Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Tottenham-Liverpool (0-1)

Liverpool danse avec les Spurs

Parfois bousculé par un Tottenham conquérant, mais désarmé, Liverpool a finalement fait respecter la logique en s’imposant avec autorité (0-1). Portés par un Firmino inspiré, les Reds enchaînent une douzième victoire d’affilée en Premier League. Et sont toujours seuls, désespérément seuls, sur le toit de l’Angleterre.

Modififié

Tottenham 0-1 Liverpool

But : Firmino (37e) pour les Reds

Y avait-il vraiment l’ombre d’un doute ? L’illusion que cette marche irrésistible, vêtue d’un voile écarlate, pouvait s’arrêter en terres londoniennes, là où Tottenham s’est imposé la dernière fois contre Liverpool, à Wembley, en octobre 2017 ? José Mourinho, si peu en réussite contre Jürgen Klopp (deux victoires en dix confrontations), voulait y croire. Sa formation, amputée du monarque Kane et du soldat Sissoko, aussi. Mais ces Reds inévitables et implacables ont étiré leur ébouriffante série d’invincibilité au sein du Royaume depuis plus d’un an. Parce que leur adversaire a une nouvelle fois payé sa porosité défensive. Parce que les partenaires du Captain Jordan Henderson diffusent cette impression de souveraineté absolue, même quand la fluidité peut parfois les fuir comme ce samedi soir. Le rêve d’une couronne nationale depuis 1990 était une épopée, avant de devenir une quête presque existentielle pour le peuple rouge. Il semble, aujourd’hui, plus que jamais palpable à l’ouverture d’une nouvelle décennie.

Tanganga le dépucelé, Bobby Firmino le prestidigitateur


Il y a huit mois, c’était un sommet entre deux fringants prétendants pour la suprématie sur le Vieux Continent. Depuis, l’un est devenu irrésistible et occupe seul la scène domestique. L’autre, lui, est redescendu de quelques marches en voyant sa stature ébréchée par la perte de son guide Pochettino au profit d’un Mourinho plus aussi spécial qu’auparavant. Avant d’aller défier l’ogre de Liverpool, le Portugais avait prévenu que « ceux qui ont peur peuvent rester chez eux » . Ce qui n’est pas le cas du jeune défenseur Japhet Tanganga, vingt piges au compteur et soixante minutes de jeu en League Cup chez les pros, lancé dans le grand bain au sein d'un 3-5-2 compact où le duo Son-Lucas occupe l’avant-poste soutenu par Alli. Et le bambin anglais donne raison d’entrée au coup joué par le « Special One » , sauvant les siens sur un numéro de Firmino, avant que le poteau ne repousse une tentative d’Oxlade-Chamberlain dans la foulée.


Disciplinés, les Spurs laissent délibérément le cuir aux visiteurs pour ensuite se projeter rapidement à la récupération. Un plan qui bouscule les certitudes du leader, mis à mal par Lucas (5e) et Son (7e), mais sans conséquence. Avec Oxlade-Chamberlain aligné dans l’entrejeu en raison de la ribambelle de blessés (Fabinho, Milner, Keita), les Reds assoient progressivement leur étreinte. Notamment sur le côté gauche, en mettant au supplice un Danny Rose aux abois. Si Gazzaniga sauve miraculeusement les siens devant Van Dijk (23e) et que Mané manque d’ajuster sa reprise (35e), le verrou londonien finit inéluctablement par sauter. Servi par Salah dans la surface, Firmino élimine Tanganga d’un sublime contrôle orienté, puis fusille la doublure de Lloris (0-1, 37e). Gourmand jusqu’au bout, l’Égyptien est tout proche de se muer en buteur avant la pause sur une tentative qui passe de peu à côté.

Les regrets des Spurs


Torturé, malmené, Tottenham attend l’approche de l’heure de jeu pour s’extirper de sa prostration. Aurier (57e) et Son (60e) s’essaient tour à tour sans vraiment instiller le doute dans l’esprit d’un Alisson vigilant. La troupe de Klopp maîtrise son sujet et enchaîne les longues séquences de possession. Face aux incessantes vagues rouges qui s’abattent sur le Tottenham Hotspur Stadium, Gazzaniga maintient tant bien que mal les siens en éveil d’une jolie manchette sur une tête de Mané (65e). Une nette domination, mais pas totale, dont les Spurs ne profitent pas, la faute à une confondante maladresse de la part de Son (75e) et de Lo Celso (82e). Deux derniers frissons qui arrachent un sourire désabusé de Mourinho, lequel n’a plus humé le parfum du succès depuis trois rencontres en championnat et perd du terrain dans la course à l’Europe. Un territoire où Liverpool détient encore le statut de champion en titre avant, peut-être, de faire de même au pays de Sa Majesté.


Tottenham (4-4-2) : Gazzaniga - Tanganga, Alderweireld, D. Sánchez, Rose (Lamela, 69e) - Aurier, Eriksen (Lo Celso, 69e), Winks, Son - Lucas, Alli. Entraîneur : José Mourinho.

Liverpool (4-3-3) : Alisson - Alexander-Arnold, Gómez, Van Dijk, Robertson - Oxlade-Chamberlain (Lallana, 61e), Henderson, Wijnaldum - Salah (Shaqiri, 90e+1), Firmino, Mané (Origi, 81e). Entraîneur : Jürgen Klopp.


  • Résultats et classement de Premier League

    Par Hayden Saerens
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE

    Hier à 19:00 Le récap de la #SOFOOTLIGUE Hier à 14:50 Son fils se blesse pendant un match, elle porte plainte contre le club 84
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
    Hier à 13:15 L'incroyable penalty arrêté trois fois en D3 turque 13
    Hier à 11:36 Un joueur de district prend 7 ans de suspension 58 Hier à 11:22 Ne laissez pas filer les derniers tirages photo So Foot de janvier ! 2