Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 36e journée
  3. // Bastia/Lille (1-1)

Lille devra attendre pour la C1

Lille pensait pouvoir valider son ticket pour la C1 dès ce soir à Bastia. Il n'en est rien. Faute de pouvoir faire mieux qu'un match nul (1-1) bizarre, le LOSC devra patienter pour rêver de Ligue des champions.

Modififié

Bastia - Lille
(1-1)
W. Khazri (85') pour Bastia , S. Kalou (32') pour Lille.


« Plus ça viendra tôt, plus nous pourrons entrer dans les décisions. » Alors que les Bastiais, onzièmes au coup d'envoi et déjà sauvés, n'ont plus rien à jouer, René Girard et ses hommes n'ont qu'une seule idée en tête au coup d'envoi : valider leur billet pour le tour préliminaire de la Ligue des champions. Mission avortée. Face à des Bastiais en vacances durant 85 minutes, les Lillois ont cruellement manqué de réalisme, à l'image de Nolan Roux, mais aussi de Kalou, coupables de plusieurs ratés monumentaux. Néanmoins, les hommes de Girard peuvent remercier Laurent Duhamel, coupable d'une erreur de jugement sifflée sur le but du 2-1, à la 88e minute, contre Florian Raspentino.

Salomon, le réaliste

Après une minute de silence observée en hommage aux victimes du drame de Furiani, les deux équipes donnent le coup d'envoi de cette 36e journée de Ligue 1, dans un stade à moitié vide, weekend prolongé oblige. Sur un premier bon mouvement, Florent Balmont trouve la tête de Roux, préféré à Origi, mais celui-ci est logiquement signalé hors-jeu. Désireux de se rattraper de leur lourde défaite infligée par Lyon le weekend dernier, les Corses se montrent entreprenants, à l'image de Modesto, dont la tête, sur corner, échoue dans le petit filet (15'). Dans la foulée, Martin, en glissant, lance Roux en profondeur, mais l'ancien Brestois perd son face-à-face avec Landreau (16'). Si la possession de balle est lilloise, les occasions se font rares, et les imprécisions nombreuses. Du coup, les hommes de Hantz tentent de prendre les choses en main. Sur un corner, Bruno, prêté à Bastia par... le LOSC, voit sa double tentative repoussée par la défense, et, sur le contre, Kalou, à gauche de la surface, crochète et ouvre le score d'un petit plat du pied enroulé (0-1, 32'). Les esprits s'échauffent un peu après un gros contact non sanctionné de Souaré sur Cahuzac et l'arbitre siffle la fin d'une première mi-temps très réaliste pour les Nordistes.

Raspentino, héros maudit

La deuxième période redémarre fort. Dès la première minute, Nolan Roux, des 20 mètres, tente une frappe rasante qui frôle le montant droit de son ancien coéquipier. Sur le premier corner lillois, Martin trouve Kalou, à un mètre du but vide, qui ne parvient pas à la pousser au fond (55'). L'intensité des débats a clairement baissée et les Lillois tentent plus ou moins de conserver leur précieux avantage. Même si sur un long ballon de Mavuba, Souaré centre à ras de terre pour Nolan Roux, qui glisse au moment de crucifier Landreau (62'). Si l'entrée de Djibril Cissé sur la pelouse, combinée à une belle tentative de lob de Khazri à la suite d'un coup franc, redonne un peu de voix aux spectateurs de Furiani, les deux équipes peinent à mettre du rythme dans chacune de leurs transmissions. Après un nouveau débordement de Kalou côté gauche, Roux, peu en réussite ce soir, voit une nouvelle fois sa reprise flirter avec la transversale (78'). Et à force de manquer de réalisme, les Lillois se font punir. Sur un magnifique centre de l'entrant Florian Raspentino, Whabi Khazri s'élève et égalise d'une superbe tête (1-1, 85'). Une minute plus tard, Raspentino croit enflammer Furiani en égalisant de près après une frappe puissante de Cissé, mais l'arbitre assistant signale, à tort, une position de hors-jeu (87'). Un coup de pression qui se transforme en coup d'arrêt pour les Lillois, qui auront une nouvelle occasion de transformer l'essai face au PSG samedi prochain.

Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 10 Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 22

Le Kiosque SO PRESS