Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Ligue des nations A
  2. // Gr. 4
  3. // Ukraine-Espagne (1-0)

L’Ukraine surprend l’Espagne

Modififié

Ukraine 1-0 Espagne

But : Tsygankov (75e)

Coup de tonnerre, à Kiev.

Timide, imprécise et peu inspirée, l’Espagne a montré pâle figure face à l’Ukraine. Même si la Roja reste première du groupe 4, les hommes de Luis Enrique se sont fait piéger. Alors que l’Espagne a dominé les débats en première période, l’Ukraine est miraculeusement rentrée aux vestiaires sur un score nul. Pourtant, Jesús Navas a déposé un merveilleux centre sur la tête de Rodrigo. Puis, Sergio Ramos a envoyé un missile vers la lucarne. Mais les deux tentatives ont été repoussées par Bushchan, bien concentré.


En deuxième période, les Ukrainiens sont revenus avec plus de niaque. Yarmolenko a sonné la révolte : après avoir failli obtenir un penalty, l'ailier a envoyé Tsygankov tromper un David de Gea ayant déserté sa cage. Malgré l’inarrêtable Adama Traoré qui a remporté tous ses duels, rien n’y a fait : ni Ferran Torres ni Sergio Ramos, positionné en attaquant de pointe, n’ont réellement inquiété Bushchan. L’Espagne n’y arrivera finalement pas...

... Et Luis Enrique a plus d’une raison de tirer la tronche.


Ukraine (4-3-3) : Bushchan - Sobol, Karavaev, Mykolenko - Shaparenko, Makarenko, Sydorchuk - Zubkov, Yaremchuk, Zubkov. Entraîneur : Andriy Chevtchenko.

Espagne (4-3-3) : De Gea - Ramos, Navas, Reguilón, Torres - Canales, Mikel Merino, Rodri - Rodrigo, Traoré, Fati. Entraîneur : Luis Enrique.


GM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine