Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 20e journée

Lille cale, Bordeaux en profite

Tenus en échec à Marcel Picot (2-2), les joueurs du LOSC commencent mal 2013. Vainqueurs à Rennes, les joueurs de Bordeaux, eux, s’emparent momentanément de la quatrième place du championnat.

Modififié
Nancy 2–2 Lille OSC

C’est assez rare pour le souligner : ce soir, Nancy avait une vraie bonne gueule. La gueule déterminée d’une équipe qui n’a plus que dix-neuf matchs pour obtenir son maintien au sein de l’élite et qui compte déjà huit points de retard sur le premier non-relégable. Plus plaisants, plus tranchants et surtout plus déterminés, les coéquipiers de Romain Grange n’ont pas été récompensés. Il faut dire que tout a mal commencé. On joue seulement la 21e seconde de jeu quand Nolan Roux, à l’affut à la suite d'un poteau de Dimitri Payet, plante le but le plus rapide de la saison. Plus joueurs qu’à leur habitude, les Lorrains, emmenés notamment par un excellent Haïdara, réagissent vite et bien. Seul aux 20 mètres après un bon débordement de Haïdara, Romain Grange envoie une superbe frappe dans la lucarne d’un Elana sans réaction. L’égalisation est belle mais les locaux courent après les 3 points. Quitte à se découvrir. Et si, à la demi-heure de jeu, Grégorini repousse facilement une belle frappe de Balmont, le portier nancéien est nettement moins inspiré quelques secondes plus tard, sur une belle frappe lointaine de Payet. Nettement trop avancé, Grégorini ne peut que constater les dégâts et regarder le ballon toucher la transversale avant d’entrer dans son but. Dominateurs lors d’une seconde période très physique, les Nancéiens finissent par égaliser par l’intermédiaire d’Ayasse, dont la frappe détournée par Chedjou trompe Elana. 2-2, le résultat est correct pour Nancy, mais plus que le point glané ce soir, c’est la manière qui peut donner un peu de baume au cœur des supporters présents à Marcel Picot. Des supporters qui ont pu voir les larmes sur le visage d’André Luiz, qui quitte l’ASNL après ce match, après huit années passées à défendre les couleurs du club.


Rennes 0–2 Bordeaux



On a d’abord cru à la traditionnelle purge annoncée entre Rennes et Bordeaux. Puis les Rennais ont fini par y mettre du leur. Dos à dos après une première mi-temps plus riche en accélérations « tout droit » de Yoan Gouffran qu’en occasions, Girondins et Bretons se sont bien départagés en seconde période. Apparemment décidés à faire marquer Erding ce soir, les joueurs de Frédéric Antonetti, peu inspirés offensivement, ont perdu le match sur des erreurs défensives. Venu observer Yann M’Vila – visiblement en optant pour la télétransportation après son match face à TottenhamHarry Redknapp n’a pas été déçu. Bien conscient qu’il ne pourrait rien offrir à Erding ce soir, le bon Yann a décidé de filer un but aux Bordelais. Auteur d’une relance des plus douteuses dans l’axe du terrain, le Rennais file le ballon à un Ben Khalfallah fraîchement entré en jeu. Ni une ni deux, le Bordelais file le ballon dans la profondeur à Gouffran, qui mange Apam à la course et trompe Costil. En difficulté ce soir, Apam se fait croquer quelques minutes plus tard par Henri Saivet, Ballon d'or Football Manager, qui, magnifiquement lancé par Plašil, dégaine une frappe pure et offre le break aux siens. À coups de matchs nuls, les Bordelais se hissent provisoirement à la 4e place du championnat.


Évian TG 0–2 Brest


La fameuse « double sanction » . Expulsé à la 13e minute de jeu, Betrand Laquait a scellé le sort d’une rencontre engagée entre deux équipes de bas de tableau. Entré en jeu sans avoir le temps de s’échauffer, Andersen n’est pas loin de détourner le pénalty pas très bien botté par Ben Basat. Pas loin. Devant au tableau d’affichage et en supériorité numérique, les Brestois auraient pu passer une rencontre tranquille. Mais ça, c’était sans compter sur ce diable ridé de Cédric Barbosa. Tout en vivacité et en percussion, le joueur d’Évian Thonon Gaillard se paye tous les défenseurs bretons, mais bute systématiquement sur un excellent Thébaux. Impeccable sur un coup franc de l’ancien Montpelliérain à la demi-heure de jeu, le portier brestois a passé sa deuxième mi-temps à dégoûter les locaux. Si d’un joli pointu, Dernis n’est pas loin de doubler la mise après la pause, le dernier quart d’heure se résume à un siège du but brestois par les hommes de Dupraz. Mais à trop manquer d’efficacité, les Ninkovic, N’Sikulu et Barbosa se font avoir. En contre, la queue de cheval de Bruno Grougi scelle le sort de la rencontre. Deuxième victoire à l’extérieur de la saison pour les Brestois qui prennent huit points d’avance sur la zone rouge.


Montpellier 2–0 Lorient


À Montpellier, on est solidaire de la CAN, alors on a sorti la pelouse jaune et sèche. Dès les premières minutes de la rencontre, le jeu s’en ressent : les transmissions sont mauvaises, les contrôles difficiles et les occasions rares. D’ailleurs, la stat fait mal : aucun tir cadré en première période. Au vrai, seul Herrera, auteur d’une frappe un peu bidon suite à un bon contre lancé par Cabella, a filé quelques frissons aux spectateurs présents à la Mosson. La deuxième période est celle d’un homme : Gaëtan Charbonnier. Entré à l’heure de jeu à la place d'Herrera, l’ancien attaquant d’Angers s’est tout simplement offert un doublé. Lancé en profondeur par Cabella et en légère position de hors-jeu, le numéro 9 héraultais lève la tête et fout tranquillement le ballon entre les jambes d’Audard. Quelques minutes plus tard, et sans litige arbitral cette fois-ci, Mounier centre parfaitement pour Charbonnier, qui trompe Audard d’une reprise de volée de l’intérieur du pied. Montpellier profite du début de l’année 2013 pour faire son apparition dans la première partie de tableau. De bon augure.

par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 29
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 31 Hier à 11:20 Christian Vieri derrière les platines 24