Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Trophée des champions
  2. // Lille-PSG (1-0)

Lille bat Paris et s'offre le Trophée des champions

À Tel-Aviv, Lille est resté dans la continuité de la saison passée en s'imposant contre un PSG remanié (1-0) grâce à un bijou de Xeka. Le LOSC remporte le premier Trophée des champions de son histoire, mettant fin à un règne de huit années du Paris Saint-Germain.

Modififié

Lille 1-0 PSG

But : Xeka (45e)

Ce n'était pas une revanche, ce dimanche soir, entre le LOSC champion de France en titre et son dauphin, le Paris Saint-Germain, vainqueur de la dernière édition de la Coupe de France. Il était plutôt question de retrouvailles pour se tester et faire les premiers réglages à moins d'une semaine de la reprise de la Ligue 1. Il était aussi question d'orgueil pour le PSG, privé de nombreuses stars (Neymar, Mbappé, Di Maria, Marquinhos, Verratti, Donnarumma, Ramos, etc.) mais désireux de ne pas laisser filer son Trophée des champions entre les mains du rival lillois après huit succès d'affilée dans ce traditionnel rendez-vous d'été (à l'exception du dernier disputé en janvier contre l'OM). Comme la saison dernière, Paris s'est pourtant fait piéger par des Dogues plus rigoureux que séduisants à Tel-Aviv, en Israël (1-0). Le premier Trophée des champions du club nordiste, et un nouveau titre pour rester dans la continuité de l'ère Galtier.

L'omniprésence d'Hakimi, le bijou de Xeka

Deux équipes, deux ambiances sur la pelouse du Bloomfield Stadium : d’un côté un LOSC ressemblant comme deux gouttes d’eau (à un Maignan et un Soumaré près) au champion de France 2020-2021 ; de l’autre un Paris Saint-Germain au visage bien différent de celui attendu dans les prochaines semaines, Pochettino étant obligé de bricoler un onze en raison des nombreux absents. Les choses ont mis du temps à se décanter sur le terrain, les acteurs n’étant pas aidés par une chaleur étouffante et des défenses attentives. Dans une première demi-heure sans trop d’occasions à se mettre sous la dent, le PSG a mis le pied sur le ballon et confirmé qu’il tenait un joueur en or avec Hakimi, seule recrue titularisée ce dimanche soir.

L’international marocain, sifflé à chaque touche de balle par le public israélien, a été omniprésent, enchaînant les accélérations dans son couloir droit, multipliant les bonnes décisions, et ne passant pas loin d’ouvrir le score sur un centre-tir vicieux bien appréhendé par Jardim, déjà chaud après avoir repoussé un pétard de Draxler. Du côté du LOSC, pas de grande révolution orchestrée par Gourvennec : un 4-4-2 à plat, des transitions rapides, et quelques longs ballons sur Burak, auteur d'un joli coup franc dévié par le mur en début de match puis d'une frappe trop écrasée au bout d'un contre éclair. Il a finalement fallu attendre que le Turc claque une remise dos au but pour voir Lille et Xeka lancer les hostilités, le milieu de terrain décochant tir magnifique en lucarne à dix-huit mètres du but de Navas (1-0, 45e).

Lille dans la continuité

La suite de l'histoire n'était pas difficile à deviner : les Lillois sont revenus des vestiaires avec l'envie de contenir les offensives parisiennes. Mais Kalimuendo est trop brouillon, Icardi trop transparent, et Draxler trop frustrant. Dans leurs 40 mètres, les Dogues ont fait le dos rond, avec une charnière Fonte-Botman toujours aussi complémentaire et un Jardim, potentiel successeur de Maignan, anticipant intelligemment les bons centres d'Hakimi.

Peu dangereux dans le jeu, le PSG s'en est remis aux coups de pied arrêtés, Diallo voyant sa tête piquée passer à côté suite à un corner de Draxler, dont la reprise à l'entrée du dernier quart d'heure manque de précision. Les minutes passant et rapprochant le LOSC d'un nouveau trophée, Pochettino s'est décidé à lancer son autre recrue présente sur la feuille de match : Wijnaldum. Bingo ou presque, le Néerlandais se distinguant sur l'un de ses premiers ballons en offrant un caviar d'une passe piquée à Icardi, buteur mais signalé en position de hors-jeu. Les derniers déboulés d'Hakimi, le coup de tête de Danilo capté par Jardim, et le moment de cafouillage dans la surface lilloise à l'entrée du temps additionnel n'ont rien changé au scénario : le PSG lance sa saison par une défaite, et le LOSC la sienne par un succès synonyme de nouveau trophée.



Lille (4-4-2) : Jardim - Djaló, Fonte, Botman, Reinildo - Araujo, André, Xeka (Yazıcı, 79e), Bamba (Bradarić, 85e) - David (Weah, 76e), Yılmaz. Entraîneur : Jocelyn Gourvennec.

PSG (4-3-3) : Navas - Hakimi, Kehrer, Kimpembe (Kurzawa, 81e), Diallo - Danilo, Herrera, Dina-Ebimbe (Wijnaldum, 71e) - Kalimuendo (Gharbi, 81e), Icardi, Draxler. Entraîneur : Mauricio Pochettino.

Les notes de Lille


Par Clément Gavard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié






Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 11 minutes Salle OM, salle PSG: viens mater le Classico lors d'une projo So Foot inédite
il y a 3 heures Un but d'anthologie marqué par Plymouth Argyle en D3 anglaise 9
Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
À lire ensuite
Les notes du PSG