Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Liverpool-Arsenal (5-5, 5-4 tab)

Liverpool élimine Arsenal au terme d'un match dingue

Une Coupe de la Ligue sur le déclin, ou son homologue anglais sponsorisé par une boisson énergétique thaïlandaise ? Il n'y avait pas photo sur le papier, Liverpool et Arsenal l'ont confirmé sur le terrain. Leurs jeunesses ont fait souffler un vent de folie sur Anfield Road. Mais au bout, une seule sort triomphante.

Modififié

Liverpool 5-5 (5-4 tab) Arsenal

Buts : Mustafi (6e CSC), Milner (43e), Oxlade-Chamberlain (58e), Origi (62e, 90e +4) pour Liverpool ; Torreira (19e), Martinelli (26e, 36e), Maitland-Niles (54e), Willock (70e) pour Arsenal

1-0. 1-1. 1-2. 1-3. 2-3. 2-4. 3-4. 4-4. 4-5. 5-5. Et 5-4 t.a.b.

Ça, c'est la poursuite royale offerte par Reds et Gunners à Anfield. Un anonyme huitième de finale de League Cup entre coiffeurs, un mercredi, dans une froide soirée d'automne, aura donc débouché sur l'un des matchs les plus fous de la saison, déjà. Comme cela, sans prévenir. Enfin si, un peu quand même : voir Özil titulaire après une mise à l'écart de six matchs est déjà une surprise en soi. En tout cas, moins que la première erreur défensive des hommes d'Emery d'entrée de jeu, à savoir le genou contre son camp de Mustafi.

Des buts et des buts

Et puis le match bascule dans l'irrationnel, limite fantastique. Quatre buts en 24 minutes, tous frappés du sceau d'un même homme : Gabriel Martinelli, 18 ans. Sur l'égalisation d'Arsenal, c'est lui qui fout le souk dans la défense rouge avant la conclusion de Torreira. Les deux suivants, il s'en charge de sang-froid, tueur aux moments de conclure. Et le penalty concédé par Arsenal, transformé par Milner, pour conclure cette séquence folle ? Toujours lui, à la faute sur Elliott. Un homme et des chiffres : cinq buts en 37 minutes à Anfield, sept pions en autant de sorties pour le Gunner on fire. Consonne, voyelle, consonne, consonne, voyelle, consonne, voyelle, consonne, consonne, voyelle : dix lettres, Martinelli.

Origi, c'est la Ligue des champions

Terminé, bonsoir, on enfile les charentaises avant liquidation ? Rien du tout pour la folle jeunesse en place. Moins de dix minutes de jeu en seconde période qu'une nouvelle erreur défensive envoie les avants sur orbite, avec une talonnade délicieuse et décisive d'Özil pour la conclusion de Maitland-Niles. Avant le double-double final. D'un côté, les patates de forains balancées par Oxlade-Chamberlain et Willock pour ajouter des frappes de loin à la fête. De l'autre, le doublé monstrueux d'Origi : entre le contrôle derrière la jambe pour le 4-4 à la 70e et la reprise de volée pour le 5-5 dans les arrêts de jeu, les cœurs balancent. Ceux des Reds, d'amour fou ; ceux des Gunners, d'écœurement.

Parce qu'au contraire de la seule autre fois où Liverpool a encaissé cinq buts à domicile sur les 66 dernières années, il n'y aura pas de sixième ficelle. C'était en 2007, l'œuvre d'Arsenal en League Cup, déjà. Dani Ceballos n'avait pas 12 ans, il ne s'en souvient probablement pas. Mais il n'oubliera pas son tir au but repoussé par Kelleher ce soir. Parce que ce sera à peu près la seule fois où un gardien aura mis en échec un adversaire. Et surtout parce que cet échec élimine son équipe. Un perdant magnifique, certes, mais un loser quand même.



Liverpool(4-3-3) : Kelleher – Milner (cap.), Van Den Berg, Gómez, Williams – Lallana, Keita (Jones, 55e), Oxlade-Chamberlain (Chirivella, 81e) – Brewster, Elliott, Origi. Entraîneur : Jürgen Klopp.

Arsenal (4-2-3-1) : Martinez – Kolašinac (Tierney, 83e), Mustafi, Holding, Bellerín (cap.) - Willock, Torreira (Ceballos, 72e) – Saka, Özil (Guendouzi, 65e), Maitland-Niles – Martinelli. Entraîneur : Unai Emery.


Par Eric Carpentier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

Hier à 17:11 Le responsable de la VAR en Premier League lui donnerait « environ 7 sur 10 » 23 Hier à 16:17 Un coach amateur mis à pied pour avoir traité son équipe de pieds carrés sur Facebook 34
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Hier à 10:34 Inscris-toi au 1er tournoi de la communauté SoFoot.com ! 84