Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 47 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 29e journée

Lille poursuit sur sa lancée, Évian retrouve la victoire

18 buts en 5 rencontres, cette soirée de la 28e journée de Ligue 1 a été pour le moins prolifique. On retiendra surtout la nouvelle victoire lilloise à Valenciennes (1-3), le succès de Toulouse à Brest (0-1), et deux cartons dans des duels pour le maintien, ceux de Troyes et d’Évian, qui redressent la tête.

Modififié
Ajaccio-Lorient : 1-0

Buteur : Zubar (74e) pour Ajaccio.

On se rappelle que la précédente opposition entre Ajaccio et Lorient est encore la plus prolifique en buts de la saison en cours. Un 4-4 splendide, un lointain souvenir. Ce soir, François-Coty aura assisté à un tout autre festival. Celui des erreurs d’arbitrage. Entre un but refusé à Mutu pour un hors-jeu inexistant et deux pénos oubliés en faveur des Corses – dont une double main de Monnet-Paquet pourtant voyante –, c'est peu dire que les Ajacciens n’ont pas bénéficié de favoritisme. Alors, encore heureux que Zubar ait surgit en fin de match pour offrir la victoire aux siens. Sa frappe des 25 mètres, destinée aux panneaux publicitaires, est allée tromper Audard grâce au contre d’un défenseur. Dans le jeu, Ajaccio n’a pas démérité. Globalement dominateurs, les Corses ont fait le taf et dominé sans grand souci des Bretons diminués par l’absence d’Aliadière. Si Jouffre se sera montré à son avantage, les Merlus n’ont pas su faire le jeu, et n’auront inquiété Ochoa que sur coups de pied arrêtés. Rien ne bouge au classement pour les deux équipes, mais Ajaccio s’offre une confortable avance de cinq points sur la zone de relégation.

Brest-Toulouse : 0-1

Buteur : Rabiot (44e) pour le TFC.

Toulouse a mis fin à sa série. Six matchs sans victoire, tel était le pâle bilan des hommes de Casanova avant de pénétrer sur la pelouse de Francis-Le Blé. Une série rompue avec une victoire donc, courte, difficile à aller chercher. Du moins, sur l’ensemble de la rencontre, ce petit 1-0 est mérité. Dominateurs dès le début de match face à des Bretons trop brouillons, les Violets auraient pu ouvrir le score très tôt, si Thébaux n’avait pas détourné la tête de Tabanou. D’un match plus haché qu’autre chose au fil des minutes, il faudra attendre la 44e minute, et un pétard, un missile, envoyé par Rabiot dans le petit filet du portier breton. Depuis les 25 mètres, le milieu prêté par le PSG a tenté sa chance, et réussit son coup avec une merveille de frappe tendue, assurément le but de la soirée. C’est son exploit personnel en tout cas, qui permet au Téf de rafler trois points importantissimes, plus que pour le classement, sinon pour la confiance. Trop hasardeux en phase offensive, les Brestois n’auront pu inquiéter les Toulousains. C’est la fin d’une série de trois matchs sans défaite pour les Bretons.

Troyes-Reims : 4-2

Buteurs : Jean (8e, 70e), Faussurier (55e) et Yattara (90e) pour Troyes. De Preville (65e) et Fortes (77e) pour Reims.

Y a des jours, comme ça, où il aurait mieux valu ne pas se lever. C’est sans doute ce que se dira ce soir, en se couchant, Kossi Agassa. Le portier rémois est simplement l’acteur principal du derby champenois, duel de bas de tableau où il aura brillé – fait rare – par son inefficacité. Auteur d’une grossière faute de main sur l’ouverture du score de Jean, le Togolais a ensuite été trahi par son placement hasardeux sur le corner ayant entraîné le deuxième but du jeune Troyen, et par un sale dégagement qui profitera à Fortes. S’il n’a donc pas été à la hauteur, le gardien ne sera pas le seul : ses coéquipiers, apparus trop brouillons en première période, n’ont sonné la révolte qu’après avoir encaissé deux buts. Un réveil trop tardif qui fait bien les affaires du rival troyen, qui garde l’espoir du maintien. En plus de lâcher leur position de lanterne rouge, ils reviennent en effet à quatre petits points du premier relégable.

Évian TG-Sochaux : 5-1


Buteurs : Barbosa (44e, 74e) Khlifa (64e sp, 78e) et Bérigaux (71e) pour Évian. Bakambu (53e) pour Sochaux.

Infliger un carton, Évian n’a jamais connu ça, depuis sa montée en Ligue 1. Les Savoyards ont sorti la performance au bon moment, dans un duel direct pour le maintien, face à Sochaux. Mais ne pas se fier au score, la victoire fut longue à dessiner. Face à un bloc sochalien bien en place, l’ETG, bien que dominateur en première période, attendra que Barbosa sorte un joli coup franc pour prendre l’avantage, juste avant la pause. Pire, à la reprise, les Savoyards encaisseront un but sur leur seule erreur défensive, erreur d’alignement qui permettra à Sio de filer aux buts et servir Bakambu. Mais un péno, accordé dans la foulée à Khlifa, va abattre les Doubistes. Ces derniers lâcheront complètement par la suite, encaissant trois buts directement liés à des positionnements défensifs hasardeux. Grâce à ce carton donc, Évian sort de la zone rouge. À égalité de points avec son adversaire du soir, le club profite de sa différence de buts pour se classer 16e. Une pierre, deux coups.

Valenciennes-Lille : 1-3

Buteurs : Melikson (24e) pour Valenciennes. Rodelin (55e), De Melo (82e) et Pedretti (89e) pour Lille.

Et de cinq. Lille vient de rafler son 5e succès consécutif en Ligue 1, un succès particulier celui-ci, car acquis sur la pelouse du Hainaut, dans le derby du Nord face à Valenciennes. Un drôle de derby, pour ainsi dire : malgré leur domination, les Lillois ont craqué en première période. Suite à un but honteusement refusé à Sanchez – Sidibé ayant sauvé le ballon derrière sa ligne – Melikson est en effet venu réparer l’erreur arbitrale sur l’action suivante. Le match est alors équilibré, tout comme il l’est en début de seconde période. Le moment où Rodelin, abandonné par la défense adverse, claque une tête depuis un corner de Martin. Et comme si le VAFC n’avait pas pigé, le LOSC récidive en fin de rencontre : sur la même configuration, c’est cette fois-ci De Melo qui bat Penneteau d’une tronche au premier poteau. Abattus, les Valenciennois en encaisseront même un dernier, l’œuvre de Pedretti. Un but improbable, puisque le milieu a frappé de manière hasardeuse un ballon qui traînait à l’entrée de la surface, frappe qui donnera un lob victorieux. Si Valenciennes cale, Lille poursuit sa montée en puissance et revient provisoirement à la 5e place, à trois points du podium.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 7 heures Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 10 il y a 7 heures Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 20

Le Kiosque SO PRESS