui a pris un sacré coup derrière la tête ce mercredi soir – va devoir se coltiner Manchester United, Leicester, Burnley et... Tottenham.


Et ne comptez pas sur Jürgen Klopp pour choisir entre les deux compétitions. Non, l’entraîneur allemand, qui n’a toujours rien gagné depuis son arrivée à Liverpool en 2015, veut ramasser le pactole : « Nous allons jouer les deux. C’est ce que nous avons essayé de faire la saison passée, et c’est encore ce que nous allons essayer de faire. Je sais qu’il y a eu des débats cette année pour savoir si nous ne devrions pas nous concentrer uniquement sur le championnat. Mais nous sommes toujours en lice en Ligue des champions, et j’en suis très heureux. » Il faut dire que les dirigeants de Liverpool ont mis la main au portefeuille l’été dernier pour pouvoir construire une équipe qui peut jouer sur deux tableaux. Pas moins de 196 millions d’euros pour quatre joueurs : Fabinho, Alisson, Naby Keita et Xherdan Shaqiri. Soit un gardien solide, un milieu polyvalent devenu titulaire à la moitié de saison, un jeune talentueux et un remplaçant de luxe.

Coup de poker


Conscient qu’il fallait tout de même s’alléger un peu le calendrier, Liverpool s’est vite débarrassé de la FA Cup et la Carabao Cup. Deux défaites dès leur entrée en lice face à Wolverhampton (2-1) et Chelsea (2-1) qui n’ont pas vraiment attristé Jürgen Klopp. Dans le même temps, les Citizens, eux, sont restés en lice dans les quatre compétitions. Avec le résultat que l’on connaît. Du moins en Ligue des champions. Les coupes mises de côté, l’entraîneur allemand peut alors se concentrer sur les deux compétitions majeures. Et pour cela, il n’hésite pas à laisser des joueurs au repos de temps en temps. Face à Porto ce mardi soir, Roberto Firmino était par exemple sur le banc. Avant d’entrer en jeu à la pause et de marquer. Un choix que Klopp justifie par le besoin de repos : « Il faut aussi qu'il se repose de temps en temps, même s'il n'est pas là pour se reposer ! L'objectif, c'est vraiment d'avoir du sang neuf, d'avoir Origi sur le terrain qui amène toutes ses options de jeu. »


Il faut dire que l’ancien coach de Dortmund sait qu’il peut se permettre quelques changements sans perdre trop en qualité et en résultat. Il n’y a qu’à voir le huitième de finale aller face au Bayern Munich pour s’en rendre compte. Malgré une charnière centrale expérimentale Matip-Fabinho, les Reds avaient contenu Robert Lewandowski et consorts pour gratter un match nul (0-0). Avant d’aller s’imposer à Munich lors du retour (1-3). Alors oui, Liverpool s'en tire bien concernant les blessures cette saison. Oui, Liverpool va peut-être se mordre les doigts et terminer la saison avec aucun trophée soulevé. Mais Liverpool prouve bien que l’on peut jouer à la fois la Ligue des champions ET le championnat. Ce que font d’ailleurs également avec brio Barcelone et l’Ajax, deux des trois autres demi-finalistes.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE

Hier à 14:08 L'UEFA pourrait retirer la finale de la C1 à Istanbul 42
Hier à 13:55 Guendouzi dans la liste des 20 nommés pour le Golden Boy 2019 17
Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 10:17 Cenk Şahin « libéré » par Sankt Pauli après avoir soutenu l'armée turque 67
À lire ensuite
La Tot' dans les nuages