Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // River Plate-Racing Club

Lisandro super-héros

Contre toute attente, le Racing Club de Lisandro López se déplace ce dimanche soir à River Plate en tant que leader du championnat argentin. Un choc qui pourrait rapprocher l'ex-attaquant de l'OL, énorme cette saison, du statut de légende du club.

Modififié
Comme une impression de déjà-vu. En 2016, Lisandro López revenait au bercail dans son club formateur du Racing Club de Avellaneda, deux ans après le retour glorieux de Diego Milito au sein du même club. Deux formidables avants-centres, deux amoureux du maillot ciel et blanc du Racing, mais avec une différence : l'un, Milito, avait déjà remporté un championnat d'Argentine dans sa jeunesse. L'autre, López, ne compte que des championnats du Portugal à son palmarès. Désormais âgé de 36 ans et avec le temps qui court, Lisandro semble ainsi comme en mission depuis le début de saison : cette année, la Superliga Argentina est pour lui et son Racing, un titre qui leur échappe justement depuis le départ à la retraite de Diego Milito. Et après 17 journées, ça sent plutôt bon : avant son déplacement ce dimanche soir à River Plate, le Racing compte en effet trois points d'avance sur les surprenants Defensa y Justicia, et onze sur les principaux concurrents de Boca Juniors (qui compte un match en moins), doubles tenants du titre.


La dernière fois que le Racing a visité le Monumental, pas grand monde ne le donnait pourtant favori du championnat argentin. C'était en août dernier, à l'occasion d'un huitième de finale retour de Copa Libertadores remporté aisément par River (3-0). Le championnat argentin venait tout juste de débuter, et le Racing semblait alors très loin du niveau des deux grands clubs de Buenos Aires. C'est à ce moment que Lisandro s'est mué en chef de révolte, comme si l'aperçu d'une nouvelle saison vierge l'avait piqué. Au micro des journalistes, il fait passer un message clair à ses coéquipiers : désormais, le Racing est « obligé » de gagner le championnat. Trois jours après, c'est lui qui ouvre le score contre Rosario Central d'un but sur corner. Et cinq mois plus tard, Licha est tout simplement en tête du classement des buteurs avec 14 buts en 17 journées. Pas mal pour un vieillard qui ne peut plus taper un sprint : « Je n'aurais jamais pensé marquer autant de buts ! » , a-t-il ainsi avoué tout sourire au micro d'une radio argentine.

Une grinta légendaire et communicative


Sans ses jambes de jeunesse, Lisandro compense par son sens du placement, sa roublardise et, disons-le, pas mal de buts de raccroc. Comme il le dit lui-même, « en ce moment, on privilégie la victoire, on verra après pour la qualité du jeu » . Toujours aussi guerrier et combatif sur un terrain de foot, sa grinta est l'une des forces motrices de ce Racing, comme le confirmait il y a quelques jours son coéquipier Augusto Solari pour Olé : « Il est un exemple. Aussi bien sur le terrain qu'en dehors, c'est lui qui nous montre le chemin à prendre. Licha est notre capitaine et le joueur de l'effectif avec la plus grande expérience, il nous transmet tout ce qu'il a vécu au long de sa carrière. Et il a un tel amour pour le Racing que ça nous donne un sentiment d'appartenance à ce club. » Ces paroles ne viennent d'ailleurs pas de n'importe qui : formé à River, Augusto Solari est le neveu de Jorge Solari, un ancien joueur de River, et un cousin de Santiago Solari, l'actuel coach du Real Madrid lui aussi formé à River. Le fait qu'il confie aujourd'hui « appartenir » au Racing est l'exemple parfait du charisme contagieux qui émane de ce Licha en pleine mission pour lui et son club de cœur.


Mais est-ce suffisant pour renverser ce soir les champions d'Amérique du Sud sur leur terrain ? Malgré la baffe reçue l'été dernier, le capitaine courage du Racing y croit dur comme fer. Et évidemment, son discours d'avant-match pour Olé ne parle pas de tactique : « Il va falloir qu'on se batte plus que la dernière fois. Qu'on sorte des vestiaires avec une autre attitude, un autre visage, qu'on y aille avec une autre intensité. » Au bout de ce match, le Racing pourrait faire un sacré pas vers une victoire finale en championnat, d'autant plus qu'on voit mal Boca Juniors se remettre totalement de sa défaite tragi-comique en finale de Libertadores et revenir sur le Racing. Alors oui Licha, c'est sûrement l'année ou jamais. Et en vrai, la plupart d'entre nous qui l'avons vu dans le championnat de France souhaitons le voir accomplir son rêve de gamin. Car si quelqu'un le mérite, c'est bien lui.

Par Kerill McCloskey
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 57 minutes Giovinco : « Aucun joueur n'a été champion en Europe, aux USA et en Arabie saoudite » 29
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi