Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe K
  3. // Lille / Krasnodar (1-1)

Lille bute sur Krasnodar

Menés pendant 30 minutes par des Russes efficaces, les Lillois ont su revenir au score et arracher le nul dans une rencontre plutôt équilibrée. Une équipe portée par la belle prestation de son portier nigérian, Enyeama, qui se contente d'un point pour ce premier match.

Modififié
  • Lille - Krasnodar : 1-1
    Buts : Kjær (63') pour le LOSC ; Laborde (35') pour les Russes

    Éliminé à la porte de la Champions League par Porto, le LOSC retrouve ce soir l'Europa League, qu'il n'avait plus disputée depuis 2011. C'est sous un ciel orageux et pluvieux que les Dogues reçoivent les Russes du Krasnodar, 7es du championnat russe. Côté lillois, c'est l'équipe type qui est alignée : René Girard compte bien jouer à fond la compétition. Une bonne nouvelle pour l'indice UEFA.

    La talonnade d'Akhmedov


    Dès l'entame de match pourtant, les Lillois sont inquiétés par Akhmedov, qui sera l'une de leurs bêtes noires de la soirée. Les hommes de René Girard se montrent par la suite plus offensifs, et dominent même cette première période, grâce notamment à un tir de Balmont, contré par le capitaine adverse, Granqvist, qui oblige Dikan à faire une parade. Puis, c'est Origi qui enflamme la défense russe, dont il se défait d'un crochet, mais sa frappe croisée passe juste à côté du but. Enfin Balmont, encore, auteur d'une grosse première mi-temps, décoche une frappe puissante et Dikan, battu, ne peut que remercier son poteau gauche. Un manque de réussite que les Lillois vont vite regretter. À la 34e minute, le scénario s'inverse, contre le cours du jeu : servi par une talonnade d'Akhmedov, Laborde voit son tir, contré par Balmont, rencontrer plus de succès que celui du milieu lillois et finir au fond des filets d'Enyeama. Les Russes, qui ont gagné en confiance, inquiètent une dernière fois les Dogues avant de rentrer aux vestiaires : Ari se retrouve seul face à Enyeama qui gagne son duel. Les Lillois peuvent remercier leur gardien.

    Simon Kjær allume


    Au retour des vestiaires, où la voix de René Girard s'est fait entendre, c'est une équipe lilloise remodelée qui fait son apparition : Mavuba a laissé sa place à Jonathan Delaplace, et Nolan Roux, victime d'un coup de coude en première période, sort, remplacé par le Suisse Michael Frey, dernière recrue du LOSC. Les Lillois se créent rapidement une occasion avec Lopes, la petite pépite portugaise du club, mais sa frappe s'envole au-dessus du but russe. Les hommes de René Girard accumulent toutefois beaucoup d'erreurs défensives au début de la deuxième période, et c'est encore Enyeama qui sauve l'équipe face à Akhmedov. À la 72e, les Dogues bénéficient d'un coup franc, suite à une faute de Gazinskiy sur Balmont. Simon Kjær se charge de le tirer et abat Dikan, d'une frappe puissamment enroulée au premier poteau. L'international danois offre l'égalisation au LOSC avec la manière. Le reste du match n'offre plus beaucoup d'actions, malgré un René Girard qui a voulu - par son coaching - jouer la gagne. Lopes, à la 90e, fait frissonner une dernière fois le stade, mais sa frappe passe à côté des poteaux. Le score peut paraître décevant pour les Dogues, mais le résultat aurait pu être bien pire si Enyeama n'avait pas sorti un aussi gros match. Les Lillois devront avancer, un peu plus, lors d'un prochain déplacement à Wolfsburg, le 2 octobre. Et ce n'est pas un cadeau.

    Par Morgane Carlier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible