Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16e journée
  3. // Lille/Marseille (1-0)

Lille et Enyeama glacent Marseille

Dans la froideur du stade Pierre Mauroy, Lille a brisé Marseille au terme d'un match plaisant et équilibré (1-0). Vincent Enyeama a éteint une à une les tentatives d'Olympiens déterminés, avant que Nolan Roux n'offre la victoire au LOSC sur une tête assassine en fin de match (1-0). Les Marseillais sont à 9 points des Lillois, solides dauphins.

Modififié

Lille - Marseille
(1-0)
N. Roux (91') pour Lille


Malgré une température flirtant avec le zéro, le match s'annonçait chaud ce soir au stade Pierre Mauroy, entre deux équipes aux objectifs convergents. Relégués à 5 points du podium mais surfant sur une série de trois victoires de rang en Ligue 1, les Marseillais devaient absolument s'imposer afin de rattraper leur retard face à un concurrent direct actuellement en pleine bourre, qui a pris 26 points sur 30 possible lors des dix dernières journées. De leur côté, les Lillois voulaient confirmer leur statut de dauphin, et préserver inviolées les cages de Vincent Enyeama, invaincu depuis le 15 septembre dernier.

Thauvin bien contrôlé

La première période est intense et équilibrée, entre deux équipes qui se craignent. Malgré une bonne entame de match, les Lillois frissonnent sur les accélérations de Thauvin, sifflé par tout un stade sur chacun de ses ballons. La première occasion franche intervient comme il se doit sur une percée du presque ancien Lillois. Sa chevauchée est contrée par le très solide Souaré, mais le ballon revient dans les pieds de Cheyrou, qui cherche aussitôt Gignac. L'attaquant efface Kjær d'un contrôle orienté, mais bute encore une fois sur un impeccable Vincent Enyeama, sorti dans ses pieds à la vitesse de l'éclair (23e). Cette occasion a le mérite de réveiller des Dogues engourdis dans les 30 derniers mètres. Très présents à la récupération, les hommes de René Girard ont la maîtrise du jeu et la volonté d'attaquer mais peinent à surprendre les Marseillais. Ils profitent cependant d'une mauvaise passe en retrait pour inquiéter Mandada, sorti tel un kamikaze et obligé de rester aux 30 mètres pour un duel inattendu et musclé de la tête avec Idrissa Gueye (31e). Décalé par Nolan Roux, Salomon Kalou oublie de servir Ronny « Barack Obama » Rodelin et tente une frappe trop enlevée (38e). Faute de solutions offensives, la mi-temps est sifflée sur un score nul et vierge.

Enyeama invincible

Les Marseillais entrent mieux dans la seconde période, à l'image d'un Thauvin impliqué en défense et auteur d'un tacle décisif devant un Souaré menaçant (47e). Les espoirs olympiens sont néanmoins vite refroidis par l'incroyable Vincent Enyeama, encore impressionnant sur une belle tentative de Gignac, pourtant à la conclusion d'un joli décalage (54e). Ce n'est que le début pour le gardien nigérian, qui s'illustre encore en détournant formidablement et coup sur coup une frappe de Thauvin puis une volée de Gignac (64e). De quoi faire douter les attaquants phocéens, qui commencent à marquer le pas. L'assurance de leur portier permet aux Nordistes de se montrer dangereux en contre, mais ils ne sont pas aidés par l'arbitrage de Laurent Duhamel, qui ferme les yeux sur une faute de Mandanda sur Nolan Roux dans la surface (68e). Nous fermerons donc les yeux sur sa ressemblance embarrassante avec Florent Balmont.

Nolan Roux surgit

La fin de match sent le KO, et sa dramaturgie prend une tournure tragique quand Mathieu Valbuena sort blessé, visiblement pour une fracture de la clavicule (70e), imité peu de temps plus tard par un Dimitri Payet criblé de crampes (77e). Deux coups durs pour Élie Baup qui se retrouve obligé de bricoler, en faisant entrer Imbula et Khalifa. Sentant le vent tourner, son équipe recule. Alors qu'on se dirige vers le coup de sifflet final, Nolan Roux se démarque et poignarde Mandanda d'une tête plongeante appliquée, pour son sixième but en championnat (91e). Au terme d'une prestation solide et déterminée, Lille glace l'OM et l'emporte 1-0, schéma immuable sous l'ère René Girard. Les LOSCistes reviennent à une longueur du PSG et laissent leurs rivaux du soir à 9 points. Alors que se profile son dernier match inutile de Ligue des champions, Marseille décroche du trio de tête. Sa pénible embellie a été brisée ce soir par un gardien nigérian qui a dépassé les 1000 minutes d'invincibilité en championnat.

Par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié