Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 31e journée
  3. // Lille/Lorient (5-0)

Lille atomise Lorient

Il n'y aura finalement pas eu de match entre Lille et Lorient. Déchaînés comme jamais et bien aidés par la défense de PH de leurs adversaires du soir, les Lillois ont explosé des Merlus dépassés dans tous les secteurs du jeu (5-0) et reviennent à un point du podium.

Modififié
Lille-Lorient : 5-0
Kalou (2e, 52e), Payet (8e), Digne (31e), Rodelin (52e) pour le LOSC

Le syndrome du Grand Stade n'est donc plus qu'un lointain souvenir pour Lille. En trente-cinq minutes, les hommes de Rudi Garcia ont fait oublier les mauvais matchs, les occases manquées, et les erreurs défensives infligées à leurs supporters pendant la toute première partie de saison. Trente-cinq minutes de haut vol durant lesquelles les Lillois, emmenés par un trio offensif Kalou, Payet, Rodelin ont fait exploser la défense des Merlus. Quatre buts à la pause, puis un cinquième au retour des vestiaires. Ce soir, les Lillois ont marqué les esprits, enchaînant une septième victoire en huit rencontres. Désormais à un point du podium, les Dogues reviennent foutre leur museau dans la course à la Ligue des champions.

Ecuele Manga, un éléphant dans une boutique de porcelaine

Huitième avec 44 points, le maintien assuré et le wagon pour l'Europe déjà trop loin, Lorient n'a plus grand-chose à jouer et peut se permettre de terminer la saison en roue libre. En revanche, les Lillois, eux, ont une place européenne à accrocher. À peine deux minutes de jeu et voilà que Salomon Kalou, bien aidé par l'alignement plus qu'approximatif de Bruno Ecuele Manga, prend le temps de contrôler et d'ajuster Audard d'une volée entre les jambes (1-0, 3e). Survoltés, les Lillois font le break dans la foulée. Après un beau mouvement collectif, Rodelin frappe à l'entrée de la surface. Audard repousse, mais Payet a suivi (2-0, 8e). Deux-zéro après huit minutes. Ça sent la punition, ce sera une punition. Complètement à la rue, Ecuele Manga s'illustre une nouvelle fois à la demi-heure de jeu. Une mauvaise passe à quarante mètres de ses buts + une faute sur Payet dans la surface = pénalty transformé par Lucas Digne (3-0, 31e). Payet, Rodelin, Kalou, le trio lillois met la défense lorientaise au supplice sur chaque accélération et se permet même de manquer quelques occasions.

« Faut pas prendre de buts en deuxième pour ne pas passer pour des cons »

Finalement, le quatrième viendra du genou de Kalou suite à une frappe de Payet sur le poteau (4-0, 35e). Contrairement à ce que peut dire le tableau d'affichage, Lorient a pourtant eu sa chance dans ce match. Par deux fois, Jérémie Aliadière, en pleine bourre actuellement, aurait pu permettre aux siens de revenir à 2-1. Malheureusement pour l'ancien Gunner, sa tête à bout portant trouva le torse d'Elana, tandis que sa reprise du gauche ira déloger les pigeons du Grand Stade. « Faut pas prendre de buts en deuxième pour ne pas passer pour des cons.  » Le souhait de Wesley Lautoa, dépité à la mi-temps, ne sera pas entendu. Audard étant obligé d'aller chercher le ballon dans ses filets une cinquième fois au retour des vestiaires après un oubli de sa défense et une tête de Rodelin (5-0, 52e). Toujours aussi dominateurs en deuxième mi-temps, les Lillois auraient très bien pu corser l'addition à deux ou trois reprises. Peu importe, Kalou, Rodelin, puis Payet sortent sous les applaudissements du Grand Stade qui se tient désormais prêt à accueillir les Marseillais.

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 11

Le Kiosque SO PRESS

il y a 6 heures Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 29 il y a 6 heures Christian Vieri derrière les platines 22
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE