Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 21e journée
  3. // Saint-Étienne/Lille OSC (2-0)

Lille s'endort à Saint-Étienne

Battus 2 à 0 par Saint-Étienne au terme d'un match ennuyeux, le LOSC voit les Verts revenir à trois petits points. Menés suite à un but de Brandão puis réduit à dix après un coup de sang de Florent Balmont, le LOSC connaît un deuxième coup d'arrêt en deux journées.

Modififié

ASSE - Lille
(2-0)
Brandão (54'), F. Tabanou (62') pour Saint-Étienne


C'était un match pour lui et pour personne d'autre. Une partie obscure entre castagneurs sur une pelouse aux allures de champ de patate qui a sans doute dû lui rappeler l'époque où, tout jeune, il se frittait avec les vieux potes de son footballeur de père le temps d'un affrontement entre guerriers. Tantôt prince du crado, tantôt archange de l'ASSE, Brandão l'évangéliste a usé le LOSC tout au long d'une rencontre techniquement indigne d'une opposition entre le troisième et le quatrième de Ligue 1. Auteur d'un but et d'une fixation décisive lors du but du break, le Brésilien a permis aux Verts de décrocher un succès précieux et de revenir à trois points de leurs adversaires du soir. Logique au vu de ce qu'ont proposé les Lillois à Geoffroy-Guichard.

Balmont pète les plombs

Il fallait bien que quelqu'un pète un plomb. À force de courir dans le vide, de rater des passes ou de buter sur des mottes de terre, il y a un moment où on a envie de dire stop. Peu de temps après l'heure de jeu, Florent Balmont a dit un peu plus que stop à l'arbitre de la rencontre. Frustré par le scénario d'une purge indigeste qui a tourné à l'avantage de ses adversaires, le milieu de terrain lillois pique une crise à faire passer Moundir de Koh Lanta pour un enfant de cœur et écope d'un carton rouge. La raison de la colère de l'ancien Lyonnais ? Une faute supposée d'un Stéphanois sur un défenseur nordiste avant le but du break de Franck Tabanou. À l'affut après un bon travail de fixation de Brandão et une superbe reprise de volée de Romain Hamouma, le gaucher de l'ASSE trompe Enyeama d'une bonne frappe et fait exulter un Chaudron qui n'avait pas été gâté jusqu'ici.

Brandão et Ruffier, ces sauveurs

Le costume de sauveur de la soirée des spectateurs locaux, c'est Brandão qui l'a enfilé. Après une petite heure d'ennui, le Brésilien profite d'un coup franc loupé de Salomon Kalou pour partir en contre. Solide dans la fixation, il va trouver de l'air sur le côté gauche avant de s'en aller cavaler au second poteau. Tout heureux de voir la balle lui revenir dessus après un centre à destination de Hamouma au premier poteau, l'ancien Marseillais, à la limite du hors-jeu, crucifie Enyeama à bout portant de la tête. Bien lunés après une première mi-temps inscrite sous le signe des coups de pied arrêtés de Florent Balmont, les Verts peuvent remercier Stéphane Ruffier, décisif à trois reprises. Face au revenant Ryan Mendes, en toute fin de match, et devant Kalou et Gueye, symboles de la domination aérienne lilloise depuis le début de la rencontre. Une rencontre à l'image de Brandão pour les Verts : pas vraiment sexy, mais diablement importante.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 11:30 SANS DÉPÔT : 10€ offerts pour parier gratuitement chez Winamax !!!
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi