Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Montpellier-Lille (0-1)

Lille double Montpellier

Grâce à un but de Pépé marqué dès la sixième minute à l'entame d'une première mi-temps animée, le LOSC a battu Montpellier sur le plus petit des scores et récupère (provisoirement) la deuxième place de son adversaire. Qui peut regretter son mauvais début de match.

Modififié

Montpellier 0-1 Lille

But : Pépé (6e)

En réalité, on ne savait pas trop à quoi s'attendre avec ce match. Une chose était en revanche partagée quand Lille et Montpellier sont entrés sur la pelouse : tout le monde était pressé de voir ce que ce « petit » choc pouvait donner. Une bataille de style entre une attaque impressionnante et une arrière-garde musclée ? Une défaite pour un MHSC invaincu lors de ses sept dernières apparitions à domicile en Ligue 1, ou un échec pour un LOSC qui n'a perdu qu'à seulement deux reprises face aux hommes de la Mosson en douze confrontations ? Réponse : la deuxième solution, mon capitaine, au terme d'une partie marquée par une jolie première période.

Pépé encore décisif, Ikoné en souvenir


Six. C'est le nombre de minutes qu'il faut à Montpellier pour rentrer dans la partie. Dommage pour eux : Lille n'est pas un diesel et ne connaît aucune panne d'essence malgré les temps qui courent. Lecomte, aidé de sa barre transversale, a beau défendre sa station-service de manière assez dingue devant Pépé ou l'ex de la maison Ikoné, les Dogues trouvent tout de même le moyen de faire le plein grâce au premier nommé (impliqué dans sept des neuf derniers buts de sa bande en championnat) sur un service du second.


De toute évidence, cette ouverture du score est tout sauf illogique. Et peut-être fallait-il ce genre d'incident pour que les locaux se révoltent. Les débats, animés et rythmés, se rééquilibrent... Mais pas le score, en dépit de grosses occasions signées Skhiri, Laborde ou Aguilar. La faute à un manque de précision, à quelques secondes de retard ou aux doigts de Maignan.

Des Lillois aussi solides que Montpellier


Reposés après 45 minutes denses et quinze de pause, les deux équipes reviennent en apparence avec les mêmes intentions offensives. Sans complexe. Pourquoi en auraient-elles puisqu'on parle d'un combat entre le dauphin du Paris Saint-Germain et le quatrième de Ligue 1 ? Aiguillé par un excellent Skhiri, le MHSC décide en tout cas de conserver patiemment le cuir. Plutôt joli à observer... mais pas hyper efficace. Car les situations réellement dangereuses se font attendre. Ce qui laisse penser que les Nordistes, laissant volontiers la sphère à l'adversaire, maîtrisent finalement bien mieux que ce qu'ils laissent paraître. Toujours devant au score, les visiteurs se montrent même aussi menaçants que leur concurrents du soir.


Enfin, seulement jusqu'à l'heure de jeu. Une fois la soixantième minute passée, leur seule unité d'avance au compteur ne tient qu'à un fil. Ou plutôt à quelques centimètres, la tentative de Congré étant repoussée sur la ligne et celle d'Aguilar frôlant le poteau droit de Maignan. Rien à faire : battu sur le plus petit des scores au bout d'une rencontre plaisante, Montpellier doit offrir sa deuxième position au classement à son bourreau. Qui continue tranquillement son petit bonhomme de chemin. Et à qui il suffit parfois seulement de six bonnes premières minutes pour faire une différence fatale.



Montpellier (5-2-1-2) : Lecomte – Aguilar, Le Tallec (Camara, 89e), Hilton, Congré, Cozza – Skhiri, Sambia (Škuletić, 73e) – Mollet – Delort, Laborde. Entraîneur : Michel Der Zakarian.

Lille (4-2-3-1) : Maignan – Çelik, J. Fonte, Dabila, Ballo-Touré – Xeka, Mendes – Pépé, Ikoné (Soumaré, 87e), Araujo (R. Fonte, 70e) – Rémy (Bamba, 64e). Entraîneur : Christophe Galtier.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article